FOOTBALL (F) : L’ESC Longueau de peu mais sûrement

gaztte escl st quentin 4
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Sans jamais être vraiment bousculées par la lanterne rouge saint-quentinoise, les demoiselles d’Estelle Boëtte s’imposent de peu. Mais réalisent aussi une belle opération comptable…

« Il convient parfois de ne retenir que l’essentiel ! » Derrière ces mots qui cherchent à traduire une satisfaction, Estelle Boëtte semblerait aussi dissimuler le soulagement d’un travail, « d’un devoir » accompli. « Notre unique objectif était de triompher. Sur ce point, nous avons donc atteint notre but. » Avec une petite pincée d’humour, la responsable technique de l’ESC Longueau – laquelle avait déserté « son » banc afin de prêter main forte sur le rectangle vert – évoque ce duel victorieux face à la lanterne rouge Olympique Saint-Quentin (1-0)

Notre unique objectif était de triompher. Sur ce point, nous avons donc atteint notre but

« Par la plus mince des marges » rappelle cependant l’intéressée. Avant d’ajouter : « Une fois encore, il a fallu composer au jour le jour, avec les contraintes et obligations de chacune. Certes, les conditions météorologiques ne nous ont pas facilité la tâche mais elles ont, je vous l’accorde, pénalisé les deux formations » précise Estelle Boëtte. Convaincue que « la force de l’ESC résulte d’un groupe solidaire, déterminé à constamment répondre présent. Et ce malgré les défections et autres absences »

Face aux Saint-Quentinoises, le but de Tiffany Quillet aura donc suffi au bonheur local. Pour libérer une formation longacoissienne qui n’en attendait pas plus… « Nous pouvions prétendre à un score plus large mais les points sont là » confiait (auparavant) Jennifer Cytarzinski, promue capitaine pour l’occasion. Statut que l’ultime rempart ESC veillait à bien porter sur ses épaules.

gazette escl st quentin 3

« Détenir ce brassard pour la première fois au sein de cette équipe s’est révélé être un honneur, m’a fait très plaisir. Ce fut également une responsabilité » avouait alors celle dont les sollicitations furent brèves, peu fréquentes. Lui laissant ainsi le loisir de jeter un œil vers la prestation des locales : « Les filles ont eu le mérite d’essayer de poser le ballon. Bien que cette météo ne le permette pas trop. Elles ont pourtant privilégié un jeu au sol avec une volonté de construire, d’élaborer une tactique. Cet effectif brille surtout par sa bonne harmonie collective »

Détenir ce brassard pour la première fois au sein de cette équipe s’est révélé être un honneur

Jennifer Cytarzinski

Et sur un point, Jennifer Cytarzinski et Estelle Boëtte évoluaient sur un terrain d’entente. « Au regard du classement, le résultat peut paraître étriqué. J’aurais d’ailleurs apprécié qu’il soit plus « parlant » Néanmoins, nous avons su maîtriser cette confrontation. Les filles n’ont jamais envisagé de lever le pied. Cette attitude me plait. Tout comme la sérénité, le calme, la simplicité parfois qui définit aussi cette troupe » mentionnait la seconde nommée. Dans l’attente désormais d’une confirmation…

AMIENS. Stade Virgile Dufossé. ESC Longueau bat Olympique Saint-Quentin 1-0

Arbitre : M. Lahoussoy

Gazon synthétique. Temps venteux et pluvieux.

ESC LONGUEAU : Jennifer Cytarzinski (cap) ; Maëva Damis, Louane Meuk, Camille Biolet, Estelle Boëtte, Megg Schmuck, Valentine Ghaouti, Tiffany Quillet, Oissula Miradji, Asrah Boinamri, Pauline Malard, Inès Joly, Alycia Homo.

Fabrice Biniek

Crédit photos : Aurore Delépine (ESC Longueau)