Pour leur premier match de deuxième partie de saison, l’équipe d’Azouz Hamdane s’apprête à faire un long déplacement en Corse, à Furiani. Au match aller, pour son second match de championnat, Amiens avait largement remporté son duel à domicile, 3 à 0. Il faut dire que l’ACA se trouvait alors dans une excellente phase. Actuellement 7ème du championnat, l’équipe picarde a essuyé, avant la trêve, plusieurs échecs évitables. Les Corses sont eux dixièmes et, quoique instables, ne perdurent jamais bien longtemps dans la défaite. Sur quelle base le groupe de l’AC Amiens a-t-il repris l’année ? Y a-t-il eu des changements pendant la trêve ? Comment l’équipe compte-t-elle aborder les Corses de Furiani ? L’entraîneur de l’AC Amiens, Azouz Hamdane, évoque tous ces sujets et plus encore.

Cette pause a-t-elle été profitable à l’équipe ?

Dans le discours, j’ai parfois été sévère avec eux

Absolument. On a eu une longue période de repos qui j’espère nous fera du bien. On est reparti très vite, très dur donc je ne sais pas trop où on en sera à Bastia, demain, on verra bien. En tout cas, ça a été deux semaines très dures sur le plan physique. Le repos de tous et surtout le mien va pouvoir permettre de retrouver un peu de fraîcheur. Dans le discours, j’ai parfois été sévère avec eux. Parfois à juste titre mais parfois un petit peu trop, il faut que je le reconnaisse. À un moment donné, il faut dire les choses et je les ai dites, je ne regrette rien.

Y a-t-il eu du mouvement pendant la trêve ?

On a un départ et une arrivée. Chemin est parti et Diadié Diarra arrive, ou revient plutôt. Retour donc de ce défenseur central qui était déjà là il y a trois, quatre saisons (2013/2014). Il a été formé à Valenciennes, avait fait une période chez nous avant de partir à Auxerre pendant deux ans. Là, il était au Stade Bordelais et avait fait quelques essais en Turquie. Il ne veut pas rester sans jouer pendant quelques mois et va donc venir nous donner un coup de main gentiment.

Peut-il vous apporter du bon ?

Oui ! C’est un super joueur. Un national mauritanien que j’aime beaucoup parce qu’il a un très bon état d’esprit avec un très bon pied gauche. Il va nous apporter de la technique, de la présence dans les duels aériens et peut-être différentes formules ou positionnements d’autres joueurs.

Quid du départ de Sorel Chemin ?

Il est parti pour progresser en D2 à Chypre. C’est toujours moins gênant quand c’est un départ pour partir à un plus haut niveau plutôt qu’au même ou en-dessous, je n’ai donc aucun souci par rapport à son départ.

Actuellement, comment se porte l’équipe ?

Évidemment, l’épidémie de grippe ne nous a pas épargnés. Sagouti est malade, Diawara (qui s’était blessé à Croix) s’est entrainé cette semaine mais je préfère ne pas prendre de risque et qu’il soit prêt la semaine prochaine. On va aussi protéger Zobiri qui a une petite douleur au mollet. On va donc se déplacer avec des jeunes qui ont montré qu’ils étaient autant capables que les autres de tenir leur place. Je leur fais confiance, il n’y a pas de souci.

Comment voyez-vous 2018 ? Comme l’occasion d’un nouveau départ ?

On perd trop de matches

J’espère qu’on a compris certaines choses et qu’on a pris conscience de certaines erreurs qu’on a pu commettre. On espère toujours repartir du bon pied, on l’avait bien réalisé en début de saison. Ce que je déplore ce n’est pas tant les contenus mais le manque de solidité, parfois. On perd trop de matches. Si on en perdait moitié moins, on serait beaucoup mieux en championnat. On en gagne quand même, avec six victoires. Ce n’est pas rien, on gagne plus d’un tiers des matches mais on en perd trop. Et quand on perd, c’est une défaite 1 à 0. C’est surtout ça qu’il va falloir corriger en étant plus solide à l’extérieur. On défend plutôt bien mais quand il s’agit de courir après un but qu’on a concédé bêtement, c’est toujours difficile. J’ai fini l’année 2017 en leur disant ceci et je vais recommencer par leur dire de trouver plus de lucidité et plus de confiance devant. On fera un point pour le premier tiers de la seconde partie de championnat.

Furiani est-il le bon adversaire pour la reprise ?

Il n’y a pas de bon match de reprise, il n’y a que des adversaires difficiles. C’est une équipe qui avait mal commencé. Chez elle, elle se défend plutôt bien en étant solide, agressive dans le bon sens du terme. Il faut s’attendre à un match compliqué et non pas au match aller. C’est un promu, peut-être qu’ils ont eu du mal à rentrer, là ils sont bien dedans. Ils ont des joueurs de talent qui ont connu la National et la Ligue 2. C’est une équipe qui a de vrais arguments. Chez elles, les équipes corses sont toujours difficiles à manœuvrer, elles mettent beaucoup d’impact et d’intensité. Il va falloir être capable de tenir le choc et de leur porter certains coups pour leur faire mal. Ce sera le discours que je tiendrai à mes joueurs.

Propos recueillis par Camille MARSIGLIA

Crédit photo : Léandre Leber – GazetteSports

Furiani Agliani AS – AC Amiens

Samedi 13 janvier 2018, 18h, stade Erbajolo

Arbitre : Emmanuel ESNEU

Composition AC Amiens : Adrien, Gningue, Milville, Bellaïd, Martinez, Youssoufa, Kharbouchi, Diallo, Isambart, Bodur, Nzeza, Dilemfu, Corain, Villier, Tagaye

Entraîneur : Azouz Hamdane

À lire aussi >>

FOOTBALL : L’AC Amiens demeure septième




  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.