FOOTBALL (F) : L’histoire sans fin pour l’Amiens Porto…

gazette amiens porto beauvais 2
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Sans démériter, les partenaires de Flora Ranson ont, une fois encore, mordu la poussière.

Interminable, éprouvante, usante… Les adjectifs ne manquent pas pour qualifier la saison de l’Amiens Porto. Une formation qui s’est très rapidement, trop rapidement retrouvée dans le… vide du sujet ! Et, lanternes rouges, les partenaires de Charlotte Duriez ont ainsi erré telles des âmes en peine. Mais sans que jamais l’idée de jeter l’éponge ne leur traverse l’esprit.

Nous avons l’impression de vivre un éternel recommencement 

Karim Arzalai

Dimanche, face à l’AS Beauvais-Oise, un adversaire qui les avait dominé quelques jours auparavant (4-0), les protégées du tandem Hacène Kichou – Karim Arzalai ont opposé leur courage, leur abnégation, leur ténacité. Vertus qui se sont toutefois révélées insuffisantes pour renouer avec le succès.

« Nous avons l’impression de vivre un éternel recommencement… A chaque sortie, nous déplorons notre manque d’efficacité. Malheureusement » soupire Karim Arzalai. Se remémorant « quatre belles opportunités en début de rencontre puis ce ballon qui s’écrasait sur le montant de l’ASBO. » Des maladresses qui attisaient des regrets au sein d’une équipe samarienne aussitôt punie par son rival.

gazette amiens porto beauvais 4

« Comme souvent, nous tendons le bâton pour nous faire battre » confiait Hacène Kichou. « Triste » en déplorant un scénario qui n’a de cesse de se répéter. « Wassila (Arhamouz) réalise une très grande partie, a multiplié les interventions mais les filles n’ont cependant rien à se reprocher. Elles ont lutté avec leurs armes. » précise encore celui qui aura toujours privilégié le jeu.

« Se recroqueviller, balancer en espérant tenir le plus longtemps possible n’est pas dans la philosophie de l’Amiens Porto. Ni dans l’ADN de Karim, encore moins de la mienne ! En acceptant de nous découvrir apparaît le risque » argumente-t-il encore. Tactique que les deux hommes renouvelleront en fin de semaine, sur la pelouse nordiste de Bousbecque.

A quoi bon faire le dos rond et attendre ? Ce groupe est jeune, a besoin d’apprendre.

Hacène Kichou

« A quoi bon faire le dos rond et attendre ? Ce groupe est jeune, a besoin d’apprendre. Cela n’a pas été simple mais cette saison nous apportera des enseignements. Et puis, il nous reste encore un objectif… » annonce le premier nommé. Evoquant la Coupe de la Somme que l’Amiens Porto apprécierait de soulever.

« Pour cela, il faudra valider notre billet pour la finale contre Roye-Noyon le 22 mai » rappelle-t-il. Plaçant déjà devant ses responsabilités un effectif qui évolue à un niveau hiérarchiquement supérieur mais « qui devra le démontrer sur le terrain ! »

  • AMIENS. Stade du Grand Marais. AS Beauvais-Oise bat Amiens Porto 3-0 (1-0)

Arbitre : M. Habibatni assisté de MM. Mille et Deloison
Bonne pelouse, temps estival.

Fabrice Biniek
Crédit photo : Frédéric Charnotet (Amiens Porto)