FOOTBALL : L’AC Amiens (b) a sombré

aca (b) réserve vs us breteuil (reynald valleron) (43)
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Contre Étaples, pas d’exploit et même une lourde et douloureuse défaite au terme d’un match raté. Avec ce revers 0-5, la réserve l’ACA recule même de deux rangs au classement.

Si l’AC Amiens (b) a coulé à la maison, le premier quart d’heure donnait le ton. D’entrée, Douville débordait et centrait au premier poteau pour Senée dont la reprise frappait le poteau (2′). Sur le corner, Brachet tentait une volée de loin sous la barre mais captée par Banaziak (3′). Puis venait le tour de Douville de tenter sa chance, sans succès (11′). Mohamed Ramla, de retour de Hyères où il avait évolué avec la réserve (R2), avait tout de même une opportunité après une série de crochets, mais cela finissait dans le petit filet extérieur (14′). Et dans la foulée, Senée se retrouvait au duel avec Moreira, avec l’opportunité de partir au but. L’entraîneur et défenseur amiénois commettait la faute et s’il échappait au rouge, lui-même jugeant l’arbitre « plutôt tolérant », Senée se faisait justice lui-même en mettant son coup franc direct sous le corps de Banaziak (0-1, 16′).

Bien qu’ils aient pris un coup sur la tête, les Amiénois la relevaient un peu au milieu de cette première période. Mais, faute de pouvoir mettre en place leur jeu, un terrain peu favorable n’aidant pas, les rares opportunités de valider la bonne présence dans le camp étaplois se limitaient à des coups de pied arrêtés, le plus souvent moyennement tirés, les opportunités les plus dangereuses étant une tête passant devant le but de Gabert (27′), un coup-franc direct au-dessus de M’Vila (29′) et un coup-franc excentré côté gauche d’El Fanity, boxé par Codron (32′). Et finalement, Étaples donnait la leçon sur comment profiter de ses coups de pied arrêtés deux fois coup sur coup pour clore cette mi-temps.

D’abord, Senée convertissait de nouveau un coup-franc directement en trouvant le petit filet (0-2, 38′). Puis, après une nouvelle opportunité amiénoise sur le second ballon après un coup-franc, une volée contrée de M’Vila (41′), Senée mettait cette fois Banaziak à contribution sur un nouveau coup-franc direct, flottant. Mal repoussé, le ballon revenait sur Gosselin qui crucifiait les Amiénois juste avant la pause (0-3, 44′). Une nouvelle tête au-dessus de Bekka sur corner (45’+2) concluait une première mi-temps où les Amiénois avaient d’abord été logiquement punis après un début de rencontre raté avant de recevoir une leçon d’efficacité. À la pause, l’addition était déjà salée, 0-3.

Le calice jusqu’à la lie

Les Samariens faisaient d’abord illusion au retour des vestiaires, sans pour autant se procurer la moindre opportunité, avant de continuer à sombrer. Ils subissaient d’abord quelques avertissements : une tête captée de Baillieux sur corner (61′) ou un numéro de Senée sur la droite, éliminant Bekka avant de centrer fort devant le but, Sylla et Banaziak devant s’employer pour sortir le danger (66′). Et finalement, Senée, intenable, était encore à l’origine du quatrième but, en délivrant un petit ballon pour la tête de Lenglen qui, face à Banaziak, parvenait à le lober (0-4, 69′). Toujours dangereux sur coups de pied arrêtés, notamment sur corner (71′), ils profitaient de cette arme pour enfoncer le clou par Brachet (0-5, 76′).

La messe était largement dite et les tentatives d’assaut des Amiénois pour sauver l’honneur étaient brouillonnes. Et même quand elles allaient presque au bout, cela ne suffisait pas. Après un gros travail de Gabert, Darius débordait, puis lâchait le ballon pour M. Ramla qui, depuis la droite, trouvait le montant (87′). Puis, le coup-franc de ce même M. Ramla trouvait le bras de Codron, faute de puissance (90’+3). L’AC Amiens (b) sortait donc de la rencontre sur une lourde défaite, 0-5, et coulait également au classement glissant au 11ème rang, Miannay et Balagny l’ayant emporté.


AC Amiens (b) – AS Étaples : 0-5 (0-3)
Buts : Senée (16′, 38′), Gosselin (44′), Lenglen (69′), Brachet (79′)

AC Amiens (b) : Banaziak – Bekka, Moreira, Gabert, A. Ramla – M’Vila, Aït-Hamou – Darius, El Fanity, Conte – M. Ramla
Entrants : Sylla, Mansanga

Morgan Chaumier
Crédit photo : Reynald Valleron – Gazette Sports