RUGBY – Martin Saleille : « Il y a énormément de frustration »

rugby federale 2 rca amiens vs plaisirs 0025 gazettesports leandre leber
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Après le double revers des deux équipes du RCA ce dimanche à Versailles, Martin Saleille revient sur les prestations de ses joueurs. 

Quel est votre sentiment après cette défaite ?

Il y a énormément de la frustration car on a pas joué pendant une période et l’on a été dominé de partout. On a fait quarante premières minutes vraiment pas terribles qui nous coûtent cher. En deuxième période on fait les choses différemment et l’on fait mieux que de faire jeu égal puisque l’on gagne la seconde période. On est donc au niveau de cette équipe mais malheureusement on n’a joué qu’une période. À ce niveau ce n’est pas possible de passer autant à côté d’une période comme cela. 

Malheureusement, alors que vous revenez, vous encaissez directement de nouveaux points, cela fait un peu mal au moral à ce moment-là ?

Oui, on a fait une très bonne entame qui nous permet de revenir au score et d’espérer de nouveau. On prend 3 points directement après mais l’on s’en sort bien car ils ont une grosse séquences offensive. Ce qui nous fait vraiment mal c’est l’essai dans la foulée sur un petit coup de pied par dessus qui est très bien joué. Après c’est normal de prendre des points sur une période. On savait très bien que ça allait être compliqué de revenir après avoir encaissé un 17-0. 

Vous prenez encore une fois 2 cartons et vous payez à chaque fois cette infériorité …

Oui, après on demande aux joueurs de mettre de l’intensité et le jeu va vite donc parfois on se met à la faute et l’on prend des cartons. C’est vrai que l’on est pas mal sanctionnés depuis le début de saison mais on fait ce que l’on peut. Les mecs se donnent en défense et parfois on est à la limite. On paye à chaque fois ces infériorité en termes de points mais aussi d’énergie car à 14 tu est forcément obligé de faire plus d’efforts. On va continuer de travailler pour éviter cela à l’avenir. Mais quand on demande de l’intensité, encore une fois, on ne peut pas en vouloir aux joueurs. 

En première période, sans être très bon vous étiez plutôt bien en place malgré tout défensivement. Malheureusement vous donnez trop de points … 

Oui, on fait une première période cohérente sur le plan défensif, on est plutôt bien en place même si parfois on recule mais c’est normal. Ce qui pose plus problème, c’est que l’on donne le bâton pour se faire battre. On offre trop de points à l’image du deuxième essai et à ce niveau ça se paye cash. 

Il y a tout de même des points positifs aujourd’hui ?

Oui, notre prestation en touche c’est le jour et la nuit avec la semaine dernière et forcément c’est positif. On a aussi réussi à les mettre en difficulté quand on a mis de la vitesse dans notre jeu, un peu comme depuis le début de saison. Mais le problème c’est que l’on a trop peu de ballon et que l’on commet trop de petites erreurs qui nous empêchent de scorer et de concrétiser ces actions. Il faut continuer pour progresser dans ce domaine. 

Cette défaite met une énorme pression avant le dernier match de ce bloc…

Oui, on est à zéro point et cela va nous mettre une énorme pression avant le déplacement à Ris Orangis la semaine prochaine. On n’a pas le droit de prendre zéro point sur ce bloc si l’on veut pas se laisser décrocher. Perdre à Ris Orangis ce ne serait pas dramatique en soi mais la situation fait que l’on n’a pas le droit de revenir sans point. 

Les nombreux absents n’arrangent rien …

Ce n’est pas une excuse car c’est le lot de toutes les équipes. Après on a énormément de blessures en ce moment mais l’on doit faire avec. Les mecs qui sont présents se donnent vraiment, certain ont dû doubler entre les deux équipes pour faire le nombre. On va faire le maximum pour limiter les blessures et récupérer au plus tôt les absents. Après, aujourd’hui, même avec les absents, on aurait pu faire mieux mais la première période est trop mauvaise pour prétendre à autre chose.


Aurélien Finet

Crédit Photo : Léandre Leber – Gazettesports