BASKET-BALL – Un Beuvrages au goût amer pour l’Amiens SCBB

basketball ascbb chauny gazettesports kevin devigne 28
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

En NM3, l’ASCBB, pas au niveau en fin de match, a vu les Nordistes de Beuvrages s’imposer en prolongation à la Hotoie.

L’entame de match est correcte du côté des Picards. L’attaque est bonne sans être excellente et c’est la défense qui fait la force des Amiénois et qui leur permet de creuser un écart à la moitié du premier quart temps (10-1). Mais Beuvrages réussit à mettre en place son jeu en attaque. Grâce à des shoots ouverts, les visiteurs parviennent à revenir à égalité à la fin du premier quart temps (18-18).
Dans le deuxième quart temps, la défense amiénoise semble dépassée et les Nordistes en profitent pour rapidement prendre l’avantage (24-21). Les Samariens vont courir après le score pendant tout le reste du quart temps sans jamais réussir à repasser devant. A la pause, le score est de 38-42.
Le troisième quart temps voit les deux équipes jouer des coudes pour tenter de prendre un net avantage. Le jeu s’accélère et se durcit et c’est Amiens qui en profite en menant de 2 points à la fin du troisième quart temps.

Un arbitrage contestable qui n’excuse pas tout

L’ultime période est compliqués pour les Amiénois qui ont de plus en plus de mal à maîtriser le rebond, alors qu’ils manquent de nombreux lancers francs, un aspect du jeu sur lequel s’est arrêté l’entraîneur de l’ASCBB, Frédéric Domon : « On a raté trop de lancers francs et on s’est fait massacrer au rebond. Le rebond, ce n’est pas seulement une histoire d’intérieurs, c’est une histoire de collectif et d’équipe. On a ce qu’on mérite, au final. »

Il y a de quoi être en colère !

Frédéric Domon, entraîneur de l’ASCBB


Beuvrages, mené (66-60) mais pas abattu, parvient à refaire son retard dans un dernier quart temps très physique. La fin de match approche et les deux équipes se rendent coup pour coup. 74-74 et les Amiénois ont l’occasion de clore le match avec la possession et 20 secondes sur le chrono. Avec un score de parité, il n’y a quasiment aucun risque à prendre la décision de jouer cette attaque et pourtant trois joueurs vont toucher la balle et aucun ne va prendre la décision d’aller jouer son adversaire. Cette dernière attaque est donc très mal gérée par les Amiénois qui prennent un tir extérieur compliqué et contesté. Ce qui n’a pas du tout plu au coach :  « Je suis en colère ! Tu es à égalité, il reste 20 secondes et tu n’es pas capable de regarder le chrono, on ne sait même pas combien de temps il reste à jouer et on finit sur un mauvais tir extérieur… Il y a de quoi être en colère. Ils sont à 5 fautes, il y a juste à être agressif… » Une action qui montre toutes les “limites de l’équipe » selon Frédéric Domon.

Samariens et Nordistes se départagent donc en prolongations et cela ne réussit pas aux locaux qui s’inclinent 80-85. Une défaite que les Amiénois ne sont pas près d’oublier, étant donné la colère de leur entraîneur après le match : « Je suis en colère… Je suis en colère contre l’arbitrage parce que pour moi, il n’a pas été bon du tout, c’est mon avis. Je suis aussi en colère contre mes joueurs parce que ce soir ils n’ont rien eu dans le sac ! »

Un renfort US expérimenté arrive

Une colère contre le corps arbitral qui peut être compréhensible. Alors qu’ils semblaient un peu dépassés en fin de match, les arbitres ont pris des décisions contestables. Une situation qui a tendance à se répéter pour Frédéric Domon. Alors il tient à faire passer un message : « Tous les week-ends c’est pareil… Si on ne m’aime pas, ce n’est pas grave, je ne suis plus très loin de la retraite… Mais mes joueurs n’ont pas à subir le fait qu’on ne m’aime pas. Ça, ça m’énerve ! »

L’ASCBB va malgré tout être renforcé par l’arrivée d’un nouveau joueur. Mike Crane, ailier américain de 31 ans, passé notamment par la quatrième division espagnole, va apporter toute son expérience à l’ASCBB. Décrit comme  » un bon shooteur, fort en un contre un, bon défenseur avec un bon état d’esprit«  par son nouvel entraîneur, le néo amiénois est arrivé vendredi dernier sur le sol français. Une recrue de taille certes, mais qui ne doit pas faire oublier les défauts de cette équipe, rappelle Frédéric Domon :  » Il ne faut pas voir Mike comme l’arbre qui cache la forêt, il ne va pas résoudre tous nos problèmes. » À noter également le retour de Salmane Dicko, ce qui devrait enfin permettre à l’ASCBB d’avoir un groupe au complet pour le prochain match.

Les Amiénois vont devoir vite rebondir pour ne pas sombrer. Rendez-vous dès samedi face à Roncq, une nouvelle fois à domicile. L’occasion pour les supporters amiénois de découvrir la recrue US, Mike Crane.

4ème journée NM3 :
ASCBB – Beuvrages

80-85 (18-18; 38-42; 57-55; 74-74); prolongation (80-85).

Deparis Maxime
Crédit photo : Kevin Devigne Gazettesports.fr