AMIENS SC : La jeunesse en terrain miné à Thaon-les-Vosges

football nationale 3 asc reserve compiegne gazettesports kevin devigne 66
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Pour ce 32ème de finale de coupe de France, Amiens est dans la peau du favori face à une équipe vosgienne de National 3. Un match, sur une pelouse compliquée, aux allures de piège pour une formation de Ligue 2 largement remaniée.

« Ce n’est pas parce qu’on sait qu’il y a un piège, que c’est simple de l’éviter. » La formule, d’une justesse implacable, est signée Paul Charruau. Le second gardien de l’ASC sera titulaire en coupe. L’exploit de l’ES Thaon contre Sochaux au dernier tour 2-2 (3-1, T.A.B) ne lui a pas échappé. D’ailleurs, les images du match tournent en boucle dans le vestiaire de la Licorne. Le portier, à l’aise avec l’exercice des tirs au but, se méfie surtout des conditions dans lesquels la rencontre se déroulera. « On sait qu’on va être sur un terrain compliqué, il va falloir s’adapter, faire preuve de combativité, on y est préparé. C’est dans les Vosges, il peut pleuvoir, faire froid, on se déplace en bus, on a 6h de route. C’est une équipe qui a de belles valeurs d’abnégation, à nous de ne pas tomber dans le piège. »

Thaon est invaincu cette saison

Afin de se prémunir d’une déconvenue, les joueurs de l’Amiens SC devront être « au niveau où on doit être ». Peut-être devront-ils renier une partie de leur jeu, en exploitant davantage les airs que le jeu au sol. Une chose est sûre, l’adversité s’annonce d’un tout autre niveau que celle à laquelle ils ont fait face au tour précédent. Les joueurs de Philippe Hinschberger avaient étrillé les Martiniquais de l’Aiglon du Lamentin 10-0. Confrontés cette fois à une formation invaincue depuis le début de saison, « ce sera du 50/50 » prévient le coach samarien, originaire de la région.

Le technicien a la possibilité de prendre 20 joueurs pour cette rencontre, contre 18 en championnat. Il ne s’est pas privé d’emmener un groupe de 19 jeunes joueurs, compte tenu du calendrier surchargé. Trois matchs en 6 jours attendent les Amiénois. Ils accueillent Guingamp mardi et se déplacent à Bordeaux vendredi. Certains hommes sont donc ménagés ce week-end. Gaël Kakuta sera reposé, « ce n’est pas un match pour lui » explique son entraîneur. Formose Mendy, Mathis Lachuer, Abdourahmane Barry sont tous en phase de reprise et ne seront pas du voyage. Ainsi, de nombreux jeunes devraient avoir leur chance, certains dès le coup d’envoi. Junior Fofana (notre photo), Siriky Diabaté, Kassoum Ouattara et Matéo Degrumelle pourraient avoir du temps de jeu. « Ce n’est ni un cadeau ni une punition« , prévient Hinschberger. À eux de saisir cette opportunité pour briller.


Le groupe : Charruau, Rongier, Leautey, Ring, Doums, Fofana, Fofana Junior, Degrumelle, Assogba, Gene, Lutin, Xantippe, Ouattara, Diabate, Gomis, Chibozo, Bande, Bariki, Tolu

32ème de coupe de France

Samedi 7 janvier, 18h, Stade Robert-Sayer : ES Thaon (N3) – Amiens SC (L2)

Julien Benesteau

Crédit photos : Kevin Devigne – Gazette Sports