ACTU : Les relayeurs se liguent contre le cancer

course relais pour la vie kiosque reynald valleron 3
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Le parc de la Hotoie accueillait ce week-end la seconde édition du relais pour la vie, organisé par la Ligue contre le Cancer. L’objectif était simple : se relayer en équipe pendant 24h et récolter le plus de fonds possible pour l’association.

Après une première édition en 2019, la Ligue contre le Cancer organisait le week-end dernier son Relais pour la Vie. Bandes de copains, associations étudiantes, clubs de sport ou entreprises, les 23 équipes avaient toutes une bonne raison de répondre présent à l’appel de La Ligue contre le Cancer.

Autour du kiosque de la Hotoie et sous un soleil de plomb, l’ambiance est à la fête : pêche aux canards, chamboule-tout, vente de crêpes, représentations musicales. Pendant que certains profitent des animations, d’autres s’échauffent, s’étirent et lacent leurs baskets. Le départ approche. Les coureurs et marcheurs vont se relayer durant 24h, se passant le témoin de main en main et avalant les kilomètres pour la bonne cause.

Après le tour d’honneur des survivants du cancer, c’est en présence de Brigitte Fouré, maire d’Amiens, Jean-Paul Joly, président du comité, Miss Amiens et Miss Somme que l’ancien champion de natation Jérémy Stravius donne le départ du relais.

le relais pour la vie 2022 019 leandre leber gazettesports
Jérémy Stravius, Miss Amiens, Jean-Paul Joly, Miss Picardie et Brigitte Fouré
le relais pour la vie 2022 031 leandre leber gazettesports
Le départ est lancé !

Si l’objectif premier n’est pas la performance sportive, certaines équipes se mettent en évidence par leur vitesse et creusent rapidement l’écart avec les suivantes. C’est le cas de la Kellian’s Team, mené par Kellian Ternisien qui a fédéré ses amis autour de l’événement. “On a pas mal de sportifs, de très bons sportifs ! Chacun fait un tour à une bonne allure et on peut enchaîner facilement !

Même si chaque équipe a sa tactique bien à elle, toutes ont un objectif commun : le témoin ne doit pas s’arrêter. 

Après six heures de course, la nuit commence à tomber. Dans l’obscurité du parc, l’heure est à la cérémonie des lumières. Des bougies ont été placées sur la pelouse en hommage aux personnes emportées par le cancer. Un moment de silence et de recueillement qui donne tout son sens aux efforts sportifs qui ne se démentent pas.

course relais pour la vie ceremonie des lumieres reynald valleron 22
Le Cœur de lumière brille dans la nuit amiénoise

Avec la nuit arrivent les stratégies de sommeil. Quand certaines équipes voient leurs “renforts de nuit” arriver, d’autres participants espèrent juste pouvoir fermer l’œil le temps d’une sieste, en attendant d’être relayés par du sang neuf le lendemain matin. 

Certains bénévoles de La Ligue contre le Cancer ont opté pour la nuit blanche et continuent toute la nuit d’être aux petits soins des sportifs : bouteilles d’eau, fruits secs, pâte de fruits… Les relayeurs ne doivent manquer de rien. 

A quatre heures du matin, le chronomètre indique que le relais a commencé 12h auparavant, les concurrents commencent à avoir les jambes lourdes, ils n’en sont qu’à la moitié. 

course relais pour la vie dimanche reynald valleron 62

Les heures passent, les kilomètres s’enchaînent. La bonne humeur est une constante du Relais pour la Vie, les équipes se chambrent, s’encouragent et apprennent à se connaître. C’est bien plus qu’un événement sportif pour les participants qui se dépassent et qui tentent de grimper au classement avec l’énergie qu’il leur reste.

Les dernières minutes finissent par arriver

Il est 16h quand le Relais pour la Vie est officiellement déclaré terminé. La Ligue récompense les équipes ayant la plus grande cagnotte, la plus fun, ou encore la plus nombreuse et évidemment celle qui a parcouru le plus de kilomètres. C’est les rouges !s’exclame un petit garçon au moment des résultats. En effet, le suspens n’était pas au rendez-vous cette année : 343,2 km parcourus pour la Kellian’s team, soit près de 40 km de plus que les seconds, l’Olympique Amiénois. “On avait une équipe sportive, on s’attendait à jouer les premiers rôles pour cette récompense, on est ravi de l’avoir emporté et avec la manière !” confie Kellian, le capitaine.

course relais pour la vie trophes reynald valleron 25
L’équipe qui a parcouru le plus de kilomètres : la Kellian’s team

Premier du classement ou pas, l’important est ailleurs. On l’a fait !”, les participants se regardent, ébahis et fiers de leur performance : ils se sont relayés pendant 24h.

Jeanne Bourgois
Crédit photos : Léandre Leber et Reynald Valleron (Gazette Sports)