RUGBY – Martin Saleille : « On vise la montée en Fédérale 2 »

rugby rca amiens vs compiègne gazettesports coralie sombret 22
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Après la nouvelle victoire du RCA en Fédérale 3, face à Meaux, l’entraîneur amiénois, Martin Saleille, analyse la performance de son groupe. Et dévoile ses ambitions pour la fin de saison. 

L’objectif est-il atteint ?

L’objectif est atteint : on voulait les deux victoires, c’est chose faite. La réserve n’avait pas fait une bonne prestation et s’était inclinée logiquement la semaine dernière, c’était donc important de gagner pour rebondir. En plus, c’était le dernier match à domicile pour Tanguy Mailly et on se devait de gagner pour lui. Concernant l’équipe première, même si on était déjà certains d’être qualifiés, on ne voulait pas perdre à la maison. On l’a fait et c’est aussi plus simple dans ces conditions de fêter la dernière d’un joueur au club depuis plus de 30 ans. 

Vous gagnez contre une très bonne équipe

On s’y attendait, on connaît cette équipe. On a abordé le match un peu différemment, en laissant les joueurs prendre leurs responsabilités, tout en les accompagnant. On voulait leur laisser plus de pouvoir sur le terrain dans les décisions. Ils ont répondu présent. Même si on a souvent été dominé, on n’a jamais paniqué et on réussi à revenir puis à s’imposer sur la fin, en leur enlevant même le bonus défensif. 

rugby rca amiens vs meaux 049 leandre leber gazettesports

L’un des points noirs, c’est que vous avez encore concédé beaucoup de points ?

Oui, on a fait encore trop de fautes et on a pris pas mal d’essais. Après, en face, c’était du costaud, avec de très bons joueurs. On essaye de gommer nos erreurs. Après, on a modifié des choses en défense et il faut que ça prenne… 

Vous avez laissé beaucoup de points au pied aussi…

Effectivement, on rate un certain nombre de pénalités. Cela ne nous est pas préjudiciable, mais en phase finale ça pourrait l’être, dans un match plus serré. Les garçons travaillent à l’entraînement pour s’améliorer. Après, ça arrive d’être un peu moins bien. 

On a une philosophie de jeu tournée vers l’attaque

En revanche, offensivement le RCA continue d’impressionner !

C’est sans aucun doute notre point fort et l’important c’est de mettre plus de points que l’adversaire. On a une philosophie de jeu tournée vers l’attaque et c’est un parti pris. On essaie de s’améliorer en défense mais on met tellement d’énergie pour tout le temps marquer que parfois on le paye… C’est aussi dans la nature des joueurs qui ont plus de qualités d’attaquants que de défenseurs. En fin de match, cette volonté d’aller en touche met en avant cette envie de toujours marquer, alors que l’on aurait pu prendre les points. Les joueurs tentent des choses et c’est très bien. Je crois beaucoup au droit à l’erreur, on a le droit de se tromper mais il faut apprendre de ses erreurs. On se confronte à plein de choses en ce moment, tout en étant conscient de nos forces. On est sur cette balance entre se rassurer sur certains points, tout en étant confiant. Tenter des choses mais pas trop non plus, pour ne pas se mettre en difficulté. Ce qui est certain, c’est que les joueurs font une excellente saison et que l’objectif d’être en phase finale est atteint. C’était ce que l’on voulait en début de saison, maintenant c’est que du bonus. Même si l’on ne veut surtout pas s’arrêter là… 

rugby rca amiens vs meaux 009 leandre leber gazettesports
« 80% de l’effectif minimum a le niveau (…) de la Fédérale 2 » estime l’entraîneur amiénois Martin Saleille.

Vous avez prolongé deux joueurs cette semaine, c’était important pour vous de sécuriser leur avenir ?

Oui, l’objectif de début de saison est atteint. Maintenant on vise la montée en Fédérale 2, mais si l’on monte c’est que du bonus. On est prêt à franchir ce cap mais si l’on n’y arrive pas cette saison, ce n’est pas grave. Il faudra juste continuer pour y arriver l’année d’après. Si on réussit à garder ces joueurs, c’est que le club progresse et se structure. C’est une excellente nouvelle, quelque soit la division dans laquelle on va évoluer. Cela nous donne de la sérénité pour la suite. Maintenant, on va recevoir l’ensemble du groupe pour préparer la suite. Notre objectif premier est de conserver nos joueurs, c’est notre plus gros recrutement. Je pense que 80% de l’effectif minimum a le niveau pour être de bons équipiers en Fédérale 2. Après, on ira chercher ce qu’il faut pour étoffer le groupe.

Aurélien Finet
Crédit photos : Léandre Leber – Gazette Sports