AMIENS SC : Repartir de l’avant ou rester à l’arrêt ?

football ligue 2 amiens vs ajaccio 023 leandre leber gazettesports
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

L’Amiens SC, qui reste sur deux revers, voudra retrouver le chemin de la victoire avec la réception de Guingamp. Si le match se tient.

Mercredi soir, après une défaite particulièrement frustrante contre Ajaccio, Jessy Benet faisait contre mauvaise fortune bon cœur en se projetant rapidement sur ce match de samedi face à Guingamp, assurant qu’au moins, cet enchaînement rapide « ne nous laisse pas le temps de cogiter ». Il va peut-être pourtant falloir attendre tant le match est en suspens.

Mais pour le moment, la rencontre est toujours maintenue et c’est bien dans cet état d’esprit que doivent être les Amiénois pour qui elle revêt une importance non négligeable. Si Kader Bamba fait le constat d’un groupe « confiant dans ce qu’on fait, en match, à l’entraînement », le classement reste un vrai couperet, et pourrait finir par peser dans les têtes si les Picards venaient à nouveau à s’éterniser à cette place de barragiste. C’est d’ailleurs un aspect que ne négligeait pas Philippe Hinschberger en évoquant la timidité de son équipe en première période contre Ajaccio : « Ton classement, tu l’as dans un coin de ta tête, si tu es 6-7ème, tu abordes les matchs différemment. Là, tu abordes le match avec l’idée qu’il ne faut pas faire d’erreurs, qu’il ne faut pas encaisser de buts. »

football ligue 2 amiens sc vs grenoble 017 leandre leber gazettesports
La paire Arokodare-Badji fonctionne bien. Serait-elle encore plus redoutable avec Kader Bamba ?

Alors que, insiste-t-il, la position au classement oblige à « gagner des matchs », donc, à « prendre des risques ». Au point d’aligner Bamba, Badji et Arokodare d’entrée, eux qui ont terminé la dernière rencontre ensemble, en montrant de belles choses ? Le technicien tempère, « il faut garder un équilibre », mais « tout est jouable ». D’autant que, détaille-t-il, « il y a aussi des choses qui sont faites par rapport à notre système de jeu, notamment pour bloquer les côtés. » Et si pour répondre à cela, le poids de la fixation que peut apporter la paire Badji-Arokodare est intéressant, « tu ne marques pas des buts qu’en envoyant des ballons devant et en les déviant, globalement, il y a tout un travail préparatoire à avoir. » Ainsi, un tel trio pourrait apporter plus de variété.

Guingamp, mieux, mais diminué

Mesurer la prise de risques, c’est aussi cette équipe de Guingamp qui peut servir de curseur à cela. Équipe offensive et joueuse, marquant beaucoup mais encaissant également, l’En Avant pouvait faire faire craindre de trop s’ouvrir derrière autant qu’être une opportunité pour des attaques huilées. Mais les Bretons ont su resserrer les boulons. Pas de quoi, néanmoins, voir une équipe profondément différente de celle rencontrée à deux reprises cette saison pour le coach picard : « Il y a certainement une prise de conscience, sur le replacement, sur les réductions d’espaces, pour jouer un peu plus bas. Mais c’est une équipe qui reste très joueuse dans son ADN, je ne les vois pas changer. »

Ce qui risque en revanche de changer le visage de cette équipe, ce sont les absences. Car si le match a lieu, ce devrait être sans 8 joueurs d’ores et déjà atteints du covid en plus de quatre absents déjà identifiés, M’Changama, le meilleur passeur costarmoricain (9 assists), Pierrot, le meilleur buteur (9 buts) ainsi que le gardien n°1 Basilio et Camara, défenseur central apparu 7 fois cette saison.

Cela semble donc être un bon moment pour prendre cette équipe guingampaise, si le match a lieu, et ainsi se relancer en retrouvant la victoire et en se dégageant de ce rang de barragiste auquel les Amiénois débuteront de nouveau la rencontre.


Ligue 2, 22ème journée

Samedi 22 janvier, 19h, Stade Crédit Agricole La Licorne : Amiens SC (18ème, 21 pts) – EA Guingamp (12ème, 26 pts)

Le groupe amiénois : Gurtner, Thuram – Mendy, Xantippe, Sy, Gene, Pavlovic – Lusamba, Lomotey, Gnahoré, Benet, Gomis, Lachuer, Zungu – Badji, Bamba, Arokodare, Akolo


Morgan Chaumier

Crédit photos : Léandre Leber – Gazettesports