TENNIS : Défaite au goût amer pour Constant Lestienne

screenshot 2022 10 23 15.03.19
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Constant Lestienne a été battu au 2ème et dernier tour des qualifications du tournoi ATP 500 de Bâle. Le joueur d’Amiens est éliminé par le N°3 Français, Arthur Rinderknech, au bout d’un duel très indécis.

Jamais deux sans 3… Pour la 3ème fois en seulement deux mois, le hasard du tirage a fait se croiser, au Swiss Indoors de Bâle, deux des meilleurs Français du moment, Arthur Rinderknech et Constant Lestienne. L’occasion, pour la petite histoire, de se départager dans leurs duels de 2022, l’Amiénois ayant gagné le premier, en finale de Vancouver. Et le natif du Var le 2ème.

Des deux joueurs, Constant Lestienne était celui ayant laissé le moins d’énergie sur le court la veille, pour battre au 1T des qualifs le Suisse Antoine Bellier 6-4 7-6 (2) en 1h31. Pendant qu’Arthur Rinderknech avait eu besoin de près de 2h45 pour se défaire de l’Australien Jason Kubler (102ème mondial) 6-4 6-7 (2) 6-2.

c. lestienne libre de droits
Constant Lestienne vise à présent les qualifs du Rolex Paris Masters, à Bercy le week-end prochain.

13h40 Constant Lestienne débutait au service et avait une première balle de break à effacer pour mener 1-0. Arthur Rinderknech remportait son 1er engagement sur un jeu blanc. Le grand (1,96 m) N°3 français et 51ème mondial était prêt à confirmer que le dur indoor est une surface qui lui réussit : à Gijón, il y a deux semaines, il s’était hissé en demi-finales, après avoir sorti ce même Constant Lestienne au 2ème tour.

Breaks et débreaks

Le 4ème jeu allait-il être un premier tournant ? Le Samarien, au retour, réussissait le premier break du match, convertissant sa 2ème occasion face à un adversaire en panne de premières balles, seulement 41%. 3-1 service à suivre. Mais le cadet des deux Tricolores débreakait aussitôt, profitant notamment d’une double faute de Constant Lestienne.

Les relanceurs prenaient décidément l’avantage sur les serveurs car l’actuel N°69 ATP se procurait à nouveau 2 balles de break et s’emparait une 2ème fois du service d’Arthur Rinderknech. Constant Lestienne menait 4-2. Inquiété sur son engagement suivant, le Picard tenait bon cependant, dans un début de match émaillé de fautes directes de part et d’autre. Il bataillait pour se détacher et mener 5-2. Puis le N°2 des qualifs retrouvait son aplomb au service, claquant ses deux premiers aces et un 2ème jeu blanc : Rinderknech revenait à 3-5.

L’Amiénois, mis sous pression au moment de servir pour le set, claquait un ace pour effacer une balle de débreak, avant d’avoir une première balle de set. Et la 2ème était la bonne pour Constant Lestienne : 6-3 en 39 minutes et avec autorité.

screenshot 2022 10 23 15.34.26
Arthur Rinderknech a fait la décision en breakant à 4-4 dans la 3ème manche.

L’actuel N°3 Tricolore remportait son service pour bien attaquer la deuxième manche. Le Samarien l’imitait dans la foulée. Avant qu’Arthur Rinderknech signe son 3ème jeu blanc pour faire la course en tête en menant 2 jeux à 1. C’est le moment que le récent demi-finaliste de Gijón choisissait pour ravir la mise en jeu de Constant Lestienne et se donner un peu d’air. L’Amiénois se retrouvait mené 3-1.

1 set partout, égalité parfaite

Arthur Rinderknech avait l’occasion de faire le trou en remportant son service. Il écartait une balle de débreak pour mener 4-1. On se dirigeait vers une 3ème manche pour décrocher l’une des 4 places du tableau final réservées aux joueurs issus des qualifs. Les deux adversaires remportaient tour à tour leur jeu de service suivant. L’Amiénois signait son 1er jeu blanc pour revenir à 5-3.

Après un coup de moins bien, Constant Lestienne n’était pas prêt à lâcher cette 2ème manche sans combattre : il menait 30-0 alors que Rinderknech servait pour égaliser à un set partout. Mais le mieux classé des deux gagnait son service et la manche 6-3 en 33 minutes.

Mano a mano fratricide

L’explication allait donc avoir lieu au 3ème set… Les deux joueurs le débutaient solidement, remportant chacun son service, Constant Lestienne le premier. Arthur Rinderknech, qui réussissait plus de coups gagnants mais davantage de fautes directes, était ensuite le plus menaçant : il breakait l’ancien joueur de l’AAC et du TCAM et confirmait pour mener 3-1.

Constant Lestienne n’avait plus le droit à l’erreur. Il tenait bon et revenait à 2-3. Avant de titiller le 51ème mondial, avec une balle de débreak convertie pour recoller au score, d’un superbe coup gagnant ! 3-3 : le mano a mano fratricide du court n°1 de la Halle St Jacques de Bâle tenait toutes ses promesses, pendant que, sur le court principal, Ugo Humbert venait à bout du Russe Aslan Karatsev, 45ème mondial, en 3 manches pour rallier le tableau final.

Quel autre Français allait accompagner Ugo Humbert ? Constant Lestienne alignait son 3ème jeu de suite pour passer en tête et mener 4 jeux à 3. Les serveurs serraient à présent le jeu, Arthur Rinderknech égalisait à 4-4. On approchait les 2h de jeu quand Constant Lestienne craquait, concédant une balle de 5-4. Le N°3 Tricolore ne se privait pas pour la concrétiser. Arthur Rinderknech menait 5-4 service à suivre.

Constant Lestienne allait du coup devoir breaker, pour la 4ème fois du match, pour éviter la défaite… Mais à sa première balle de match, Arthur Rinderknech s’imposait 3-6 6-3 6-4 après une lutte sans merci.

Vincent Delorme
Crédit photos : DR
Vous avez aimé l’article ? Soutenez Gazette Sports sur TIPEE