FOOTBALL (F) : Claque de fin pour l’ESC Longueau

gazette escl asc 3
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Amoindrie, la formation d’Estelle Boëtte s’est inclinée pour la « der » de la saison. Devant le voisin Amiens SC (B).

« Nous n’avions pas les armes pour envisager la gagne ! C’est bien connu : le cœur a ses raisons que la raison n’a pas… » Tout en refusant de botter en touche, Estelle Boëtte murmurait les raisons qui ont – semble-t-il – causé la perte de l’ESC Longueau face aux réservistes de l’Amiens SC (1-3). Un derby, « une dernière échéance au parfum de Régionale 2 » que la responsable technique longacoissienne aurait apprécié, « aimé » disputer dans de meilleures conditions : « Saïda Abdou, Oissula Miradji, Asrah Boinamri ont été sollicitées par la sélection de Mayotte. Cette triple absence nous avait incité à demander le report de cette rencontre. Mais ni notre adversaire, ni la Ligue des Hauts-de-France n’a accepté » déplore Estelle Boëtte.

L’ESCL a de beaux jours devant elle

Estelle Boëtte

Le décor ainsi planté, l’entraîneur revient sur une rencontre où l’ESCL « n’a toutefois pas à rougir. » Remaniées « en profondeur et même dans l’attribution du rôle de dernier rempart », les Longacoissiennes offraient une belle résistance. « L’état d’esprit a été irréprochable. Les filles ont réalisé un gros match. Ont su pousser le curseur. Au regard de notre prestation, de la moyenne d’âge de cet effectif, on peut dire que l’ESCL a de beaux jours devant elle. Maintenant, seule la vérité du terrain compte et l’histoire retiendra que nous nous sommes inclinées. »

Un poil ironique, Estelle Boëtte analysait sereinement ce derby perdu « malgré quelques agréables phases de jeu. » Ce duel entre voisines qu’Inès Joly, « du haut de ses dix-huit ans » aura su marquer de son empreinte.

gazette escl asc 1

« D’une belle reprise de volée dont elle garde le secret. Certains diront qu’il s’agit d’un coup de chance. Je leur rétorquerais que c’est sa « spéciale » mentionnait son aînée. Regrettant ce manque parfois de consistance d’un groupe qui ne demande cependant qu’à apprendre.

« L’heure n’est pas encore au bilan même si ce championnat soit terminé. De cet exercice, je retiendrais l’abnégation des filles, leur naïveté également parfois » précisait Estelle Boëtte. Se référant notamment, à demi-mots, à ces deux buts concédés face à Pont-Sainte-Maxence sur corner. « Phase de jeu où nous avons été, de nouveau, sanctionnées dimanche » déplore l’intéressée.

Peut-être affronterons-nous l’équipe fanion, voire une mixte. Mais qu’importe, nous n’aurions rien à perdre 

C’est donc une équipe aux allures de trouble-fête qui défiera l’Amiens SC en demi-finale de Coupe de la Somme (le 22 mai) « Peut-être affronterons-nous l’équipe fanion, voire une mixte. Mais qu’importe, nous n’aurions rien à perdre mais tout à gagner »…

  • AMIENS. Stade Virgile-Dufossé. Amiens SC (B) bat ESC Longueau 3-1

Arbitre : M. Hareux
Gazon synthétique. Temps estival.

Fabrice Biniek
Crédit photo : Aurore Delépine (ESC Longueau)

gazette escl asc 2