Les Gothiques le beau rêve s’est envolé

Un match de hockey sur  glace dure trois périodes de vingt minutes. A Marseille, les Gothiques qui rencontraient ce dimanche les Dragons de Rouen pour la finale de la Coupe de France, l’ont appris à leurs dépens. Inexistants au cours des 40 premières  minutes de jeu, puisqu’ils étaient menés 5-0, ils se sont littéralement réveillés dans le troisième tiers-temps, au point de revenir à 5-3 en croyant même que le miracle était possible.
Rouen l’a finalement emporté 5-3 ce qui soit dit en passant, constitue  son 5e sceptre.

Les Gothiques devront patienter pour retrouver la chance d’aller en finale mais on sait que les plats, parfois, ne repassent pas toujours.

On savait que ce serait  difficile pour les Gothiques , à Marseille, face aux  Dragons de Rouen. On  y croyait pourtant  et les dizaines de supporters qui avaient effectué le déplacement jusqu’à la Canebière, espéraient bien que les joueurs de Barry Smith parviendraient à inquiéter leurs adversaires, voire même les malmener.

Force est de reconnaître que les Gothiques n’ont pas pesé bien lourd. C’est bien simple dans cette finale de la Coupe de France, télévisée de surcroit en direct par l’Equipe 21, ils ont tout raté ou presque.

Ce rendez-vous, ils y pensaient depuis une dizaine de jours et peut-être que dans les têtes, la finale avait été jouée avant.

On peut dire tout ce qu’on veut, que les arbitres notamment ont peut être été trop sévères avec les Gothiques, engendrant ainsi de nombreuses supériorités numériques en faveur des Dragons de Rouen, la vérité est implacable.

Les Normands étaient les favoris de cette finale et ils ont justifié leur statut. Ce qui n’ a pas été le cas des Gothiques qui se sont montrés timorés et surtout peu dangereux pour le gardien adverse.

Il faut ajouter aussi que Rouen avait un joueur qui a produit grosse impression : Julien Desrosier qui a marqué et a aussi fait marquer ses partenaires.

Rouen n’a pas tardé à ouvrir le score puisque le premier but a été inscrit au bout de 2mn25. A la fin du premier tiers temps, le score était de 2-0 puis 5-0 à la fin du deuxième tiers temps.

A ce moment, interrogé en direct sur l’Equipe 21, Kevin Dusseau, le défenseur amiénois reconnaissait que son équipe avait commis beaucoup trop d’erreurs et n’avait pas montré grand-chose, tout en regrettant le nombre de pénalités.

C’est un tout autre visage qu’ont montré les Gothiques dans le troisième tiers temps. N’ayant plus rien à perdre, sûrement sermonnés par leurs entraineurs, ils ont été plus conquérants sur la glace et commencé à refaire leur retard grâce à trois buts de Vanderveecken Bruujsten, Kazarine.

A 5-3 tout redevenait possible mais les Dragons parvenaient à conserver leurs deux buts d’avance et à s’imposer.

Place maintenant pour le hockey sur glace au championnat et on l’espère, un bon comportement des Gothiques.

Quant au hockey français, la grande échéance est désormais 2017 avec les championnats du monde qui se dérouleront en France et en Allemagne. Avec on l‘espère, Dave Henderson toujours le sélectionneur français.

Lionel HERBET




  • Laisser un commentaire