LES GOTHIQUES : Victoire d’Amiens face à Grenoble après une belle bataille

hockey ligue magnus gothiques amiens grenoble kevin devigne 186
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Dans un Coliseum à guichet fermé, les Gothiques ont livré un fantastique combat contre les Brûleurs de Loups de Grenoble. En égalisant à 30 secondes de la fin du match, puis en tenant bon en prolongation, les Amiénois l’emportent aux tirs au but (4-3, T.A.B).

Pour faire face à l’armada grenobloise, Anthony Mortas ne pouvait compter ni sur Tomas Simonsen, ni sur sa nouvelle recrue hongroise en attaque. Alors pour compenser ces absences, le coach picard a fait appel aux jeunes Yaniss Moktari et Matteo Orme-Lynch. Pour sa première en Magnus, le jeune attaquant des Gothiques ne semble pas impressionné par l’enjeu. Lui et ses partenaires font jeu égal avec les Brûleurs de Loups sur l’entame de match, et se procurent même les meilleures occasions. L’homme en forme, Taavi Tiala, décoche un gros shoot dont il a le secret sur une mise en jeu (3′), et Romand a également une belle occasion dans les cinq premières minutes de jeu. Sur sa glace, Amiens a un gros temps fort, symbolisé par la combinaison entre Alexandre Boivin et Stanislav Lopachuk (8′). Les Grenoblois Markus Poukkula (10′) et Damien Fleury, du patin, se montrent aussi dangereux. Mais l’ouverture du score est bien à mettre au crédit des locaux. Antonin Plagnat intercepte une passe latérale en zone neutre, file au but, se heurte à Garnier, mais Baptiste Bruche a bien suivi et ouvre le score (11’12 : 1-0).

hockey ligue magnus gothiques amiens grenoble kevin devigne 188
L’attaquant des Gothiques, Baptiste Bruche ouvre le score contre Grenoble

Ce but vient valider le bon début de match des locaux. La bonne période picarde se poursuit, après que Joël Champagne a rejoint la prison pour deux minutes. Le powerplay amiénois, avec Joey West en lieu et place de Simonsen, fonctionne plutôt bien, mais ne trouve pas la faille. Puis, Romand par deux fois, au rebond, tombe sur un os (17′). Après avoir gâché ces munitions, Grenoble va revenir dans la partie à une minute de la fin du tiers-temps. Kyle Hardy, sur la gauche, place un shoot millimétré dans la lucarne de Buysse (19’04 : 1-1). Imparable. Les deux équipes rentrent au vestiaire dos-à-dos.

Amiens repasse devant…

Comme en première, Amiens n’en démord pas. Les Samariens répondent présent au duel, et continuent à apporter le danger sur la cage adverse. Sur un palet, longuement contesté dans le coin de la défense grenobloise, Dan Gibb ressort avec le précieux, transmet à Romand, qui prend son temps pour ajuster et manque le cadre (25′). En défense, Henri-Corentin Buysse est toujours aussi solide face à Sacha Treille (27′ et 30′). Une solidité qui permet aux Samariens de se porter à l’attaque avec plus de confiance. À l’image de ce une-deux entre un Lopachuk, peut-être trop altruiste, et Pearce, contraint de tirer dans un angle fermé (32′). Nicolas Leclerc fait reculer Deschamps dans sa zone défensive, et Amiens obtient par la suite une supériorité (33’12). Deux minutes, dont Amiens ne fait rien, si ce n’est en obtenir deux nouvelles à jouer en powerplay (35’04). Sur celles-ci, Boivin se fait une frayeur, après s’être fait déposséder du palet par Fabre qui file défier Buysse, mais heureusement, le gardien picard est impérial. Et après avoir enchaîné les tirs infructueux sur la cage grenobloise, c’est Elgin Pearce qui délivre le Coliseum, et récompense logiquement la domination des siens (37’29 : 2-1). Les coéquipiers de Damien Fleury terminent la période en supériorité numérique. Mais cette fois-ci, la muraille Gothique ne cède pas, à la faveur d’un Buysse infranchissable.

…arrache la prolongation…

Muets pendant 20 minutes, les Grenoblois trouvent le fond des filets dès le retour sur la glace. Une réalisation de Joël Champagne après 20 secondes de jeu remet les deux équipes à égalité (40’22 : 2-2). Après une belle action collective, les Gothiques pensent égaliser, mais la cage de Garnier a bougé. Après ce fait de jeu et sur l’action qui suit, Amiens se retrouve à jouer à 5 contre 3 (43’15 et 43’31). Les Samariens sont patients, Lopachuk tente plusieurs fois sa chance, sans succès. Puis Klemen Pretnar se rapproche de la cage et trouve la barre transversale. La rondelle glisse le long du montant, et retombe dans la crosse de Lopachuk qui cette fois-ci ne se fait pas prier pour la mettre au fond. Après consultation de la vidéo par le corps arbitral, suite à une demande de hors-jeu du banc de Grenoble, le but est invalidé… Les décisions arbitrales en défaveur de la troupe de Mortas s’accumulent, mais les joueurs restent concentrés. Les visiteurs se montrent toujours aussi indisciplinés, et concèdent une pénalité à 7 minutes de la fin du match. Les Amiénois n’arrivent pas à s’installer en zone offensive. Revenu à égalité numérique, Grenoble passe devant pour la première fois de la rencontre, sur un lancer de Bisaillon sur une mise en jeu (55’15 : 2-3). En fin de match, Amiens pousse pour arracher la prolongation, en jouant en cage vide. Et ça finit par payer ! Joey West égalise à 26 secondes de la fin du temps réglementaire. Un but cette fois bien valide. Un dernier arrêt de Buysse emmène les deux équipes en prolongation.

…et l’emporte

Ce même Joey West se voit envoyer en prison dès le début de la prolongation pour crosse haute (60’12). En infériorité, Amiens arrive par miracle à ne pas encaisser le but fatidique. Dan Gibb et Dylan Fabre percutent tous les deux la balustrade et cèdent leur place (63’30). Sur la reprise du jeu, Boivin profite d’une mauvaise passe grenobloise pour partir au but, décale Pacheco qui trouve le gardien. Deschamps part en contre, mais Buysse veille encore et toujours. Les Gothiques jettent leurs dernières forces dans la bataille et poussent le leader de Magnus aux tirs au but.

Pearce s’élance le premier, et marque. Tandis que Buysse fait l’arrêt face à Deschamps, Lopachuk enfonce ensuite le clou. Sacha Treille réduit l’écart. Boivin manque sa tentative, mais Plagnat marque à son tour. Damien Fleury loupe le cadre et les Gothiques exultent de joie. Ils viennent de livrer un énorme match contre Grenoble et l’emportent (4-3, T.A.B). Ils prolongent par la même occasion leur série de victoires à six.


Amiens – Grenoble : 4-3 [(1-1)(1-0)(1-2)(0-0)(1-0)]

Buts Amiens : Bruche assist’ Plagnat 11’12 ; Pearce assist’ Tiala et West 37’29 ; West assist’ Gibb et Plagnat 59’35 ; Plagnat T.A.B

Buts Grenoble : Hardy assist’ Lamarche et Deschamps 19’04 ; Champagne assist’ Hardy et Dair 40’22 ; Bisaillon assist’ Fabre et Tuppurainen 55’15 ;


Julien Benesteau

Crédit photo : Kevin Devigne – Gazettesports.fr