AMIENS SC : Gaël Kakuta, le retour du fils prodige

Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

La signature de Gaël Kakuta pour 4 ans a été annoncée ce mercredi. Avec des attentes importantes autour de celui qui a déjà porté par deux fois les couleurs de l’ASC. Lui et son entraîneur se sont exprimés sur ce recrutement en conférence de presse.

Après Mamadou Fofana l’été dernier et Jérémy Gélin cette saison, l’Amiens SC a donc réussi à attirer un troisième joueur évoluant en Ligue 1 en la personne de Gaël Kakuta. Une arrivée facilitée par la situation du joueur au RC Lens puisque, après une grosse saison dans l’Artois, il a « beaucoup été blessé » la saison dernière, perdant peu à peu sa place de titulaire au point de ne jouer que 20 minutes depuis le début de cet exercice.

Pour autant, cela n’assurait pas son retour en Picardie. Le milieu offensif congolais disposait en effet de contacts dans l’élite, avec Nantes. Mais il a fait le choix d’un « projet très intéressant pour [lui], plus que dans d’autres clubs. » Une possibilité en partie ouverte par la dynamique porteuse de la formation samarienne en ce début de saison, qui lui fait dire qu’il remet les pieds dans « un club ambitieux » et que cela constitue un « très bon challenge. » De quoi, même, arriver avec l’idée, dans un coin de la tête, de faire remonter l’ASC.

Un choix personnel

Mais au-delà de ces éléments purement sportifs, le fait d’être déjà passé à l’Amiens SC a aussi joué un rôle dans sa décision. Il décrit ainsi « un choix personnel : ma fille est née ici, c’est une discussion que nous avons eu avec ma femme et ça nous arrangeait tous de revenir ici. » Mais également l’envie et la conviction de « prendre du plaisir » dans un club au sein duquel il a déjà ses marques.

Des marques qu’il n’a en revanche pas dans l’effectif actuel, bien différent de celui en place lors de son dernier passage, n’ayant côtoyé que Régis Gurtner et Nicholas Opoku. Ainsi, il en est conscient, « je vais devoir m’adapter à tout ce qui s’est passé depuis le début de la saison. » Cela va commencer par « observer comment mes coéquipiers jouent » afin de « leur faciliter la tâche sur le terrain » par la suite. Une observation qui a commencé hier – et même avant, Gaël Kakuta précisant avoir « regardé le club évoluer » avant de signer – avec de première sensations « très bonnes. » Car « il y a de l’intensité, du talent » se réjouit-il.

Une concurrence exacerbée

Quant à la question de savoir s’il pourra rapidement être opérationnel, le principal intéressé est plutôt optimiste : « Je me sens très bien, j’ai travaillé pendant les vacances, je n’ai pas eu beaucoup de temps de jeu mais j’ai continué à m’entraîner pour être bien physiquement et mentalement. » Un état d’esprit que partage son coach qui l’estime « apte à jouer. »

Un entraîneur amiénois qui va toutefois devoir gérer une nouvelle concurrence impliquée par son arrivée reconnaissant qu’il va « y avoir une redistribution des cartes, si on a pris Gaël, ce n’est pas pour qu’il regarde les matchs de la tribune. » Mais si cette arrivée fait grossir son effectif quantitativement, c’est aussi un recrutement de qualité qu’il ne pouvait refuser : « On a une grande chance de pouvoir récupérer des joueurs du talent de Gaël. Je pense que dans le foot il faut toujours garder un œil ouvert et aller piocher les bonnes affaires quand on peut. Ce n’est pas parce qu’on a réussi notre début de championnat qu’il faut s’éviter d’être meilleur. »

D’autant que ce bon début de saison repose principalement sur un secteur en particulier : « On est très solide défensivement. » Ainsi, avec Gaël Kakuta, « on met une palette supplémentaire pour percer de manière plus facile les défenses adverses. » Sans pour autant avoir d’a priori sur le rôle à lui donner : « Avant de réfléchir à où il peut jouer, laissons le arriver et voir ce qu’il peut faire, mon objectif est de mettre les joueurs dans les meilleures dispositions, il va nous amener un talent en plus et ça sera à moi de pouvoir utiliser ce talent au service de l’équipe. » Afin que ce troisième passage en Picardie soit à la hauteur des précédents et des attentes.


Morgan Chaumier avec Maxime Vauchel
Crédit photo : Léandre Leber – Gazette Sports
Vous avez aimé l’article ? Soutenez Gazette Sports sur TIPEE