ROLLER-HOCKEY – Renaud Crignier : « On lance la deuxième partie de saison de la meilleure des manières »

roller hockey n1 ecureuils amiens mustangs la chapelle sur erdre gazettesports david waquet 48
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Une semaine après l’élimination frustrante en coupe de France, les Ecureuils se sont repris avec la manière en championnat en s’imposant sur le terrain de Cherbourg (2-6).

« Ça va être un match très compliqué » avait annoncé Renaud Crignier avant la rencontre face aux Vikings de Cherbourg. Les Amiénois se déplaçaient une nouvelle fois en effectif réduit, la faute à de nombreuses absences pour cause de blessure. Il fallait aussi se remettre la tête au championnat après la déception de l’élimination en coupe de France face à Bourges (10-7). « Il fallait faire un gros match pour espérer gagner là-bas, avec un terrain très difficile » détaillait l’entraîneur-joueur d’Amiens.

C’est en tout cas avec cet état d’esprit que les Écureuils débutaient la rencontre, en jouant leur jeu ils parvenaient à mettre Cherbourg en difficulté. Ce sont d’ailleurs les Samariens qui ouvraient le score par l’intermédiaire d’Anthony Josse (0-1, 6’30). Le match s’emballait et les Cherbourgeois régissaient en égalisant rapidement grâce à Thomas Flamet (1-1, 7’55). Dans la foulée, les Amiénois repassaient devant au score avec la réalisation de Théo Ansel, bien servi par Alexy Hard (1-2, 8’13). Un avantage de courte de durée puisque les Vikings de Cherbourg revenaient à nouveau au score quelques minutes plus tard grâce à Thomas Groud qui ajuste Hugo Caron (2-2, 12’19). Ce dernier se montrait ensuite impérial et repoussait à plusieurs reprises les tentatives adverses. Les Écureuils butaient également sur le portier adverse et aucune des deux formations ne réussissait à reprendre l’avantage. Les deux équipes rentraient en vestiaire sur un score de parité (2-2, 25′), « même s’il y avait 2-2 à la mi-temps on était bien dans le match, on n’a pas paniqué » relate Renaud Crignier.

roller hockey n1 ecureuils amiens les corsaires de paris (9)

Amiens prend le large

En début de seconde période, les hommes de Renaud Crignier sanctionnaient immédiatement leurs adversaires sur powerplay avec un but de Roman Lebret (2-3, 27’40). Le même Lebret concluait un beau mouvement collectif qui permettait à Amiens d’accentuer son avance (2-4, 30’47). Hugo Caron, le portier des Écureuils, faisait trébucher un adversaire, son équipe se retrouvait en infériorité numérique. Infériorité qu’ils parvenaient à tuer. Chose que les Cherbourgeois n’ont pas réussi pendant la rencontre, à l’image de ce nouveau but inscrit en supériorité de Roman Lebret qui s’offrait un triplé par la même occasion (2-5, 38’54). Les Vikings de Cherbourg, coupables de 7 fautes, « ont été indisciplinés et ça leur a couté le match » estimait Renaud Crignier.

Hugo Caron infranchissable

roller hockey n1 ecureuils amiens les corsaires de paris (16)

Les Ecureuils continuaient de creuser l’écart grâce à Hugo Caron qui écœurait ses adversaires en se montrant décisif. Renaud Crignier a d’ailleurs tenu à le féliciter « il faut noter aussi une très grosse performance de notre gardien, il nous a clairement aidés, on sait que le gardien a un rôle très important. » Après ce cinquième but les deux équipes se montraient indisciplinées et le corps arbitral distribuait les pénalités, cinq côté cherbourgeois, quatre côté amiénois. Malgré ces nombreuses fautes, les deux formations tuaient ces pénalités, et les gardiens y étaient pour beaucoup. Jeremy Hard enfonçait le clou dans les derniers instants du match pour conclure un match abouti de la part des Ecureuils (2-6, 47’01).

L’équipe a respecté les consignes à la lettre du début à la fin.

Renaud Crignier

En somme, une belle victoire à l’extérieur « on a fait un match tactique quasi parfait, on a joué et fait le match opposé par rapport à la semaine dernière, l’équipe a respecté les consignes à la lettre du début à la fin. » Renaud Crignier saluait par ailleurs l’exemplarité de ses joueurs et l’importance de ce succès : « quand on joue comme ça, avec de l’intelligence, de la patience du respect, peu importe les joueurs qui vont être alignés on aura une équipe solide. C‘était des points importants à prendre pour le classement parce qu’on avait des blessés, on en a encore, on a énormément creusé l’écart avec le quatrième et le cinquième donc on va pouvoir se préparer pour jouer Rouen et Paris XIII, tout en respectant les autres adversaires, on reste dans le trio de tête. »

Avec cette victoire, les Picards lancent « la deuxième partie de saison de la plus belle des manières. On n’encaisse que deux buts, on est la meilleure défense de la poule, la deuxième sur les deux poules, donc sur les 14 équipes, c’est quelque chose qui ne nous était pas arrivé depuis très longtemps donc ça c’est un bon point. »

Nationale 1, 8ème journée
Les Vikings de Cherbourg – Les Écureuils d’Amiens :
2-6 (2-2)

Buts : Flamet (7’55), Groud (12’19) pour Cherbourg ; Josse (6’30), Ansel (8’13), Lebret (27’40, 30’47, 38’54), Hard (47’01) pour Amiens.

Cherbourg : Ozouf, Lebuhotel – Jacqueline, Verkest, Laurent, Fave, Bodineau, Denain, Groud, Monchau-Ritt, Roux, Leterrier, Flamet, Carrier.

Amiens : Caron – R. Crignier, Josse, Poussart, Ansel, A. Hard, Lebret, J. Hard, Bacquet.

César Willot
Crédit photo : – Gazette Sports