ROLLER-HOCKEY : Les Ecureuils s’offrent les Green Falcons dans le derby

roller hockey les ecureuil vs pont de metz 6
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Les Ecureuils d’Amiens voulaient lancer leur saison lors de cette troisième journée de Nationale 1 face aux Green Falcons de Pont-de-Metz, un match qui a tourné à l’avantage des Amiénois (9-4).

Le coup d’envoi était donné à La Veillère devant un bon nombre de supporters venus assister au derby de la métropole. Ce sont les Amiénois qui se montrent les plus dangereux en début de match, à l’image de leur capitaine Renaud Crignier seul face au gardien messipontin Paul Choteau. Mais ce dernier remporte ce premier face à face. Malgré cette bonne entame, les Amiénois se font surprendre par les Green Falcons qui ouvrent le score (0-1, 2’24), Valentin Demaret, derrière le but des Rouges et Blancs, parvient à trouver son partenaire Adrien Josse qui pousse le palet au fond des filets. Les Ecureuils ne baissent pas le rythme et multiplient les tentatives. Ils sont enfin récompensés avec le but égalisateur de Roman Lebret (1-1, 4’29), profitant d’une supériorité numérique. Ils repartaient aussitôt à l’attaque pour prendre l’avantage, mais ne trouvaient pas le cadre. Les Green Falcons profitent de quelques opportunités, à l’image de cette mauvaise passe dans l’axe permettant à l’attaquant messipontin de se présenter face à Hugo Caron qui repousse. Bien servi par Théo Ansel, Anthony Josse permet aux siens de prendre les devants (2-1, 9’26).

Les deux équipes se procurent encore plusieurs occasions, repoussées par les deux gardiens, d’abord Paul Choteau (9’56) puis Hugo Caron (11’53). Les Green Falcons profitent encore d’une maladresse défensive des Ecureuils qui permettent à Adrien Josse de se retrouver seul face et de punir les locaux en ajustant Hugo Caron (2-2, 14’21). Trois minutes plus tard, les Amiénois, en supériorité numérique après la sanction reçue par Hugo Oudar, en profitent pour reprendre l’avantage avec ce but d’Anthony Josse (3-2, 17’13). Mais ils commettent à leur tour quelques fautes, se retrouvant ainsi en infériorité numérique, sans conséquence puisqu’ils vont au contraire prendre le large sur un but de Jeremy Hard (4-2, 20’49). Les Messipontins exploitent enfin leur supériorité numérique, Adrien Josse tentant un tir qui trouve la barre transversale, le palet revenu sur lui, lui permettant cette fois de marquer (4-3, 22’49). Le score aurait pu être plus sévère selon Renaud Crignier qui salue « une bonne première période, pas assez récompensée offensivement, on a quand même eu beaucoup de poteaux« , mais les Ecureuils ne menaient que d’un but à la pause (4-3).

Un score serré à la pause, malgré une nette domination amiénoise

roller hockey les ecureuil vs pont de metz

En seconde mi-temps, le jeu est interrompu après qu’Hugo Bacquet a reçu le palet sur le bas du visage, contraint de céder sa place. Transporté à l’hôpital, les nouvelles étaient plutôt rassurantes à l’issue du match. Le jeu reprenait et les Ecureuils dominaient encore cette entame du second acte et aggravaient le score grâce au but de Jeremy Hard (5-3, 28’15). Les Green Falcons peinaient à rentrer dans cette mi-temps et subissaient l’impact physique et le rythme imposés par leurs adversaires. Ces derniers prenaient le large avec trois buts en moins de deux minutes par Renaud Crignier (6-3, 34’57), Clément Crignier (7-3, 35’16) et Roman Lebret (8-3, 36’12).

Dans la foulée, Anthony Josse, tout juste revenu sur le terrain après une pénalité, réduisait l’écart (8-4, 36’35). Les deux équipes se livraient alors un véritable combat au milieu de terrain et les occasions se faisaient plus rares jusqu’à ce but inscrit par Roman Lebret (9-4, 41’59), idéalement servi par Clément Crignier. La fin de match était plus pauvre en terme d’occasions, mais en terme d’intensité, c’était autre chose. Les joueurs des deux équipes se rendaient coupables de plusieurs fautes dans les dix dernières minutes, ce qui permettait aux Ecureuils de gérer la fin du match avec une avance confortable. Le score était scellé et les Amiénois remportaient leur premier match de la saison face aux Green Falcons 9 buts à 4.

Renaud Crignier « une très belle victoire collective »

Renaud Crignier était ravi du match de son équipe « sérieux et complet, c’était la consigne de maîtriser ce match et de ne pas leur permettre de jouer avec le cœur. On s’est attachés à bien défendre et surtout à contrôler nos nerfs et notre mental. C’est une clé de notre réussite. » Le capitaine des Ecureuils retient l’importance de l’impact physique : « le travail fourni en première période a permis de les fatiguer et de pouvoir creuser l’écart en deuxième période. » De quoi être être particulièrement satisfait après « un match qui était important au niveau comptable. C’est trois points qui étaient très importants à prendre chez nous. »

roller hockey les ecureuil vs pont de metz 3
Renaud Crignier, capitaine des Ecureuils d’Amiens

Côté Green Falcons, pour Antoine Demaret, malgré « une bonne première mi-temps, où l’on a su faire ce qu’on savait faire, on a péché physiquement et commis trop d’erreurs en seconde période pour espérer prendre des points. Et ça se paye cash contre une équipe qui joue le haut de tableau. » Sur la seconde mi-temps, l’entraîneur messipontin estime « qu’au niveau de la discipline, on n’a pas été pas bons, on a fait trop d’erreurs. Et quand l’équipe d’en face joue comme elle joue c’est compliqué. » Et de cerner les axes d’amélioration : « il faut qu’on travaille sur le physique et la discipline. »

3ème journée de N1M
Écureuils d’Amiens – Green Falcons Pont-de-Metz : 9-4 (4-3)

Amiens : Caron, Thibaron – Fouré, R. Crignier (1), An. Josse (2), Poussart, Morien, Lecuelle, C. Crignier (1), Bette, A. Hard, Lebret (3), J. Hard (1), Bacquet.

Pont-de-Metz : Choteau – Thomas, Dantan, Ad. Josse (4), Carpentier, V. Demaret, Oudar, E. Demaret, Coppin, Declerck, Mazurier, Pepin, Pellerin.

César Willot
Crédit photo : Léandre Leber – Gazette Sports
Vous avez aimé l’article ? Soutenez Gazette Sports sur TIPEE.