L’APH doit se reprendre

Cette deuxième défaite consécutive marque un temps d’arrêt pour l’APH. La pression de l’homogénéité qui règne dans leur poule n’aide pas non plus les Picards.

Une défaite logique au vu du match de l’APH

Bien qu’ils aient réussi à entamer leur match de façon équilibrée (3-3, 5′), les Picards se feront très rapidement distancer par les Parisiens (10-4, 15′). Cet écart sera trop important et les Parisiens bien trop à l’aise. Les Amiénois n’égaliseront pas malgré les quatre buts de Roman Scattolari et de Marcel Tchinda pour resserrer le score (18-10). « On a fait une très mauvaise entame de match et l’équipe adverse a été très bonne. Ils ont pris le large tout de suite », résume l’entraîneur, Pierre-Alain Lavillette.

« On a su exister sur quelques temps forts mais le déficit qu’on a cumulé en début de match était trop important pour qu’on puisse le combler. » En effet, dans la seconde mi-temps, l’APH parviendra à venir à trois points des locaux (23-20). Thomas Zirn inscrira effectivement le 43ème but de la rencontre à la 48′. Une performance au regard du nombre de points qui les séparaient de leurs adversaires. Mais une nouvelle fois, le PSG prend son envol et vient creuser l’écart pour finalement l’emporter largement (28-22).
À noter, l’exclusion définitive de Daniel Tongmen Tatto (auteur de trois buts pendant la rencontre) après un troisième 2′, à vingt secondes de la fin du match.

Julien Richard (blessé et n’ayant pas pu jouer, hier) nous confiait que le gardien parisien était redoutable. Pourtant, au regard de la feuille de match, Clément Gaudin, n’a fait qu’un arrêt de plus (12) que Romain Le Balc’h (10 arrêts) et Ludovic Dominique (1 arrêt). Il semblerait donc que les Picards n’aient pas été assez offensifs et combatifs lors de cette rencontre. « Comme depuis le début de saison, quand on est mené au score, on a du mal à revenir, admet le coach. On avait, en face, une jeune équipe qui a un gros potentiel. »

Une équipe qui a du mal à se stabiliser

L’Amiens PH se situe dans le milieu du tableau, 2ème ex æquo avec Rouen (12points). Un positionnement logique au regard de son palmarès, pour l’instant. Trois défaites et trois victoires.
« Les bilans se font après chaque rencontre. Pour l’instant, il est mitigé puisqu’on l’a emporté sur des équipes en haut de tableau et on a perdu avec des équipes en bas de tableau. On le voit sur des résultats comme hier. » En effet, le PSG était dernier du tableau, au coup d’envoi (7ème dorénavant, avec 10 points).

Une poule (trop) équilibrée

« J’avais dit en début de saison que la poule serait équilibrée. Tout le monde peut y battre tout le monde. Nous y compris. Pour cela, il faudrait qu’on n’ait plus ces temps faibles qu’on rencontre tous les samedis. Ils nous causent préjudice et nous pénalisent pour tenter de remonter. »
La poule est en effet très serrée puisque trois équipes occupent la première place ex æquo avec 14 points. Il suffirait d’une seule victoire aux derniers (Saint-Valery-en-Caux, contre qui a perdu Amiens 26-29 la semaine dernière) pour revenir à la hauteur des seconds.
« Il y a une responsabilisation de chacun d’entre nous dans nos contre-performances pour essayer d’aborder le match suivant de la meilleure des façons. Le match contre Hazebrouck arrive et il faut qu’on fasse le bilan de ce qu’on a produit, ce samedi. »
Samedi prochain, l’APH accueille effectivement Hazebrouck, dernière équipe contre qui elle n’a pas joué en cette première phase de championnat. Un premier bilan s’imposera, alors.

Camille MARSIGLIA

Paris Saint-Germain Handball – Amiens Picardie Handball 28-22 (18-10)

Amiens Picardie Handball : Le Balc’h (g., 10 arrêts), Dominique (g., 1 arrêt) / Vannihuse (2) / Bonin, Lelièvre (2), Devaux / Petrenko (4), Scattolari (2) / Tchinda (3), Soudani (2) / Zirn (4), Prunié / Richard (c.), Tongmen Tatto (3)

Entraineur : Pierre-Alain Lavillette

À lire aussi >>>

HANDBALL : L’APH s’enlise à Paris

Crédit photo : Léandre Leber – Gazette Sports

Laisser un commentaire