FOOTBALL – Christophe Huck : « Surpris du manque de réaction »

football esc longueau us camon kevin devigne gazettesports 66
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Après le revers de Longueau en match de préparation face à l’Avant Garde Caen (1-4), l’entraîneur Christophe Huck fait le bilan de la partie.

Quel est votre ressenti après ce match ?

Il n’y a pas beaucoup de surprise par rapport à ce que j’attendais. Je m’attendais à un certain décalage car on est complètement déstructuré sur le plan défensif avec l’absence de joueurs. Cela rend difficile l’équilibre de l’équipe mais je suis quand même surpris du manque de réaction en début de match. On prend deux buts rapidement et derrière il n’y a pas de caractère ni de réaction. Ça m’a inquiété et on en a parlé pendant les pauses et à la fin du match. Après, il y a eu du mieux dans la deuxième demi-heure avec quelques bons mouvements même si rien de très grande qualité. La troisième période a été un peu plus décousue des deux côtés. Le score est lui plus que logique.

On a senti que votre équipe était un peu perdue tactiquement…

Encore une fois le fait de devoir mettre des joueurs qui ne jouent pas à leur poste et de ne pas avoir une assise défensive cohérente fait que vous ne pouvez pas avoir cette sécurité qui vous permet de jouer sereinement. Après cela n’excuse pas tout, mais on est en préparation, il faut que chacun s’adapte à une nouvelle façon de jouer. On a été vraiment mis en difficulté dans la profondeur, il faudra résoudre cela.

Il y a eu énormément d’erreurs individuelles, ce sont des choses qu’il va vite falloir gommer…

On a effectivement commis trop d’erreurs, je pense qu’il y a un problème de confiance, mais aussi des carences individuelles. Après on ne s’est pas non plus mis dans les meilleures conditions en se mettant sous pression seul. On a eu un gros problème de manque de communication qui aurait pu résoudre bon nombre de problèmes.

C’est un match qui peut servir de déclic ?

Il faut s’en servir pour continuer à travailler en prenant conscience de la difficulté qui nous attend. Après il faut trouver l’équilibre entre ne pas être dans la crainte, mais pas non plus dans la naïveté de ce qui va nous arriver. On sait maintenant ce qui nous attend et j’espère que les joueurs vont faire leur autocritique. On en a déjà parlé après le match et on aura des échanges individuels pour certains, pour qu’ils puissent savoir ce qu’ils doivent rapidement améliorer pour se mettre au niveau.

Vous attendez une réaction dès mercredi soir à Senlis ?

Oui j’attends autre chose, notamment dans l’intensité qui n’a pas encore été assez présente. Il y en a eu par moments chez certains, mais pas assez. Après, on peut être en difficulté sur des temps de jeu, mais il y a une chose dont on n’a pas le droit, c’est de ne pas faire les efforts défensifs et d’y mettre l’intensité. Surtout, il faut que l’on soit capable de faire les courses et de communiquer car ça a vraiment été un problème. Après, ça donne des axes de travail et il nous reste encore du temps pour travailler. Le groupe a encore besoin de se jauger et l’on sait que ça va être dur. Il n’y a rien de définitif, mais c’est l’alerte attendue pour que chacun se mette à dimension du projet.

Aurelien Finet

Crédit photo : Kevin Devigne (archive) – Gazette Sports