ROLLER-HOCKEY : Les Ecureuils valident leur place en play-offs

roller hockey ecureuils amiens rouen gazettesports kevindevigne 30
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Les Ecureuils ont décroché une victoire brouillonne face aux Orcs de Cholet, un de leurs concurrents directs dans la course à la première place.

Alors que la fin de saison approche, les Ecureuils, 2èmes, recevaient Cholet, 3ème. Une confrontation importante dans la course à la 1ère place. Et comme d’habitude les Ecureuils ont répondu présent dans un match décisif.

Amiens commence fort, un premier tir d’Adrien Josse sur le poteau donne le ton et il ne faut pas attendre très longtemps avant de voir les Ecureuils prendre l’avantage. A la 3ème minute, les Amiénois profitent d’une supériorité numérique pour faire tourner et Clément Crignier ouvre le score (1-0). La réponse de Cholet est immédiate, sur un tir lointain, les Orcs égalisent (1-1). Amiens subit un peu plus mais ne cède pas, notamment grâce à une belle intervention défensive sur une contre-attaque à la 5e minute. Les Samariens repartent à l’attaque du but choletais. Une pression qui paye, en moins de 2 minutes, les Picards inscrivent 3 buts ! A. Josse transmet le palet devant le but à Renaud Crignier qui donne l’avantage à son équipe (2-1). Une minute plus tard, c’est Clément Crignier qui effectue un tir lointain qui file en lucarne, surprenant le gardien choletais (3-1). Amiens ne relâche pas la pression et 30 secondes plus tard Roman Lebret fait à nouveau trembler le filet après que le gardien visiteur a repoussé un premier tir (4-1).

Les Samariens continuent leurs assauts sur la cage adverse et ne sont pas loin d’inscrire un nouveau but à la 11ème minute, par Renaud Crignier dans un face à face avec le gardien adverse. L’Amiénois est déjà en train de célébrer quand l’arbitre estime que le palet n’a pas franchi la ligne. Mais c’est reculer pour mieux sauter puisque 30 secondes plus tard, le même Renaud Crignier trompe le gardien avec un nouveau tir dans la lucarne (5-1). Cholet, complètement dépassé, va retrouver des couleurs. La pression monte sur le but picard mais le gardien résiste et enchaîne les arrêts, notamment à la 14ème minute, il réalise 3 arrêts consécutifs sur la même attaque. Mais à la 16e minute, les locaux perdent le palet au milieu du terrain et les Choletais en profitent pour se relancer en contre-attaque (5-2). Amiens gère son avance et trouve même le poteau à la 17e minute. 6 minutes plus tard, Adrien Josse profite d’une supériorité numérique pour placer un tir lointain victorieux (6-2). Mais la réponse de Cholet est immédiate : les visiteurs marquent sur un 2 contre 1, en contre-attaque (6-3).

Cholet grignote en un rien de temps l’avance des Ecureuils

La deuxième mi-temps commence bien pour les Ecureuils, Roman Lebret marque après que le gardien choletais ait repoussé une première tentative (7-3). Mais Cholet n’abdique pas. De plus en plus dangereux, les Orcs entament leur remontée. A la 30ème minute, ils marquent sur un tir précis en supériorité (7-4). Quelques instants plus tard, ils réduisent encore l’écart sur une nouvelle perte de palet amiénoise (7-5). À la 32e minute, Cholet profitent d’une supériorité numérique pour revenir à une longueur (7-6). 3 buts encaissés en deux minutes, les Samariens souffrent… Sentant que le momentum est en train de changer, le coach pose un temps mort. Ce qui n’empêche pas Cholet, en plein temps fort, de continue d’appuyer là où ça fait mal, pour égaliser (7-7). Amiens, qui vient de concéder 4 buts en moins de 3 minutes, réagit et reprend le dessus. A la 34e minute, Roman Lebret redonne l’avantage aux Ecureuils (8-7). Les Orcs ont l’égalisation au bout des rollers mais la défense picarde tient bon, notamment grâce à son gardien. Le chrono défile et les Samariens conservent leur maigre avance. À la 46e minute, Renaud Crignier sert Elie Marcos qui fait le break sur un tir précis (9-7). Les Choletais, voyant le match leur échapper, tentent le tout pour le tout en sortant leur gardien, mais ils sont immédiatement punis avec un dernier but amiénois en cage vide (10-7).

Une première mi-temps maîtrisée, une deuxième compliquée

Malgré la victoire et leur billet pour les play-offs validé, les Ecureuils n’ont pas été irréprochables. En maîtrise sur la première période, les Amiénois ont laissé les Choletais revenir dans le match en deuxième mi-temps. Une prestation que l’entraîneur-joueur Renaud Crignier trouve mitigée : « Pendant 10 minutes, on a un peu gâché notre match. On joue super bien, on tourne avec tout le monde, on mène 7-3 et après on fait n’importe quoi ! On prend deux buts en infériorité sans respecter la consigne. On a un peu patiné partout au lieu de poser notre système défensif. Ça leur a donné des espaces et ils en ont profité parce qu’il y avait du talent en face ». 

Même s’ils n’ont pas converti toutes leurs contre-attaques, les Orcs ont effectivement su profiter des pertes de palets des Picards pour rester dans le match. Un aléa que le coach explique simplement : « C’est obligé… On est chez nous donc on avait plus le palet et ils ne nous pressaient pas. Ils avaient plus un jeu où ils nous attendaient avec leur gardien qui était là pour faire les arrêts aux bons moments. Ils ont des arrières qui ne montent pas trop et qui relancent rapidement, donc forcément, nous, si on fait une mauvaise passe ou si on tente un dribble un peu dangereux derrière, on leur donne des occasions… Dans les 10 minutes où on est moins bien, on ne presse pas de la bonne façon, mais à contretemps et derrière on a un 1 mètre de retard ! Les décalages sont faits et c’est trop tard, on ne peut pas rattraper les erreurs. »

On ne pourra pas se permettre ça en play-offs !

Renaud Crignier

Alors que le match aurait dû être plié à la mi-temps, les Ecureuils ont vu fondre leur avance de quatre buts et ont dû batailler pour s’assurer la victoire. Une situation que déplore Renaud Crignier : « On répond présents en fin de match, mais il faut faire attention, parce que le match, on l’avait tué avant et à 7-3, ils ne doivent jamais revenir ! On ne doit pas faire ça parce que en play-offs, ça peut tourner… On ne peut pas se permettre en play-offs de perdre un match quand on mène 7-3. Aujourd’hui ça tourne en notre faveur mais ce ne sera pas toujours le cas ».

A deux journées de la fin de la saison régulière les Ecureuils valident donc leur ticket pour les play-offs. Encore dans la course à la première place, les Amiénois devront enchaîner pour accrocher la meilleure place possible et arriver en play-offs sur une dynamique positive. 

12ème journée de Nationale 1 :
Écureuils d’Amiens – Orcs de Cholet : 10-7 (6-3)
Buteurs : C. Crignier (x2) ; R. Crignier (x2) ; R. Lebret (x3) ; A. Josse ; E. Marcos ; H. Bacquet

Deparis Maxime
Crédit photo : Kevin Devigne Gazettesports.fr