BASKET-BALL – Frédéric Domon : « C’est une défaite mais je suis fier du visage montré par l’équipe »

basketball amiens ascbb dourges gazettesports kevin devigne 47
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

L’ASCBB recevait l’ABC Dourges pour la 15ème journée de NM3. Bien que battus, les Amiénois ont livré une belle prestation.

Après s’être déplacé trois fois consécutivement sur la phase aller, Amiens entamait une série de matchs à domicile avec la réception de Dourges. 4ème et plutôt en forme. La formation du Pas-de-Calais s’annonçait comme un adversaire coriace pour les Samariens. Privés en prime de plusieurs joueurs, l’ASCBB a tout de même réussi à livrer un beau combat.

Les Amiénois sont plutôt bien rentrés dans leur match, une défense bien en place leur permettant de faire jeu égal avec les visiteurs après 4 minutes (9-10). Mais cela ne dure pas, les Picards enchaînent les pertes de balles et voient leurs adversaires accentuer leur avance (11-16). L’ASCBB reste dans le match grâce à la réussite extérieure de Dylan Meulemeester et Florent Ramseyer. Dans la dernière minute du premier quart temps, le rythme s’accélère et les Dourgeois en profitent pour creuser un petit écart (23-29). Le deuxième quart temps est plus compliqué pour les locaux : Dourges passe à +11 (23-34). Les visiteurs insistent sur le secteur intérieur et les Amiénois se retrouvent vite à 5 fautes. Encore une fois, c’est la réussite extérieure qui permet aux Picards de respirer un peu. Mais, dans le dur, les Amiénois perdent des ballons sur des remises en jeu et souffrent défensivement, ce qui permet aux Dourgeois de compter 16 points d’avance à la mi-temps (41-57).

basketball amiens ascbb dourges gazettesports kevin devigne 78
L’énergie et la combativité de Clavel Ndema Moussa a fait du bien aux Picards en seconde période.

Après ce second quart temps compliqué, Florent Ramseyer tente de déclencher la remontée des Amiénois. Sans refaire son retard, l’ASCBB montre cependant un meilleur visage, à l’image de Clavel Ndema Moussa qui réveille la salle et ses coéquipiers. Les deux équipes scorent et font grossir la marque au tableau d’affichage (57-68). Même s’ils ne repassent pas sous la barre des 10 points de retard, les Samariens montrent qu’il faudra compter sur eux pour le dernier acte. A -11 à la fin du troisième quart temps (64-75), Dourges commence à douter. Pour le quatrième quart temps, les Samariens repartent sur les mêmes bonnes bases. Une grosse débauche d’énergie et une attitude positive qui leur permet d’y croire. Mais Dourges a également des arguments à faire valoir. Adroits au tir extérieur, les Dourgeois tentent de faire lâcher prise aux locaux, grâce à un premier tir primé (67-83), puis à un autre, trois minutes avant la fin (71-88). Les Amiénois ne lâchent rien et continuent de pousser jusqu’au bout mais la marche est trop haute. L’ASCBB s’incline donc 86-95, tout en ayant fait douter son adversaire.

Une défaite mais des motifs de satisfaction

« Là, on va voir si on a un peu d’amour-propre ou de fierté, c’est ce qui m’intéresse aussi. » Voilà comment Frédéric Domon, l’entraineur de l’ASCBB, avait abordé ce match. Et c’est un coach plutôt satisfait que nous avons retrouvé, malgré la défaite : « je suis fier de l’équipe, fier de ce qu’ils ont fait. Ils ont montré qu’ils avaient de l’amour-propre et de la fierté. Il y a eu de l’énergie. »

Effectivement combatifs et volontaires, les Amiénois ont su montrer une face positive en deuxième mi-temps, en dépit de la difficulté et après les erreurs de la première période : « en première mi-temps, il y a eu des pertes de balles dues à de la naïveté. Il y a quelques joueurs qui manquent un peu d’expérience. J’ai profité de ce match-là pour tenter des choses et j’ai bien fait… Je pense que ça a été plutôt positif. C’est une défaite mais je suis fier du visage que l’équipe a montré. Autant quand on a perdu contre Beuvrages ou contre Finances Paris j’avais les boules (sic), autant là ce n’est pas le cas parce qu’on a vu de bonnes choses ». Même s’il est conscient de l’écart entre les deux équipes, Frédéric Domon pense tout de même qu’il y avait un coup à jouer : « Sur le papier il y a un écart, mais on a réussi à les faire douter jusqu’à la fin. Si on croit peut-être plus en nous sur la première mi-temps, peut-être qu’on aurait pu encore plus les perturber. »

basketball amiens ascbb dourges gazettesports kevin devigne 27

Privé de plusieurs joueurs, Frédéric Domon, a dû composer avec des joueurs de l’équipe réserve, qui évolue en R2. Des joueurs qui ont montré que l’entraîneur pouvait compter sur eux : « Quand on sait qu’il y a quatre ou cinq mecs qui étaient en R2 il y a 15 jours et que tu es capable d’inquiéter cette équipe-là, tu ne peux être que fier. Quand tu vois ces gars-là, ils méritent le respect. La R2 ce n’est pas la N3 ! En attendant, ils ont montré qu’à l’avenir on pourrait compter très certainement sur eux. » Satisfaits de la prestation de ses jeunes joueurs, l’entraîneur amiénois en profite d’ailleurs pour prévenir : « personne n’est irremplaçable, il y en a qui ont du souci à se faire… »

15e journée NM3 poule I : 
ASCBB – ABC Dourges : 86-95 (23-29 ; 41-57 ; 64-75 ; 86-95)

Effectifs ASCBB : Goubet M ; Lizard M ; Nyangasa Y ; Yahiaoui B ; Meulemeester D ; Ramseyer F ; Boinet E ; Ndema Moussa C ; Diasso C ; Dicko S


Deparis Maxime
Crédit photo : Kevin Devigne Gazettesports.fr