BASKET-BALL – Frédéric Domon : « On ne peut pas imaginer le travail qu’il y a derrière tout ça »

basket ball amiens ascbb vs neuilly sur marne 043 leandre leber gazettesports
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Bien que diminués par plusieurs absences, les Amiénois ont répondu présent devant leurs supporters.

Même s’il recevait Neuilly-sur-Marne, lanterne rouge de la poule, l’ASCBB a dû batailler pour s’imposer. Mais les Samariens ont donc relevé le défi pour s’assurer de rester en NM3 la saison prochaine. 

Adroits à 3 points en début de match, les Amiénois parviennent à creuser l’écart, notamment grâce à Dylan Meulemeester. Par deux fois, l’ailier conclut une bonne circulation de balle par un tir primé (13-5; 5’20). Les Nocéens parviennent pourtant à « exister » dans ce match. En effet, même s’ils ne développent pas un jeu particulièrement efficace en attaque, les visiteurs profitent des nombreux rebonds laissés par les Picards pour revenir en fin de quart temps. Les Amiénois, trop passifs au rebond, permettent aux Franciliens de rester au contact à la fin du premier acte (21-18).
Le second quart temps débute mal pour les Samariens. Encore une fois trop attentistes au rebond défensif, les hommes de Frédéric Domon voient leurs adversaires enchaîner les 3 points. En l’espace de quatre minutes, Neuilly passe devant et compte même jusqu’à 11 points d’avance (21-32; 6′). Que ce soit en attaque ou en défense, l’ASCBB ne trouve plus de solutions. Il faut attendre la fin du quart temps pour voir Amiens réduire l’écart, grâce à quelques lancers francs et à un 3 points de Maxence Goubet (31-36). Amiens, qui menait à la fin du premier acte, accuse un retard de 5 points à la mi-temps. Même si l’écart ne semble pas énorme, c’est surtout l’impression visuelle qu’Amiens a laissée dans ce second quart temps qui est source d’inquiétudes. En attaque comme en défense, les locaux ont semblé totalement dépassés.

basket ball amiens ascbb vs neuilly sur marne 005 leandre leber gazettesports

C’est une équipe amiénoise plus incisive que l’on retrouve à la sortie des vestiaires. Plus adroite en attaque, à l’image de Salmane Dicko qui rentre deux tirs en tête de raquette consécutifs. Défensivement, les locaux sont plus agressifs et efficaces aux rebonds ce qui leur permet notamment de proposer du jeu rapide par le biais d’Emilien Boinet ou de Clavel Ndema Moussa qui sont à la conclusion des contre-attaques (42-37; 5’45). Les visiteurs parviennent tout de même à rester au contact en finissant le quart temps avec 5 points de retard (48-43).
Dans le dernier acte, les Franciliens tentent tant bien que mal de revenir mais l’ASCBB peut compter sur Salmane Dicko et Emilien Boinet pour continuer à mettre des points tandis que Clavel Ndema Moussa, comme à son habitude, dépense beaucoup d’énergie en défense (53-49, 4’18). Neuilly parvient tout de même revenir à une possession en fin de match mais la défense des hommes de Frédéric Domon est bien en place et ne laisse pas l’occasion aux Nocéens d’arracher ce match. Amiens l’emporte 56-53 et valide son maintien.

Deux mi-temps, deux visages en défense

L’ASCBB valide son maintien lors d’un match qui s’annonçait difficile. Comme l’avait déjà souligné Frédéric Domon avant le match, « Neuilly, malgré sa dernière place, est une équipe qui ne prend jamais de raclées. Ils ont de la qualité ». Preuve en est, les Franciliens n’ont perdu que de 3 points ce match. Un élément en particulier aurait pu faire basculer le match dans l’autre sens : les rebonds. Les locaux se sont fait bousculer aux rebonds en première mi-temps : « En première mi-temps ils étaient à 14 ou 15 rebonds offensifs. Tu ne peux pas gagner des matchs quand ça se passe comme ça ». Heureusement l’entraîneur a su trouver les mots à la mi-temps pour remobiliser ses joueurs : « La deuxième mi-temps c’est tout l’inverse. Quand tu maîtrises le rebond c’est plus facile, tu peux jouer rapidement ». Plus qu’une maîtrise aux rebonds, c’est toute la défense amiénoise qui s’est améliorée en seconde mi-temps : « On défend nettement mieux en deuxième mi-temps. On a été agressifs et les gars ont donné ce qu’ils avaient à donner ».

Une performance que le coach avait encore du mal à expliquer après le match : « Si on m’avait dit qu’on gagnerait ce match-là avec l’équipe qu’on a dû présenter …  ouais franchement c’est incroyable ». Avec cette victoire, l’ASCBB obtient son maintien et s’assure de continuer en Nationale 3 pour au moins une saison de plus. Un accomplissement qui paraissait impossible en début de saison nous a rappelé Frédéric Domon : « Si on nous avait dit ça le 3 septembre il n’y a pas un mec qui aurait parié sur nous. On ne peut pas imaginer le travail qu’il y a derrière tout ça. Ce n’est pas toujours facile, il faut me supporter et ils ont accepté de me supporter. Ils sont récompensés »

basket ball amiens ascbb vs neuilly sur marne 046 leandre leber gazettesports

L’objectif atteint, l’ASCBB peut aborder son dernier match en déplacement à Paris avec sérénité même si l’entraîneur amiénois se verrait bien le gagner : « Ce n’est pas fini, il nous reste un match à jouer. Et si on arrive à le prendre, on aura 50% de victoires cette saison ». Un potentiel succès viendrait boucler une très belle saison pour l’ASCBB.

20ème journée NM3 :
ASCBB – Neuilly sur Marne
56-53 (21-18 ; 31-36 ; 48-43 ; 56-53)

Effectif ASCBB : Goubet M ; Nyangasa Y ; Meulemeester D ; Boinet E ; Ndema Moussa C ; Dicko S ; El Aissoug R ; Decroix C ; Collet M ; Diasso C

Deparis Maxime
Crédit photo : Léandre Leber Gazettesports.fr