HANDBALL : L’Amiens PH subit sa deuxième défaite

0
65
Crédit photo : Léandre Leber - Gazette Sports

HANDBALL : L’Amiens PH subit sa deuxième défaite

Ce fut une désillusion amère pour l’APH, hier soir. L’équipe s’était fixée l’objectif de gagner ses deux réceptions consécutives ; elle n’y sera parvenue qu’à moitié. En effet, elle a remporté son duel face à Boulogne (28-26) la semaine dernière, mais a échoué face à Saint-Valery-en-Caux, hier (26-29).

Une première mi-temps à rebondissements

Ce sont les Normands qui marquent l’ouverture du score (0-1, 2’35) et leur aisance, aidée par leurs nombreux supporters ayant fait le déplacement, s’est faite sentir dès lors. Les joueurs de Pierre-Alain Lavillette ont couru au score jusqu’à ce que, finalement, Thomas Zirn permit à son équipe de prendre, pour la première fois, l’avantage (5-4, 10’09). Les Amiénois reprennent alors confiance : Yuriy Petrenko, Claude-Marcel Tchinda, Simon Vannihuse contribuent à l’effort collectif en marquant six buts en six minutes pour n’en encaisser que trois (11-7, 16’42).
On crut alors que les dix premières minutes n’étaient qu’un mauvais souvenir. C’était compter sans la pugnacité des Normands qui revinrent, point par point. À la 23′, les Valeriquais égalise (11-11). Le temps d’un quart d’heure, l’Amiens PH ne parviendra à inscrire que deux buts. Clément Devaux échoue, trente secondes avant la fin de la première mi-temps, à marquer le but qui aurait permis à son équipe de revenir aux vestiaires avec un petit point d’avance (13-13). Il faut dire que le gardien adverse, Matic Gercar, aura causé bien du souci aux coéquipiers de Julien Richard, avec 18 arrêts.

L’APH passe à côté des trente dernières minutes

Alors que le match reprend, l’équipe amiénoise sait qu’elle ne peut commettre d’impair, au vu de la performance des visiteurs, lors de la première mi-temps. Claude-Marcel Tchinda montre l’exemple et inscrit le 27ème but de cette rencontre (14-13, 30’36). Mais l’APH n’a pas le temps de profiter de son avantage que Saint-Valery frappe encore et revient à égalité (14-14, 31’16). Deux minutes plus tard, elle mène au score (14-15, 33’02). Ce sera le cas jusqu’à la fin de la rencontre (26-29). À l’inverse des Normands qui avaient su égaliser (en première mi-temps), les locaux ne parviendront pas à rattraper leur retard. Romain Le Balc’h, qui avait accompli une première mi-temps à la hauteur de celle de son impressionnant adversaire, ne sera pas parvenu à aider son équipe en terme d’arrêt (7), durant les 30 dernières minutes.

En voulant bien faire, l’APH « s’est trop précipitée »

Alors que Saint-Valery-en-Caux repart avec sa première victoire du championnat, l’entraîneur, Pierre-Alain Lavillette, avoue tomber de haut face à cette défaite : « On perd à domicile contre une équipe qui était à notre portée. Sur la deuxième mi-temps, on aurait dû être plus calme dans le jeu. On s’est trop précipité pour tenter de revenir au score de suite. Nous sommes une équipe qui se projette vers l’avant, qui cherche à trouver des solutions rapidement. Ça fait partie de notre ADN. On a voulu bien faire mais on a commis des erreurs. Cela dit, on n’a pas pris une fessée. On a simplement perdu. Quand on a cette pression de revenir au score, comme cela a été le cas durant la deuxième mi-temps, les erreurs deviennent plus apparentes qu’en première mi-temps ».

« Ce soir, il y a eu deux matches, précise Simon Vannihuse. Un match contre Saint-Valery-en-Caux et un autre contre nous-mêmes. On prend le match par le bon bout et puis progressivement on arrive sur des échecs aux tirs, un manque de réalisme en attaque et, en défense, on fait preuve d’étourderie. Tout ça mis bout à bout, on en arrive à ce résultat. Notre point fort était la défense, avant ce soir. On n’a pas aidé nos gardiens. Ce n’est pas dans nos habitudes de perdre à domicile ».

« On va régler les choses »

Toujours premiers ex-æquo (11points) avec Gonfreville et Rouen, en attendant le match Rouen-Hazebrouck, cet après-midi, les joueurs de l’APH sont loin de baisser les bras pour la suite :

« Ce match ne nous empêchera pas de retrousser les manches et de bomber le torse pour les prochains
matches, assure l’ailier. Nous restons dans l’objectif d’atteindre les play-offs ; on ira donc à Paris pour gagner. On va régler les choses. Évidemment, il y a des réglages supplémentaires à effectuer étant donné que nous nous trouvons dans un renouveau. Mais, dorénavant, on ne parle plus d’anciens ni de nouveaux : nous sommes une équipe. On a recruté de bonnes personnes et techniquement fortes. Comme Julien (Richard) l’a dit après le match : « Il y a pire que perdre ce match, c’est se désolidariser après ce match ». Les défaites nous permettront d’apprendre et de progresser dans ce sens là. Nos prochains adversaires vont en payer l’addition. Il est hors de question d’abdiquer au bout de cinq matches, ce n’est pas dans notre tempérament ».

Concernant le nouvel effectif, le coach apporte quelques précisions : « On a changé douze joueurs en intersaison. Les intégrations dans notre projet de jeu sont en cours. Certaines se font bien, d’autres sont encore à régler ».

Camille MARSIGLIA

Amiens Picardie Handball – Stade Valeriquais HB : 26-29 (13-13)

Amiens Picardie Handball :  Le Balc’h (g., 7 arrêts), Dominique (g.) / Vannihuse (3) / Bonin (3), Lelièvre, Devaux (1) / Petrenko (2), Scattolari (2) / Tchinda (6), Soudani (2) / Zirn (4), Prunié / Richard (c., 3), Tongmen Tatto

Arbitres : Alexandre Bailly, Vincent Magnier

Entraîneur : Pierre-Alain Lavillette

A lire aussi >>

HANDBALL : « Grosse déception » pour l’APH




  • LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.