HOCKEY SUR GLACE : Petit point sur le mercato des Gothiques d’Amiens

hockey ligue magnus gothiques amiens pionniers chamonix gazettesports kevindevigne 62
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Le groupe d’Anthony Mortas commence à prendre forme, à un mois de la reprise des entraînements. Après les nombreux départs de l’intersaison, le manager général Elie Marcos parle d’une « fin de cycle ».

En cette période de mercato, le staff amiénois a laissé la glace de côté et s’affaire en coulisse à trouver la perle rare. « Il nous reste trois défenseurs à prendre et un centre » annonce Anthony Mortas. Avec une offensive quasi au complet, la question des gardiens tranchée, la défense reste en effet le chantier principal. « Sur le secteur défensif, ce sont des postes importants, on sait que les bons défenseurs sont plus difficiles à trouver, on veut éviter de se tromper. On veut amener du gabarit, au moins deux sur les trois » indique le manager général, Elie Marcos. « On fait des offres quasiment tous les jours ! » abonde l’entraîneur des Gothiques.

À l’heure où nous écrivons ces lignes, l’effectif 2022-2023 d’Amiens compte 17 joueurs dans ses rangs, en attendant d’en savoir plus sur l’avenir de Romain Bault. Six joueurs sont venus garnir les rangs amiénois et 14 ont fait leur valise.

Un vent de fraîcheur

« On a eu pas mal d’arrêts, des joueurs qui prennent leur retraite, on s’y attendait, mais pas autant la même année » explique l’entraîneur des rouges et noirs. En effet, Dan Gibb, Lucas Savoye, Joey West et Elgin Pearce ont décidé de raccrocher les patins. Les trois premiers étaient des éléments importants du vestiaire ces dernières années, au même titre que Jérémie Romand qui n’a pas été conservé. « Il faut apporter du sang neuf si on veut évoluer » justifie Anthony Mortas, alors que la saison dernière s’est achevée sur une décevante élimination au premier tour des play-offs contre Cergy.

Même son de cloche du côté d’Elie Marcos au moment de tirer des conclusions. « On était en fin de cycle. On n’a pas été satisfaits des résultats de l’année dernière, il fallait du changement. En terme d’état d’esprit, il nous faut un groupe beaucoup plus solidaire. On veut repartir avec un groupe neuf, tout en conservant un noyau. »

Piocher en Ligue Magnus

En plus des départs en retraite, la plupart des étrangers n’ont pas été reconduits. Taavi Tiala et Stanislav Lopachuk sont les seuls rescapés. « C’est le lot de chaque saison, un joueur arrive à un certain prix, derrière il fait valoir son résultat sur l’année, demande plus, en fonction de ça, on discute et on fait des choix » détaille le manager général.

hockey ligue magnus j39 gothiques amiens ducs angers gazettesports kevindevigne 38
Le défenseur slovène Klemen Pretnar ne sera resté qu’une année à Amiens. À 35 ans, il va découvrir la troisième division allemande avec les Starbulls Rosenheim.

Dans la lignée de sa gestion des dernières années, et malgré le changement de présidence, Amiens ne compte pas faire de folie pour un joueur. Ainsi, Alexandre Boivin ou Jesper Öhrvall n’ont pu être conservés, faute d’accord contractuel, tandis que d’autres n’ont tout simplement pas répondu aux exigences du staff.

On espère que la mayonnaise prendra. Et vite !

Elie Marcos, manager général

Il faut dire que le début de saison 2021-2022 avait été particulièrement poussif, même si Henri-Corentin Buysse « n’avait pas pu faire le début de saison » rappelle Anthony Mortas. La plupart des nouveaux éléments avaient mis du temps à se mettre au niveau du championnat de France. Afin de réduire ce temps d’adaptation, le staff a ciblé des joueurs qui ont déjà évolué en Magnus, mis à part le Finlandais Teemu Siironen. De cette manière, « on sait à quoi s’attendre, on sait pourquoi on les a pris, comme on les a déjà vus évoluer » développe Elie Marcos, « on espère que la mayonnaise prendra. Et vite ! »

Afin de ne pas répéter les erreurs de la saison dernière, le staff porte une attention toute particulière à la vie du groupe. Avant de débuter la pré-saison sur la glace le 8 août, les Gothiques effectueront une semaine de cohésion d’équipe début août. Il faut « remettre le groupe au centre » pour le manager général, rappelant, comme le veut l’adage, que « seul on va plus vite, ensemble on va plus loin. »

mercato gothiques


Julien Benesteau
Crédit photos : Kevin Devigne – Gazette Sports