AMIENS SC – Philippe Hinschberger : « On cherche quelqu’un d’expérimenté qui puisse seconder Régis »

football ligue 2 amiens sc paris fc kevin devigne gazettesports 93
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Fin de saison oblige, la conférence de presse avant le match contre Auxerre a aussi été l’occasion de discuter de la saison prochaine.

L’un des postes abordés par Philippe Hinschberger a été celui de gardien de but. Et, si Yohann Thuram n’était pas sur le banc lors des deux derniers matchs, c’est aussi parce qu’il « était déçu de la décision du club » de ne pas le prolonger « parce qu’il aurait aimé rester ». Ainsi, « il a dit à Xavier (Poitrinal, entraîneur des gardiens, ndlr) qu’il ne se sentait mentalement pas » à assurer son rôle. Une attitude « tout à son honneur », souligne l’entraîneur amiénois.

Mais il va donc falloir lui trouver un remplaçant. « On cherche quelqu’un d’expérimenté qui puisse seconder Régis », confie alors Philippe Hinschberger, mais pas forcément pour prendre sa relève par la suite : « La réflexion, cela peut aussi être quelque chose comme ça, mais on ne veut pas dire à Régis « tu vas faire ton année de contrat et après tu pars » » Et de préciser un peu la difficulté à trouver la perle rare : « Le profil de deuxième gardien, il ne faut pas se tromper, c’est quelqu’un qui a l’habitude de ne pas jouer, qui l’accepte, qui doit être performant à l’entraînement, il doit pousser le premier gardien dans ses retranchements, il doit être présent quand on a besoin de lui, au niveau de la L2. »

En tous les cas, les choses sont claires, ce ne sera pas quelqu’un qui viendra sur les plates-bandes de Régis Gurtner, clairement identifié n°1. En effet, l’entraîneur samarien défend une hiérarchie claire : « Avoir deux gardiens sans hiérarchie, ça n’a jamais rien donné de faramineux. Il vaut mieux un bon n°2 qu’un 1 bis, l’état d’esprit du n°2 est très important. »

Doums, des attentes après l’attente

A aussi été évoqué le cas Doums Fofana, présent en conférence de presse. Le milieu de l’ASC « aurait aimé que la saison dure un peu plus longtemps, histoire de pouvoir jouer un peu plus. » Car avec 15 matchs de L2 mais seulement 2 titularisations, « la saison est mitigée, je m’attendais à plus de temps de jeu » explique-t-il. Philippe Hinschberger précise ainsi les raisons de ces difficultés à s’imposer : « Il a été pénalisé par les joueurs devant lui sur l’expérience en L2. »

Pour autant ce « milieu box to box qui aime se balader sur le terrain » a « des qualités ». Qu’il commence à montrer. Certes, au début, « il ne l’a pas très bien pris, il a un peu lâché, on a envisagé de le prêter » mais « depuis 3 mois, il est bien revenu, avec de bonnes intentions, ses entrées sont plutôt bonnes. » Ce que confirme à demi-mot le frère de Guessouma Fofana : « Au début, c’était un peu difficile, mais j’avais déjà connu ça au Havre, mentalement, j’étais préparé à ça. »

Quant à la saison prochaine, les deux hommes ont le même objectif, « jouer le plus possible », dixit Doums Fofana. Seul motif de divergence, pour ce dernier, cela peut se faire « ici ou ailleurs », même s’il précise qu’il lui reste encore 2 ans de contrat avec l’Amiens SC. De son côté, son coach compte bel et bien sur lui : « C’est un garçon auquel il faut faire de la place, il faut une concurrence moins accrue. » Un raisonnement auquel il adjoint Mathis Lachuer dans un rôle différent, de sentinelle devant la défense.

Un dégraissage à prévoir

Ce ne sera en revanche pas le cas pour tous. « On a reçu quelques joueurs avec John (Williams, ndlr) pour leur expliquer notre vision », explique ainsi Philippe Hinschberger. Dans le lot, Mustapha Sangaré que le club « peut très bien prêter en National », ou encore Gaoussou Traoré auquel « on a fait part de nos intentions ».

Des départs possibles en prêt à venir, donc, mais pas seulement. « Le président veut une réduction de la masse salariale, ça tombe bien, je veux une réduction de l’effectif », assène le coach qui, très transparent ajoute : « J’ai donné le nombre de 22 joueurs, dont les 4 jeunes du centre de formation intégrés (Kassoum Ouatarra, Siriki Diabaté, Henri Dupays et Ibrahim Fofana, ndlr). »

Autant dire que l’été risque d’être agité pour parvenir à l’effectif new look attendu, particulièrement dans le sens des départs. Reste désormais à attendre la communication du club sur le sujet. En attendant, reste à finaliser la saison, ce samedi soir, à Auxerre.


Ligue 2, 38ème journée

Samedi 14 mai, 19h, Stade de l’Abbé Deschamps : AJ Auxerre (3ème, 71 pts) – Amiens SC (13ème, 44 pts)

Le groupe amiénois : Gurtner, Rongier – Nojo Fofana, Opoku, Xantippe, Lomotey, Sy, Gene – Lachuer, Lusamba, Doums Fofana, Traoré – Arokodare, Akolo, Badji, Bamba, Sangaré


Morgan Chaumier
Crédit photo : Kevin Devigne – Gazette Sports