BASKET-BALL : Un goût de déjà vu pour Longueau

basketball esclamsbb vs ardres (reynald valleron) (20)
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Pour son retour à Pellerin après plusieurs semaines loin de son parquet, l’ESCLAMS s’incline à nouveau, avec un scénario hélas cousu de fil blanc… 

Contrairement à d’habitude, les Longacoissiens débutent bien, en mettant d’entrée de l’intensité. Ils gênent considérablement Calais qui ne parvient pas à marquer. Et ils ne laissent pas de rebonds offensifs. Mais en attaque, Longueau peine grandement, en ratant des paniers “faciles” et en manquant cruellement d’adresse, en général. Une très bonne prestation en défense permet toutefois aux partenaires de Lesieu de rester au contact après le premier acte (12-12). Mais comme trop souvent cette saison, un rien va faire dérailler la machine samarienne. Alors que Calais pose de gros soucis à l’intérieur et que Markovic est rapidement à 3 fautes, Longueau déjoue. Au contact, les Longacoissiens enchaînent les pertes de balles et voient les Calaisiens faire un premier écart (15-22). Les visiteurs prennent alors confiance offensivement et trouvent de l’adresse extérieure, pendant que les Picards se désunissent des deux côtés du terrain. L’écart grimpe logiquement pour atteindre -14 à la pause (23-37)

Longueau offre des points gratuits

Au retour des vestiaires, Longueau repasse la marche avant et alterne le bon et le moins bon dans les deux raquettes. Petit à petit, l’ESCLAMS trouve tout de même des solutions, offensivement surtout avec leur relation intérieure, et recolle au score. Revenu à -10 à 3’40 de la fin du quart temps (41-51), Longueau se relance. Mais Calais plante deux paniers à 3 points coup sur coup pour se redonner davantage d’air. Pas de quoi freiner les locaux qui grâce à une énorme intensité défensive s’offrent du jeu rapide et recollent. Avant le dernier acte, l’écart n’est plus que de 6 points (51-57). Poussée par son public, la GreenTeam va rapidement revenir au score (58-59) et faire douter les Calaisiens. Notamment en retrouvant un peu de réussite extérieure et la connexion avec leurs intérieurs, ce qui fait mouche à chaque fois ou presque. Mais rapidement à la faute, Longueau offre hélas des points gratuits. Bien aidé par l’expérience de Duboc, qui gère la fin de match en métronome, Calais ne laisse pas Longueau passer devant. Comme souvent, les Picards ne sont pas loin, mais le manque d’adresse global est une nouvelle fois fatal. Dans le money time, les Longacoissiens manquent des paniers tout faits et font preuve de trop de précipitation, à l’image de Jouvin, auteur de pertes de balles évitables à des moments cruciaux. Longueau s’incline 74-80 et reste englué à la dernière place

ESC Longueau AMS – Calais : 74-80 (12-12, 11-25, 28-21, 23-23)

ESCLAMS : Dalsback – Hure – Gantswa – Jouvin – Gassama – Kotnic – Markovic – Lesieu – Koné – Raguette

Aurélien Finet
Crédit photo : Reynald Valleron – Gazette Sports