BASKET-BALL – Serge Tristram : « Je vais poursuivre l’aventure »

basket ball esclams vs poissy gazettesports coralie sombret 26
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Président de l’ESCLAMS Serge Tristram qui avait émis des doutes sur ses intentions de poursuivre à la tête du club et revenu sur sa décision mais aussi le futur. 

Allez-vous continuer à la tête du club ?

Après une saison compliquée et les saisons impactées par le Covid la situation n’était pas simple. Ensuite, dans la décision, il y avait aussi des raisons personnelles avec mon travail notamment. Être président d’un club ça prend du temps et il y a aussi eu la mise en retrait de mon vice-président et la démission d’un membre du CA. Pour endosser une charge de travail supplémentaire, il faut du temps. J’ai donc eu besoin de prendre du temps pour réfléchir. Pendant ce temps j’ai eu des marques de soutiens en interne et externe qui m’ont poussé à revoir ma position. Je vais poursuivre l’aventure pour écrire une nouvelle page. Il va y avoir beaucoup de changements et je ne voulais pas en rajouter un de plus. 

Quitter le club alors qu’il descend c’était aussi compliqué j’imagine ?

Oui, ce n’est pas mon style d’abandonner le navire donc c’est certain que ça a joué dans ma décision. Après ce n’est jamais vraiment le bon moment pour quitter un club. Avant il y avait le Covid, là il y a une descente mais je suis attaché au club depuis très longtemps. Il y a plus que des amis et je ne me voyais pas les quitter dans cette période. On est déjà tourné vers la suite et la saison prochaine. 

On va essayer de repartir sur une équipe du cru avec des joueurs du club et du département

Serge Tristam, président de l’ESCLAMS

Quel sera le projet l’année prochaine ?

On va essayer de repartir sur une équipe du cru avec des joueurs du club et du département. C’est ce qui nous a permis d’arriver en NM2 et il ne faut pas oublier d’où l’on vient et ce qui a fait notre force. On va avoir un gros chantier pour reconstruire l’équipe car on a le droit à seulement 3 mutés. C’est donc un projet que l’on ne peut pas construire en 1 an mais sur plusieurs années. L’objectif est de reprendre le projet initial avec de jeunes joueurs encadrés par des joueurs plus expérimentés. Aujourd’hui on ne sait pas qui va rester sur le groupe de l’équipe première même si l’on est conscient que beaucoup vont partir. C’est donc une équation qui ne sera pas simple à résoudre. 

Vous avez de jeunes générations performantes, c’est un avantage pour votre projet ?

Oui, on peut compter sur des jeunes performants comme les U17 qui font un excellent championnat et dont certains vont monter en seniors. Ce sont des jeunes sur lesquels on pourra s’appuyer dans le futur mais pour la NM3 ce sera peut-être un peu juste pour l’année prochaine. Après on a des joueurs dans l’équipe réserve qui sortent d’une belle saison et qui pourront apporter l’année prochaine en NM3. Il faudra avec tout ça arriver à monter une équipe cohérente.

Quand vous voyez que l’ASCBB a réussi à se maintenir avec une équipe jeune, ça vous rassure ?

Ça me rassure oui et non car on connaît très bien ce championnat pour y avoir évolué plusieurs saisons et l’on sait ce qu’il faut pour y performer. Ils ont fait une très belle saison et méritent leur maintien, c’est une bonne chose pour le basket Samarien. Après, ils ont pu compter sur l’apport de joueurs phares qu’on n’a pas pour le moment et que l’on espère obtenir. On va viser le milieu de tableau l’année prochaine même si c’est compliqué de fixer des objectifs sans connaître l’effectif. 

On va faire une nouvelle fois confiance à Salah Koné

Serge Tristam, président de l’ESCLAMS

Quel sera votre coach pour l’année prochaine ?

On va faire une nouvelle fois confiance à Salah Koné qui a repris l’équipe en cours de saison après le départ de Thomas Giorguitti. On ne sait pas encore s’il sera assisté de Liam Michel car il a des missions autres dans le club et notamment avec l’équipe réserve. 

Aujourd’hui vous espérez garder certains joueurs de l’équipe première ?

On sait déjà que tous nos étrangers vont partir. Faulkner est parti en milieu de saison et Kotnik et Markovic ne prolongeront pas l’aventure. C’est normal car avec un budget de NM3 ce n’est pas possible pour nous de conserver ces joueurs. Après pour le reste on sait que certains veulent rester en NM2 et qu’il y a des sollicitations. On va discuter avec les joueurs et l’on est fermé à rien. Forcément on aimerait en garder certains mais les joueurs devront faire un effort pour trouver un accord car le budget sera revu. Ce que l’on veut c’est de retrouver les valeurs du club avec des attitudes de battant, gagnant et des joueurs qui ont envie. On est encore dans le flou mais l’on va faire le point rapidement pour pouvoir se projeter rapidement sur la suite.


Aurélien Finet

Crédit Photo : Coralie Sombret – Gazettesports