FOOTBALL – Souleymane Touré : « C’est un choix sportif »

football esc longueau us camon kevin devigne gazettesports 31
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

L’une des recrues offensives de l’ESC Longueau, Souleymane Touré qui arrive en provenance du voisin Camonois revient sur les raisons de son arrivée. 

Pourquoi avez-vous fait le choix de rejoindre Longueau ?

C’est simple, c’est un choix sportif car c’est un niveau supérieur à ce que je connaissais. C’est un club qui est à côté de chez moi. Après, si je ne connais pas très bien le coach je l’ai croisé lors de mon passage à l’ASC. Ils ont su me convaincre avec le président, par leur discours et le projet proposé. Il y a aussi le challenge car on va être l’équipe promue qui va devoir faire face aux réserves de clubs professionnels comme Lens, Lille, Valenciennes ou encore Amiens mais aussi des clubs installés en N3 comme Maubeuge, l’Olympique Marcquois ou encore l’ACA. C’est donc quelque chose d’intéressant et d’excitant. 

Vous étiez un élément majeur à Camon, avez-vous pensé rester ?

Ce n’était pas un choix évident car j’étais bien à Camon et j’aurais pu rester. Après, c’était pour moi l’occasion de voir autre chose et de continuer de grandir. C’est le monde du football, on peut aimer le club, mais il faut penser à sa carrière. J’estime avoir tout donné lors de mon passage à Camon et je n’ai aucun regret. Je vais continuer de suivre le club et j’espère qu’ils vont réussir. Aujourd’hui je suis concentré sur un nouveau challenge. J’étais un peu triste en partant mais c’est comme ça.

Avez-vous pu parler de cette décision avec Titi Buengo ?

Oui, j’ai rencontré le coach Buengo avant de prendre ma décision. On a longuement échangé sur ce qu’il voulait pour moi la saison prochaine. Avant de prendre ma décision je l’ai informé par message et il comprend mon choix. Je le remercie pour l’année dernière de m’avoir fait confiance.

Comment jugez-vous votre saison dernière ?

Je sors d’une bonne saison je trouve avec Camon et j’arrive donc avec de la confiance. Je veux continuer sur cette lancée l’année prochaine même si l’objectif est toujours de faire mieux. Je vais me confronter à des joueurs expérimentés, pour certains d’anciens professionnels, il faut s’en servir pour progresser. C’est un changement de championnat et d’environnement mais je suis impatient. Ça me tient à cœur de faire une très bonne saison. 

Vous-êtes vous fixés des objectifs pour la saison à venir ?

Non, je ne me suis pas fixé d’objectif car comme j’aime le dire, on fera les comptes à la fin. Après il y aura les objectifs collectifs avec le maintien en ligne de mire. Je veux essayer d’aider au maximum l’équipe et de faire toujours mieux. 

Il va y avoir une forte concurrence l’année prochaine, cela vous fait-il peur ?

Non, pas du tout c’est aussi ce que je suis venu chercher. Se frotter à des joueurs de ce niveau vous fait évoluer et vous oblige à vous surpasser au quotidien. J’arrive avec mes qualités et mes défauts et chacun aura à cœur de faire ses preuves. Le coach est nouveau et tout le monde voudra gagner sa place. Le plus important est que la concurrence soit saine et que tout le monde se tire vers le haut. La vérité du terrain fera la différence et il faudra être constant. Dans le football, un jour vous pouvez être titulaire et le lendemain absent du groupe. 

Je ne m’attarde pas sur les statistiques, je joue d’abord pour le collectif

Avez-vous l’ambition de viser encore plus haut dans le futur ?

Je suis jeune et très ambitieux. Bien évidemment que je ne veux pas m’arrêter là et j’ai toujours mon rêve d’enfant en tête. Après il ne faut pas brûler les étapes et l’on va déjà se concentrer sur la saison à venir. Il ne faut pas se griller car ça peut aller très vite dans le foot. Si je suis ambitieux, je suis pleinement concentré dans le projet Longueau et pour voir plus haut ça passera par des bonnes performances avec le club. Je ne m’attarde pas sur les statistiques, je joue d’abord pour le collectif et les statistiques viendront naturellement. 

Pouvez-vous décrire le style de joueur que vous êtes ?

Je suis un joueur qui aime le but avec une bonne finition, plutôt vif, qui joue à l’instinct. Il me reste encore une marge de progression et il faut continuer de travailler pour s’améliorer au quotidien.

Aurélien Finet

Crédit Photo : Kévin Devigne – Gazettesports