FOOTBALL : Une question d’efficacité pour l’Amiens AC (b)

aca (b) réserve vs us breteuil (reynald valleron) (14)
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Malgré une bonne partie, dans l’ensemble, la réserve de l’AC Amiens a concédé la défaite contre une équipe de Breteuil plus clinique.

Globalement, l’entame de match est amiénoise. Mais la première occasion – et quelle occasion ! – est à mettre à l’actif des visiteurs. Le coup d’envoi est à peine donné que Douchet se présente en duel face à Banaziak, que ce dernier remporte. Et sur le corner, la tête de Baillon passe au-dessus (1′). Mais c’est ensuite que les locaux mettent un vrai coup de collier. Surtout, ils sont plus tranchants dans leurs phases de possession, alors que cette dernière semble, elle, plutôt équilibrée. Bien parti sur la gauche, Lallaigui sert Darius dans la surface qui remet en retrait à Cunin dont la frappe passe à côté (4′). Puis, Cunin, encore lui, voit De Wyndt un peu trop avancé et tente sa chance depuis la limite du rond central. Une tentative qui vient finalement s’écraser sur la barre (9′). Pas de quoi décourager les locaux qui frappent encore par Lallaigui, bien servi, seul, à l’entrée de la surface, mais qui met sa tentative au-dessus (10′).

Après un léger rééquilibrage en termes de dangerosité avec une frappe lointaine et peu dangereuse de Benoudren (18′) contre une de Douchet juste à côté (22′), la réserve amiénoise est encore une fois toute proche de trouver la faille quand Lallaigui centre en retrait depuis la gauche vers Darius qui, seul face au portier, voit ce dernier intervenir du pied sur son tir (24′). Mais à force de laisser passer leur chance, les Samariens le payent cash face à l’efficacité de Breteuil. Douchet s’échappe sur la droite et trouve Barry qui bute sur le pied de Banaziak. Mais, au second poteau, Furtado a suivi et ouvre le score (0-1, 30′).

aca (b) réserve vs us breteuil (reynald valleron) (17)
Gauthier Banaziak est battu sur pénalty, ce qui permet à Breteuil de faire rapidement le break

De quoi réveiller l’appétit des Brituliens, jusqu’ici plutôt dans l’attente de l’opportunité qui fait mouche. Et dans les minutes qui suivent le premier but, Nal s’infiltre dans la surface, est bousculé par Moreira et obtient un pénalty que transforme Barry (0-2, 35′). Les Isariens ne relâchent alors plus leur emprise et enchaînent une frappe de Douchet que sort Banaziak (37′) et une reprise de Barry sur corner qui passe à côté (38′). Puis, c’est Furtado qui est lancé dans la surface mais finalement gêné par le retour de Bekka et la sortie de Banaziak (45’+1). Mais alors que les Amiénois n’ont pas su ouvrir le score dans leur temps fort, ils parviennent à revenir dans le match avant la pause sur leur temps faible. Un coup-franc tiré vite par Moreira trouve le poteau opposé avant de mourir dans les filets de De Wyndt (1-2, 45’+2). Une équipe de Breteuil plus clinique et commettant moins d’erreurs derrière est donc devant à la pause, mais n’a pas encore plié la partie.

Un deuxième acte bien terne

Mais alors que les conditions de jeu s’améliorent légèrement, la pelouse, elle, se dégrade, et le jeu, agréable en première période, également. Les 20 premières minutes de la deuxième mi-temps voient pour meilleures opportunités deux ballons dans la profondeur bien gérés par Banaziak (54′, 56′). Mais la première vraie occasion de but est amiénoise. Après un gros travail de Benoudren sur la droite, Mbodj hérite du ballon à bout portant mais met sa reprise au-dessus (68′). Seul éclair dans une mi-temps qui s’embourbe, pour le plus grand plaisir des visiteurs.

Jusqu’à la toute fin de match, qui s’emballe. Mais d’abord en faveur de Breteuil, pas loin de s’offrir le match quand Douchet, bien lancé Desesquelles, oblige Banaziak à la parade (84′). Dans la foulée, ce sont les Amiénois qui bénéficient d’une grosse occasion, très confuse, conclue par une tête pas assez puissante de Lallaigui au contact avec le portier visiteur puis finalement sur un coup-franc pour les Isariens (85′).

Et après une frappe trop molle de Douchet pour inquiéter Banaziak (89′), sur un nouveau ballon dans la profondeur, le portier amiénois intervient mais le ballon touche son bras. Cela ne fait pas de doute pour l’arbitre, c’est rouge (90’+2). Ce qui aurait pu finir de doucher les Samariens alors qu’il ne restait plus beaucoup de temps à jouer ne les empêche pas d’avoir une dernière grosse munition. Un coup franc botté par Gabert qui oblige De Wyndt à intervenir. Au second ballon, Teurki décoche une superbe reprise, sortie d’une magnifique parade par le portier visiteur (90’+5). Qui offre ainsi la victoire, 1-2, à Breteuil.

aca (b) réserve vs us breteuil (reynald valleron) (34)
Breteuil a su s’appuyer sur sa solidité défensive pour ne pas laisser échapper le match, une fois bien en main

Une défaite frustrante

Alors, forcément ce résultat, et sa conséquence sur le classement « frustre » Yohane Moreira. Le scenario, aussi. « On a eu un temps fort, je pense que ça s’est joué là, estime ainsi l’entraîneur amiénois. On n’a pas été efficaces, et Breteuil a su nous contrer sur nos deux erreurs. » Et à partir de là, les choses se compliquaient pour les Samariens.

Car une fois devant, « défensivement, collectivement, c’est un de leurs atouts, ils sont bien en bloc. » Et même si la réserve amiénoise a « eu à cœur de revenir » et la bonne idée de « marquer avant la mi-temps pour motiver les troupes », cela n’a pas suffi : « On n’a pas trouvé la clef pour inverser la tendance. » Le coach de l’ACA (b) détaille : « Quand on rentre un peu plus dans le combat, dans le duel, ce n’est pas notre physionomie de match, on a un peu pêché sur les premiers et deuxièmes ballons, ça leur a laissé un peu plus d’opportunités. »

Certes toujours dans le coup, la réserve amiénoise est donc toujours un peu à la peine, 9ème à 3 points de la 7ème place, d’autant que les Portugais, ex æquo au coup d’envoi, ont gagné dans le même temps. Alors, même s’ils n’ont « pas forcément à rougir » de leur prestation, « on est à la maison, il faut faire le plein, peu importe sur qui on tombe. » Faute de cela, c’est à Nogent, un adversaire direct dans la lutte pour le maintien, qu’il va falloir compenser ces points pas pris à domicile, pour terminer la phase aller au contact.


AC Amiens (b) – US Breteuil
: 1-2 (1-2)

Buts : Moreira (45’+2) pour Amiens ; Furtado (30′), Barry (35′, s.p.)

AC Amiens (b) : Banaziak – Bekka, Villier, Moreira, Teurki – Gabert, Benoudren – Darius, Cunin, El Fanity – Lallaigui

Entrants : Mbodj, Bihondi, Ait Hamou


Morgan Chaumier
Crédit photo : Reynald Valleron – Gazette Sports