ATHLÉTISME : Week-end difficile pour l’Amiens UC

Cross D'amiens Metropole Gazettesports Kevin Devigne 35
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Si Jean-Baptiste Bruxelle a réussi à se maintenir au-dessus des 70 m, il rate le podium. Et le club amiénois a traversé les championnats de France de cross-country dans l’anonymat.

Ce samedi, Jean-Baptiste Bruxelle enchaînait après son record de la semaine précédente avec un concours du marteau U23 à la coupe d’Europe des lancers, à Leiria. Un concours qui ne pouvait pas plus mal commencer puisqu’après trois jets, il était le seul lanceur à n’avoir pas encore établi de marque. Qu’à cela ne tienne, il prenait la 3ème place du concours à sa quatrième tentative, avec une lancer à 70,45 m. Performance non améliorée par la suite, ce qui lui vaudra, lors de la dernière salve de jets, de se faire subtiliser sa place sur la podium.

C’est donc une 4ème place que prend Jean-Baptiste Bruxelle, en-deçà des espérances de son coach, qui visait une performance au-delà de son précédent record, de 72,76 m. Mais tout de même un septième concours consécutif à 7,26 kg au-delà des 70 m. Désormais, place aux échéances estivales, avec, tout d’abord, en point de mire, les championnats du Monde universitaires, en juin, quelques jours à peine après les championnats de France Élite. Et, pourquoi pas, d’ici là, « des meetings, nous soufflait Serge Foucat avant ce week-end, il faut voir si on arrive à rentrer sur les meetings assez importants où les niveaux de points sont plus forts. » Tout en mettant en garde : « Le problème, c’est qu’il ne faut pas non plus courir tous les lièvres parce qu’on peut se griller les pattes. »

Des France de cross-country marqués par les pépins

Aux Mureaux, privé notamment de Menad Lamrani, 2ème de la demi-finale et plus généralement de quatre qualifiés initiaux, le bilan est plutôt mitigé. Malgré dix top 10 à l’échelle des Hauts-de-France, et plusieurs vrais espoirs de finir, au moins, dans les 20 premiers, la meilleure performance est une 55ème place « méritée », pour le cadet Jean Debusscher, l’une des rares satisfactions, « il n’a pas subi la course et a défendu cher sa peau pour terminer dans le top 60 » explique Christophe Guibon, directeur technique du club. La grande déception vient, en revanche, de Mélanie Doutart, contrainte à l’abandon suite à une hypothermie aux alentours de la mi-course. Seul autre Auciste dans les cent premiers, Brahim Zouaoui qui « a tout donné par rapport à sa forme du moment et a dû se contenter d’une 67eme place. »

En revanche, sur la même course, Jean-Jacques Trogneux « n’a pu confirmé au niveau supérieur car trop vite asphyxié à cause d’un départ rapide et d’un niveau très élevé et dense des concurrents du jour puis fortement handicapé par une douleur à l’estomac » et se retrouve loin, à la 200ème place. Soucis physiques, aussi, pour la cadette Lisa Lecompte, « une douleur à l’ischio gauche dès la mi course », et la junior Marie Desmarest, « une grosse douleur à la cheville dès les premiers kilomètres. » Notons tout de même que si Saliha Rarbi ne finit que 138ème de la course Élite, elle se classe tout de même à une belle 16ème place des Masters 1.

Soulignons par ailleurs la 122ème place d’Anthony Macquart de l’US Camon sur la course Masters, ce qui fait de lui le 36ème Masters 2.


Morgan Chaumier

Crédit photo : Kevin Devigne (archives) – Gazette Sports