FOOTBALL : Monaco dénonce « l’anti-jeu d’Amiens »

0
1315

Tenus en échec par l’Amiens SC (1-1), les Monégasques ont eu du mal à digérer leur contre-performance, au point de se montrer quelque peu condescendants à l’issue de la rencontre. Fustigeant les ramasseurs de balle et un prétendu anti-jeu amiénois, les joueurs de la principauté ont tiré à boulets rouges sur leur adversaire du soir.

« Ils ne voulaient prendre qu’un point »

Titulaire dans l’entrejeu monégasque, Youri Tielemans a été l’une des principales victimes du gros pressing imposé par les Amiénois. Néanmoins, le milieu de terrain belge a eu une toute autre vision de la rencontre, préférant fustiger un manque d’ambition dans le jeu de son adversaire. « Ils ont tout de suite mis les choses au clair en envoyant le ballon en touche dès le coup d’envoi. Après chaque faute, ils tombaient pendant trois heures. Ils ont démontré qu’ils ne voulaient prendre qu’un point maximum, a asséné l’ancien joueur d’Anderlecht. C’est dommage pour eux parce qu’ils ont beaucoup de qualité, notamment devant où ils peuvent faire mal, mais c’est leur manière de jouer, il faut l’accepter. »

Passablement énervé, son entraîneur, Leonardo Jardim, n’y allait pas aller par quatre chemins en s’en prenant même aux ramasseurs de balle. « Il est important de dire qu’il faut laisser une bonne image du football français. Aujourd’hui, j’ai vu que les ramasseurs de balle cachaient les ballons pour nous empêcher de jouer, c’est quelque chose de grave, a fustigé le technicien portugais. Je suis ici (ndlr : en France) depuis quatre ans, je suis responsable de l’image dégagée par le football français. Les personnes qui nous regardent depuis l’étranger ont dû se dire que nous étions une ligue d’amateur. Ce genre de comportement ne dégage pas une bonne image de notre football. »

Loin d’être sereins sur le terrain, les Monégasques ne l’étaient guère plus derrière les micros, vendredi soir. A quatre jours d’un match crucial contre Leipzig, le demi-finaliste en titre de la Ligue des Champions a mal vécu le fait d’être bousculé, voire même dominé par instants, par un promu. Pour autant, il faut savoir rester digne aussi bien dans la victoire que lorsque l’on concède un match nul aux allures de défaite.

Romain PECHON

Crédits photo : Leandre Leber – GazetteSports.fr

A lire aussi >>

FOOTBALL : L’Amiens SC oscille entre fierté et frustration




  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.