RUGBY – Martin Saleille : « On voit ce qu’il nous reste à faire »

rugby rca maisons laffitte accession federale 2 gazettesports kevin devigne 216
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Pour son grand bain en Fédérale 2, le RCA se déplaçait au Havre, concurrent à la montée.

L’équipe réserve ouvrait le bal et le ton fut très vite donné. Les visiteurs sont très rapidement pris de vitesse et subissent les vagues bleues. Dépassés, les Amiénois sont menés 38-5 à la pause. Désireux de réagir et de montrer autre chose, ils reviennent avec de meilleures intentions et vont remporter pour l’honneur la seconde période (7-10), s’inclinant tout de même largement 45-15. L’équipe première avait alors la lourde tâche d’effacer ce revers. 

Mais ce sont bien les locaux qui ont une première opportunité au pied même si cette dernière est ratée (4’). Amiens réagit d’entrée par Wiotte qui gagne son duel le long de la craie d’un beau raffut avant d’être repris par le maillot sur la ligne (5’). Après avoir fait jeu égal sur les dix premières minutes, les visiteurs cèdent. Des plaquages ratés ouvrent des espaces dont le Havre se délecte pour ouvrir le score (7-0, 10’). Dans la foulée, les Picards réagissent par l’intermédiaire de Bamière (7-3, 12’). Très réaliste, Amiens prend les points quand ils se présentent et recolle au score (7-6, 18’). Mais dans la foulée le Havre fait de nouveau tourner le compteur sur un essai en coin de son arrière suite à une touche dans les 22 mètres (14-6, 21’). Une touche obtenue sur une action litigieuse, où les amiénois s’étaient un temps arrêtés pensant obtenir une pénalité après un contact entre deux joueurs du Havre dont un hors-jeu à gêner la défense. Dans la foulée, sur un maul aux 35 mètres, les locaux partent le long de la ligne et, après un coup de pied par-dessus, filent à l’essai (19-6, 24’). Mais avant la pause, les Samariens vont une nouvelle fois faire preuve de réalisme en marquant par deux fois au pied sur leurs incursions dans le camp adverse (19-12,39’). À la pause, Amiens est donc dans les clous 19-12. 

Sur le renvoi, le Havre offre une pénalité aux Amiénois mais Bamière connaît son premier échec (41’). Quelques minutes plus tard sur une mêlée aux 25 mètres côté droit, le ballon sort vite et va rapidement aux larges pour finir par un essai (24-12, 46’). Sur le renvoi, un maul se crée et avance rapidement avant que le 9 ne sorte le ballon puis prenne l’espace pour filer sous les poteaux (31-12, 48’). Mais les visiteurs ont du répondant et vont une nouvelle fois revenir au score. Sur une pénalité dans les 22 mètres jouée rapidement à la main, le ballon circule bien et Makombe finit en coin (31-17, 53’). La transformation est en revanche ratée par Bamière. Mais dans la fin de match, le Havre va prendre le dessus physiquement. Sur un long coup de pied, Sueur évite de justesse la touche avant de servir Prévost qui veut relancer. Dans la foulée, les Amiénois commettent un en-avant. Sur la mêlée aux 5 mètres, le Havre va une nouvelle fois derrière l’en-but (38-17, 62’). Quelques minutes plus tard, les locaux enfoncent le clou sur une magnifique transversale au pied dans le coin de l’en-but parfaitement réceptionnée (45-17, 65’). Sur l’action Makombe prend un jaune pour un plaquage haut. En infériorité, Amiens va prendre un nouvel essai (52-17, 73’). Pour l’honneur, les Picards inscrivent un essai en fin de match par Fournet suite à une pénalité aux 5 mètres jouée à la main (52-22, 77’)

Amiens s’incline donc 52-22 logiquement face à un adversaire supérieur aujourd’hui et candidat à la montée. Les joueurs de Martin Saleille auront l’occasion de se rattraper la semaine prochaine à domicile. 

Des difficultés, mais tout n’est pas à jeter

Après cette défaite, Martin Saleille affichait un sentiment partagé : “On est déçu car on n’aime pas perdre mais je suis assez satisfait de la prestation des joueurs. On voit ce qu’il nous reste à faire, notamment pour éviter certains essais. Défensivement quand on ne va pas les chercher surtout face à des équipes comme aujourd’hui on perd les duels et on ne circule pas bien. On voit que l’on était capable de rattraper certaines choses l’an dernier, que cette année on paye cash. On a mis du cœur et de l’engagement et c’est positif.” 

Avant d’évoquer les temps faibles de son équipe et l’apport du banc : “On a des petits temps faibles car physiquement on est pas encore prêt. Je nous ai trouvé bien sur la première demie heure après c’était plus compliqué. Le retour des vestiaires un peu comme l’année dernière a été difficile. C’est un problème que l’on va devoir régler mais je ne pense pas que ce soit un problème de niveau mais plus d’essence dans le moteur. Je trouve que notre banc à fait une bonne rentrée que ce soit Demotier, Grenet, Puche ou la première ligne qui a été plutôt performante. Alors, oui, il nous manque des joueurs importants à l’image de Tsomondo ou encore Danhiez mais je n’ai pas eu l’impression que notre banc était en dessous, je pense que les autres qui ont joué plus n’avait plus assez d’essence dans le moteur. Et en face leur banc a été très costaud et cela nous a fait mal.” 

Avant d’évoquer les problèmes défensifs : “Il faut remettre dans le contexte car on est à l’extérieur face à un prétendant à la montée. Après on est conscient de nos erreurs et il faudra prendre moins d’essais c’est certain si l’on veut exister. Après on n’est pas du tout à la ramasse et il y a des axes d’amélioration. Il faut surtout que l’on soit capables de ne pas donner autant d’essai facile. On avait axé sur la défense la préparation, ça n’a pas forcément payé. Après en attaque on manque encore d’alternance et de profondeur je trouve mais les joueurs voulaient aussi voir si, physiquement, on tenait la distance. En tout cas on a eu la réaction attendue par rapport au dernier match amical.”

Puis de conclure sur les blessures : “On a eu un peu de casse sur cette partie, je vais faire le point avec le médecin et le kiné puis on va mettre en place des soins dès demain. L’objectif sera de remettre sur pied les mecs rapidement après on aura aussi des retours la semaine prochaine logiquement.”

La semaine prochaine face à Orsay qui sera revanchard après avoir lui aussi perdu, les Amiénois voudront prendre des points et faire de Charassain une forteresse imprenable. 


Le Havre – RCA : 48-22 (19-12)

RCA : Schneerberger – Tramon – Frion – Waeyaert – Legrand – Gentien – Martin – Lefevre – Bamière – Van Rensburg – Tripogney – O’Neill – Makombe – Wiotte – Prevost

Remplaçants : Flor – Fournet – Leveque – Grenet – Demotier – Sueur – Puche


Aurélien Finet

Crédit Photo : Kévin Devigne – (archive) Gazette Sports