ROLLER-HOCKEY – Paul Choteau : « Je crois en la force de l’équipe »

greenfalcons vs maison lafitte (reynald valleron) (47)
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Paul Choteau, gardien des Greenfalcons, nous partage son ressenti sur le derby de ce week-end face aux Écureuils

Que penses-tu du début de saison ? 

C’est un début de saison assez compliqué parce qu’on redémarre un peu de zéro avec tous les joueurs partis cet été. C’est vrai que dès le premier match, j’ai eu un peu peur à la fin de savoir comment allait se dérouler la saison, et au fil du temps on prend de l’expérience, les joueurs ont commencé de plus en plus à se comprendre, à se connaître. Pour moi, on montre de belles choses et ça fait plaisir. Malgré les défaites, c’est ce qui permet de garder cette envie de jouer, de se battre, donc c’est assez compliqué, assez contrasté.  

Qu’est-ce que ça fait de jouer un derby ? 

C’est vrai que c’est toujours plaisant, il y a quelque chose en plus même si là, à l’affiche ça semble déséquilibrée, du coup ça va être compliqué, mais ça reste un derby et ça fait toujours plaisir d’en jouer. 

Comment allez-vous préparer ce match ? 

Comme d’habitude continuer à s’entraîner et à travailler les automatismes. Après, de mon côté, étant donné que je ne suis pas à Pont-de-Metz la semaine je m’entraîne plutôt physiquement, et le vendredi je viens à l’entraînement. 

Est-ce que ce match reste spécial, malgré le fait que la dynamique des deux équipes soit opposée ?

C’est un derby. Un derby ça se joue malgré les différences qu’il peut y avoir par rapport au niveau, ça se jouera toujours, ça sera toujours spécial parce qu’il y a un duel fort entre les deux clubs, qui sont les deux plus gros clubs de la région. Ça reste toujours alléchant même s’il va peut-être y avoir un écart au niveau du score. Je pense que les deux équipes ont envie de jouer ce match et qu’il va y avoir une bonne ambiance. 

Quel est ton ressenti avant ce match, te sens-tu prêt ?

Oui je me sens prêt, parce que je crois en la force de l’équipe, je sais qu’on peut montrer de belles choses, qu’on va pouvoir défendre comme il se doit les couleurs de l’équipe et montrer que malgré la jeune équipe qu’on a, on va pouvoir bien défendre les couleurs du maillot et montrer qu’on n’est pas ridicule sur le terrain, comparé aux résultats et ce qu’on peut penser. 

Étant donné que l’effectif s’est rajeuni, est-ce que ton rôle au sein de l’équipe a changé ?

C’est sûr, l’année dernière j’étais l’un des moins expérimentés, même si l’équipe était encore jeune, il y avait quand même beaucoup de joueurs qui étaient plus âgés que moi et donc plus expérimenté. Cette année, on n’est plus que deux de l’année dernière avec deux autres joueurs qui de temps en temps ont fait des apparitions, mais je suis l’un des plus expérimentés, c’est la première fois que ça m’arrive dans ma jeune carrière, du coup c’est comme un nouveau rôle, mais je ne change pas mes habitudes. Je ne change pas ma manière de parler aux joueurs. Je pense que ça passe par là, rester soi-même.

Qu’est-ce que ça fait de jouer contre d’anciens coéquipiers ? (Adrien Josse, Jérémy Hard) 

Ça va être bizarre c’est sûr, forcément Amiens c’est un club rival du coup on ne s’imagine pas jouer là-bas, on n’imagine pas nos coéquipiers jouer là-bas mais c’est comme ça, c’est leur choix. Forcément ça va rajouter quelque chose d’encore plus spécial à ce derby et on verra bien comment ça se passera. 

 

Charlotte lecot

Crédit photo : Reynald Valleron – Gazettesports

Publié par La Rédaction

Gazette Sports est votre webzine sur l'actualité des associations sportives d'Amiens Metropole et ses alentours.