FOOTBALL : Soirée cauchemardesque à Moreuil

football us camon le portel gazettesports kevin devigne 56
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Samedi 7 mai, la fin du match de Régional 3 entre le SC Moreuil et l’ES Pigeonnier a dégénéré en bagarre. Résultat des courses, l’entraîneur amiénois a porté plainte, tout comme un supporter Moreuillois, blessé dans l’échauffourée.

Des deux côtés on s’accorde à dire que le match s’est déroulé sans accroc. Le SC Moreuil remportait la partie 2 buts à 0 et décrochait un succès capital dans la lutte pour le maintien en Régional 3, en revenant à deux points du Pigeonnier. Mais c’est après le coup de sifflet final que les débats se sont envenimés. Les deux clubs ne s’accordent pas sur la version des faits.

« À la fin du match, leur entraîneur a été voir les supporters parce qu’il n’était pas content d’avoir perdu compte tenu de l’enjeu. Ils étaient dégoutés, il a été les chauffer et un de ses joueurs a passé la main courante pour taper un supporter », explique Dominique Rollero, président du SC Moreuil, écœuré. « Il n’y aurait pas des gens alcoolisés on n’en serait pas là. On a été agressé, dire qu’on n’aurait pas dû répondre, certes, mais quand tu prends une droite c’est compliqué, alors que le coach n’a pas levé la main », défend de son côté un dirigeant de l’Amiens Pigeonnier.

« Pendant la rencontre il y avait des supporters alcoolisés, détaille le dirigeant amiénois. Des insultes ont fusé aux abords du stade au moment de rentrer aux vestiaires. Le coach est venu les voir, c’est monté dans les tours et il a reçu une droite. Un supporter a frappé, ça s’enchaîne, on ne peut pas maîtriser tout le monde… Il y a eu des coups de partout, nos joueurs n’ont pas porté plainte, ils ont des cocards, ils auraient pu faire la même chose. Notre coach était vraiment touché, il a dit que c’était la première fois de sa vie qu’il se faisait agresser en tant qu’entraîneur. » Ce dernier a porté plainte.

Une autre source, membre du club de Moreuil, présente sur les lieux aux moments des faits raconte : « Pendant le match il n’y a pas eu de grosses histoires, à part à la fin où un joueur du Pigeonnier qui avait été remplacé a couru vers un joueur de Moreuil pour en découdre. C’est à ce moment là que le supporter les a interpellé pour leur dire de rentrer aux vestiaires, que ça ne servait à rien de s’énerver. C’est là que le coach d’Amiens s’est énervé, est venu derrière la main courante avec plusieurs joueurs s’expliquer avec des supporters. Des supporters du club visiteur s’en sont mêlés. Il y a eu un gros coup de mis par un joueur du Pigeonnier, le supporter tombe et deux joueurs du Pigeonnier lui ont porté des coups de pied à la tête. La personne à terre perd connaissance, ne répond plus, tout le monde s’arrête. Les deux joueurs sont partis directement dans le vestiaire prendre leur sac et partir sur le parking en courant. »

La victime des coups de pied est un joueur de Moreuil, venu en tant que supporter assister au match. Le jeune homme a terminé la soirée à l’hôpital, souffrant d’un traumatisme crânien. Il a depuis porté plainte. Deux joueurs du Pigeonnier ont été identifiés dans le rapport de l’arbitre. Ces derniers ont pris la fuite avant l’arrivée des forces de l’ordre.


Julien Benesteau avec Morgan Chaumier

Crédit photo d’illustration : Kevin Devigne – Gazette Sports