FOOTBALL (F) : L’Amiens Porto, si près du but

gazette amiens porto lillers 3
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Eliminées de la Coupe de la Ligue, au stade du 4e tour, par la plus petite des marges, les partenaires d’Ophélie Vaquier ne dissimulaient pas une légitime frustration.

« S’incliner engendre toujours de la déception, des regrets. Dans notre situation actuelle et au regard du scénario, s’ajoute de la frustration ! » Ophélie Vaquier ne tergiverse pas et cette élimination, consentie à domicile, face à Lillers (1-2) continue de lui hanter l’esprit.

« Nous avons tendu le bâton pour nous faire battre. Une fois encore. » pestait la capitaine du FCPPA. Regrettant que les efforts consentis aient finalement volé en éclats. « C’est comme une histoire sans fin, un éternel recommencement » soulignait-elle encore, sous le regard complice, désabusé également de son coach Hacène Kichou.

Dans ce genre de confrontation, le résultat se définit à peu de choses.

Ophélie Vaquier

Par maladresse, parfois excès (démesuré) de confiance notamment dans la zone dite « de vérité », l’Amiens Porto s’est retrouvé le nez dans le gazon. Dominé par une troupe nordiste à l’affût du moindre faux pas, qui a su se serrer les coudes pour valider ce billet qui lui ouvre les portes du prochain tour.

Et si elle se refuse à pointer du doigt la jeunesse du groupe, Ophélie Vaquier déplore un manque évident de maturité. « Dans ce genre de confrontation, le résultat se définit à peu de choses. Après avoir concédé deux buts bêtement, nous avons monopolisé le ballon sitôt le retour des vestiaires sans jamais réussir à marquer. Malheureusement » racontait encore la demoiselle. Tout en constatant une « progression constante » de l’équipe.

C’est comme une histoire sans fin, un éternel recommencement

« Nous sommes partis de loin, très loin même. Comme souvent répété par Hacène (Kichou), de nombreuses filles découvrent la Régionale 1. Leur enthousiasme ne parvient pas à atténuer leur inexpérience. Il faut encore leur laisser du temps… bien que celui-ci nous est dorénavant compté » Astucieusement, Cap’taine Vaquier fait allusion à ce championnat, ultime préoccupation d’un Amiens Porto plus que jamais dans une situation précaire.

gazette amiens porto lillers 4

Sans le moindre point dans son escarcelle au lendemain de huit journées, accusant un retard d’autant de longueurs sur l’actuel premier non relégable, Villeneuve d’Ascq FF, les coéquipières de Flora Ranson ne semblent néanmoins pas se désespérer. « C’est peut-être la force de ce groupe ! Il accumule les défaites mais ne lâche rien, convaincu que cette période connaîtra bien une fin. Une détermination à vouloir bien faire qu’il convient d’exploiter » Afin de pouvoir prétendre, dans un premier temps, (re)goûter aux joies de la victoire.

(1) Ayant malencontreusement oublié leur tenue, les joueuses de Lillers ont évolué avec un jeu de maillots aimablement prêté par l’Amiens Porto.

  • AMIENS. Stade du Grand Marais. Lillers (Régionale 1) bat Amiens Porto (Régionale 1) 2-1

Arbitre : M. Lino assisté de MM. Thery et Herbet

Bonne pelouse. Temps ensoleillé entrecoupé d’averses.

Fabrice Biniek

Crédits photos : Frédéric Charnotet