PADEL : « Week-end parfaitement réussi » lors du P1000 du TCAM

padel p1000 2021 kevindevigne 49
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Les 27 et 28 novembre le TCAM accueillait, en collaboration avec le Comité Somme de Tennis, et pour la deuxième fois, un P1000 féminin.

Après une édition 2020 annulée aux derniers moments à cause de la crise sanitaire, le TCAM a accueilli la deuxième édition de son tournoi P1000 le week-end des 27 et 28 novembre. Un week-end qui s’annonçait prometteur, car comme nous l’a dit Pascal Haduch, président du TCAM, il y avait du niveau à Amiens, « Il y a 4 joueuses du top 10 Français, il y a un vrai niveau. Les gens viennent du sud pour participer, ou encore de Bretagne. » Les spectateurs ont donc pu assister à des beaux affrontements notamment lors de la finale.

En effet, la finale a opposé les têtes de série numéro 1, Geraldine Sorel et Wendy Barsotti, aux têtes de série numéro 2, Marie Lefevre et Laura Buteau. Et ce sont Laura Buteau et Marie Lefevre qui l’ont emporté : 7/6 ; 4/6 ; 6/2. Une victoire lors d’un match disputé, comme le soulignait Marie Lefevre, « Ça a été serré. On arrive à gagner des points importants, en tout cas plus qu’elles. On arrive à revenir sur des jeux à 40-0, on a réussi à les embêter. »

padel p1000 2021 kevindevigne 154
Marie Lefevre (à droite) et Laura Buteau (à gauche), gagnantes du P1000.

Lors de la petite finale c’est la paire Nastasia Boitier-Legourd et Marine Fontaine qui a décroché la troisième place. En parallèle de ce P1000, un P100 avait également lieu et ce sont les Amiénoises Coralie Alexandre et Anne-Sophie Devillier qui l’ont emportée.

Un tournoi qui monte

Bien qu’il s’agisse encore d’un jeune tournoi (la première édition s’est déroulée en 2019), le P1000 féminin du TCAM s’impose déjà comme un des meilleurs tournois de France en Padel. Un constat partagé par les joueuses, et notamment les gagnantes, « on est bien reçu et c’est pour ça, je pense, que les filles reviennent encore cette année », nous explique Laura Buteau. Un avis que partage également sa partenaire Marie Lefevre, « il y a une très bonne organisation. Les tournois femmes sont rares et là c’est cool (sic). » On peut donc s’attendre à revoir les deux joueuses lors des prochaines éditions.

Un tournoi qui plait aux joueuses notamment grâce aux prestations proposées par le TCAM. En effet, le TCAM met les petits plats dans les grands pour accueillir les joueuses, comme nous l’explique P. Haduch : « Il n’y a pas vraiment de cahier des charges précis sur ce genre d’évènement mais nous on s’est imposé un cahier des charges un peu de types CNGT au tennis. C’est-à-dire prise en charge du transport pour les joueuses, prises en charge de l’hébergement pour les quarts de finalistes. Il y a un système de chauffeur avec navette pour les déplacements. » Un accueil et une organisation qui permet au P1000 du TCAM d’être un tournoi qui monte dans le circuit nous dit P. Haduch, « Toutes les filles nous on dit qu’elles étaient ravis de venir ici et qu’elles attendent la troisième édition avec impatience. Elles ont fait de la promo depuis la première édition (NDLR. 2019), c’est aussi ce qui nous a permis de passer de 12 à 22 équipes. Les conditions d’accueil et les prestations proposées par le club ont plu aux joueuses. »

Toutes les filles nous on dit qu’elles étaient ravis de venir ici et qu’elles attendent la troisième édition avec impatience

Pascal Haduch

C’est donc « un week-end parfaitement réussi » pour le président du TCAM, qui pense déjà aux prochaines éditions de ce tournoi féminin : « ça sera reconduit de la même manière et on peut même peut-être espérer aller chercher un peu plus d’équipes parce que finalement on avait encore de quoi faire quelques matchs en plus. » Un futur prometteur pour le padel amiénois avec peut-être l’organisation de plus gros événements, « on veut continuer le développement du padel, avec peut-être, l’ajout de nouveaux terrains parce qu’on se rend compte qu’avec trois terrains on commence à être à l’étroit. Avec 3 terrains supplémentaires on pourrait même organiser des plus gros tournois comme des P2000. »



Deparis Maxime

Crédit Photo : Kevin Devigne Gazettesports.fr



*