Amiens persiste et signe face à Dijon

L’Amiens SC a réussi à rejoindre l’élite pour la première fois de son histoire. Nous vivons tous une saison remplie d’émotions, avec des hauts et des bas, qui rendent chaque moment inoubliable. La sortie de Football Manager nous permet de vivre la saison de l’ASC, en étant à la place de Christophe Pélissier. Aujourd’hui, c’est le match entre l’ASC et le Dijon FCO qui sera joué, un jour avant la rencontre réelle qui sera jouée.

Choix tactiques, entente dans le vestiaire et gestion de l’effectif seront au rendez-vous de cette chronique, qui va tenter de vous faire vivre la course pour le maintien de l’équipe amiénoise. Pour se rapprocher au plus de la situation réelle de notre championnat, nous avons désactivé les transferts du mercato estival, et choisi de conserver les blessures réelles de longue durée. Fofana par exemple ne sera pas de la partie pour cet épisode.

Mise en place tactique

Suite à l’excellente performance réalisée par les joueurs lors du match contre le FC Metz, nous avons décidé de reconduire le même onze titulaire, ainsi que le même dispositif tactique. Nous allons donc jouer en 4-2-3-1 avec Kakuta en numéro 10. Nous demandons à nos joueurs de rester à leur position, et de jouer dans un style équilibré. L’objectif visé est clairement de ramener les trois points.

Pour ce faire, l’équipe doit réussir à se relancer efficacement. L’ASC a donc pour consigne de réaliser des passes directes, orientées vers l’avant, et de se projeter rapidement pour tenter de prendre la défense de vitesse. Le marquage est demandé serré et agressif afin de réussir à arracher le ballon aux Dijonnais.

Amiens SC

Titulaires : Gurtner (g) – Cissokho, Gouano, Adénon, Dibassy – Manzala, Zungu, Monconduit (c), Avelar – Konaté, Kakuta

Remplaçants : Bouet (g), Ielsch, Dompé, Traoré, El-Hajjam, Bourgaud, Labeau

Dijon FCO

Titulaires : Leroy (g) – Rufli, Varrault (c), Lautoa, Haddadi – Sliti, Abeid, Balmont, Smmaritano – Said, Jeannot

Remplaçants : Reynet (g), Bouka-Moutou, Kwon Chang-Hoon, Tavares, Marié, Lang, Bahamboula

15ème journée : Ça pique pour Dijon
Première période :

Dès les premières minutes de ce match, Amiens rentrait parfaitement dans l’état d’esprit demandé. Avec trois occasions dans les six premières minutes, l’entame montrait l’intention des joueurs de dominer leurs adversaires. Tout d’abord avec Konaté, dont le tir en première attention était arrêté par Leroy, puis Avelar qui touchait la barre sur un centre dévissé. Zungu tentait lui aussi sa chance sur une déviation de la tête de Konaté, à l’extérieur de la surface, mais sans succès.

L’ASC dominait clairement, mais le rythme se ralentissait soudainement. La bataille du milieu de terrain était alors au cœur du jeu. Malgré quelques tentatives lointaines, les Dijonnais ne parvenaient pas à se montrer dangereux. L’assise défensive des Picards était quasi parfaite, avec un bloc équipe très compact au milieu du terrain. Les tentatives de 30 à 40 mètres étaient parfaitement captées par Gurtner, qui réalisait une fois de plus un très bon match.

Il s’en est fallu de peu qu’Amiens ne revienne aux vestiaires avec un avantage d’un but. Sur un contre éclair, Kakuta prenait l’aile droite, avant de centrer sur Konaté qui jouait en première intention pour Zungu en profondeur sur sa gauche. Le milieu sud-africain plaçait sa frappe quelques centimètres seulement à gauche du but de Leroy.

Deuxième période :

Jusqu’à la soixantième minute de jeu, les assauts amiénois se sont répétés, portant le nombre de tentatives à douze, dont six cadrés contre six pour Dijon. Il fût alors demandé aux joueurs de tenter de s’approcher du but adverse pour marquer, et éviter ainsi des frappes lointaines précipitées.

La libération vint du milieu de terrain Bongani Zungu. Très inspiré, il lançait à la 72e minute Konaté en profondeur sur le côté droit, qui lui remettait en retrait au niveau du point de pénalty. Zungu frappait en force, et crucifiait Leroy pour marquer son quatrième but de la saison.

Nous avons alors décidé d’effectuer trois changements défensifs. Ielsch remplaçait Monconduit en sentinelle, le capitaine étant épuisé par l’accumulation des matches tous les trois jours. Bourgaud prenait l’aile gauche à la place d’Avelar, dans un rôle de milieu latéral, tandis qu’El Hajjam remplaçait Manzala, et inversait son rôle avec Cissokho. Le but était clairement de verrouiller en nombre et de condamner le moindre espace derrière.

Le second but arrivait à la 79e minute, présentant des similitudes avec le précédent. Sur une touche côté gauche, Dibassy trouvait Bourgaud, qui centrait aux abords de la surface pour Zungu. Le milieu déclenchait une frappe puissante, qui venait tutoyer la barre transversale avant de tromper Leroy. Doublé pour Zungu, qui montrait dans ce match sa capacité à répondre physiquement en défense, et à terminer les actions en attaque, qualités très prononcées pour le milieu box-to-box.

Le match se terminait sur ce score de 2 à 0, synonyme de victoire pour l’ASC qui empochait une nouvelle fois les trois points face à un adversaire bien classé (6e avant la rencontre).

La vidéo du match

A venir dès demain à 14h30.

Bilan à l’issue de cette journée

Amiens se classe désormais 13ème, avec trois points d’avance sur la place de barragiste détenue à l’heure actuelle par Troyes. Avec deux victoires d’affilées Amiens est sur une très bonne lancée. 5 victoire et un nul en 7 matches, soit 16 points sur 21, la seule ombre au tableau reste la large défaite 4-1 contre Monaco.

Rendez-vous samedi prochain pour un nouveau duel vital dans le maintien de l’Amiens SC. Stade Rennais – Amiens SC, c’est samedi 2 décembre à 20h00 au stade de la Licorne.

Des conseils ? Une astuce ? Des idées ? N’hésitez pas à les partager en premier sur nos réseaux sociaux ou en commentaire pour poursuivre l’aventure avec nous.

A lire aussi >>

E-SPORT : L’ASC sort de la zone rouge

Crédit photo : Sport Interactive / Graphisme : GazetteSports.fr

Laisser un commentaire