AMIENS SC : Une semaine importante commence ce samedi au Havre

football ligue 2 bkt amiens sc vs bastia 0044 gazettesports kevin devigne
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Avec trois matchs en six jours, l’Amiens SC va avoir l’occasion de se situer plus précisément dans ce championnat de L2. Et pourquoi pas de confirmer son bon début de saison.

Trouver le bon équilibre entre profiter de la confiance acquise récemment et éviter le relâchement : voilà ce qui sera l’enjeu du déplacement au Havre et plus largement de la semaine à trois matchs qui se profile et qui en dira peut-être un peu plus sur les ambitions que pourront nourrir les Amiénois – « on a largement le temps de confirmer cette place ou de la lâcher, on a une semaine à trois matchs qui peut donner des indications. » Si c’est ce que recherche Philippe Hinschberger, « dire qu’on doit faire preuve d’humilité, ce sont des paroles, il faut des actes » prévient-il. Pour autant, l’entraîneur de l’ASC part relativement optimiste sur ce point : « je n’ai pas vu de séances d’entraînement où ça se relâchait. On peut être bousculés, dominés, mais ça ne sera pas par manque d’engagement, d’enthousiasme. »

En réalité, s’« il faut rester les pieds sur terre » car « ce n’est que l’histoire de 4 matchs », le technicien amiénois insiste particulièrement sur le fait que ces résultats sont aussi la traduction « de choses qui ont changé. Ce n’est pas gage de résultat, mais ça veut dire qu’il y a un travail un peu plus dynamique, un peu différent. Bien partir dans le championnat, c’est gage de beaucoup de confiance et de validation du travail. » Même s’il reconnaît que toute l’appréciation du travail accompli ne peut être totalement corrélée aux résultats : « ce qui est un peu débile, parce que tu peux perdre trois matchs et très bien travailler ! »

Doums Fofana football ligue 2 asc annecy gazettesports kevin devigne 57
Doums Fofana a marqué lors des deux derniers matchs d’Amiens

Au-delà de la confiance, ce sur quoi insiste Doums Fofana, c’est le fait que ces premières rencontres auront aussi peut-être eu le mérite de forger un groupe qui existait moins la saison passée. Le milieu et déjà double buteur de l’Amiens SC explique ainsi que « le fait de gagner deux fois dans la souffrance, ça nous a fait du bien dans les têtes : on voit qu’on peut souffrir ensemble. on a fait quelque chose tous ensemble, on est restés soudés, ça fait du bien. » Si son coach nuance : « la saison dernière, on avait su aussi être solidaires à 9 à Nancy », il admet également que « c’est bien d’avoir de la solidarité » et qu’il est positif de pouvoir obtenir des résultats sans forcément la manière. Ce qui en dit long, d’après lui, sur les qualités mentales de ce groupe : « On a montré qu’en étant moyens, voire mauvais, on pouvait tenir des scores et marquer des buts. »

Un adversaire qui sort d’une grosse performance

Pour autant, quelle que puisse être la confiance de l’Amiens SC avant ce déplacement au Havre, Philippe Hinschberger, lui, ne déroge pas à la règle d’aborder la rencontre avec la plus grande méfiance. Et si le début de saison des Normands a été compliqué, avec 1 défaite et 2 nuls, « c’est un adversaire forcément en confiance après son dernier résultat », une victoire 0-6 sur la pelouse d’un Saint-Étienne réduit… à 8. Doums Fofana va dans le même sens : « Je pense que c’est une équipe qui est en train de monter en puissance, ils ont pris de la confiance, je pense que ça va être un très bon match. »

Mais l’entraîneur samarien va même plus loin affirmant que « c’est une équipe qui, techniquement, nous est supérieure. » Et pas question de s’appuyer sur la nette victoire en match de préparation face à la nouvelle formation de l’ex-coach amiénois Luka Elsner, pour prétendre à aborder cette rencontre avec un peu plus de certitudes : « C’était un autre contexte, on a fait un gros début de match sur nos récupérations, ce sera différent, il n’y a pas de raisons particulières de penser à ce qu’il s’était passé. » Cette confrontation ne devrait même pas être d’une aide particulière pour mieux cerner cette équipe normande, car « on la connaît : c’est un projet de jeu qu’on a ciblé, c’est une équipe qui aime avoir la possession, on se prépare à souffrir. » Pour autant, promet Philippe Hinschberger, si « on sait où elle peut nous faire mal, on sait aussi où on peut lui faire mal. »

De la rotation à prévoir

Et on sait également avec qui. En l’occurrence, un effectif presque au complet postule. À commencer par Aliou Badji qui « a compris quel était son intérêt. Je peux tout comprendre, et à partir du moment où il a un bon comportement, pour moi, il n’y a aucun problème. » C’est également le cas de Ring et Gomis, de retour. Tout comme Youssouf Assogba. De retour de prêt à Jönköping (D2 suédoise), il fait pleinement partie de l’effectif avec lequel travaille le technicien amiénois, malgré son absence du groupe la semaine passée : « Il postule comme les 22-23 joueurs de l’effectif. On l’a récupéré il y a 3 semaines, il est en forme. S’il n’était pas dans le groupe contre Bastia, c’est que j’ai pris quelqu’un à un autre poste parce que Leautey tient bien son poste, contrairement à l’autre côté où cela est moins clair entre nos deux latéraux. » Seul absent, donc, Nathan Monzango. Un état de fait plutôt positif, tant la semaine à venir risque d’être exigeante et de nécessiter une rotation : « 3 matchs en 6 jours, c’est très compliqué, il y aura un roulement, il y a des joueurs qu’on ne veut pas perdre en route. »


Ligue 2, 5ème journée
Samedi 27 août, 19h, Stade Océane : Le Havre AC (10ème, 5 pts) – Amiens SC (2ème, 9 pts)

Morgan Chaumier
Crédit photo : Kevin Devigne – Gazette Sports