TENNIS DE TABLE – Arnaud Sellier : « Il y a vraiment eu une bonne équipe d’Amiens »

bs6i6228 1
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

L’Amiens Sport Tennis de Table rebondit d’ores et déjà après sa défaite chez le leader dix jours plus tôt et s’impose devant son public face à Bayard Argentan, 3/1.

La soirée démarrait avec une confrontation entre Jesús Cantero (61) et Arseniy Gusev (82), remportée haut la main par l’Amiénois, 3/0. Et c’est pourtant l’Argentenais qui prenait la main le premier (0-2) jusqu’à ce que Cantero ne trouve son rythme et enchaîne les points (3-3, 7-3). L’Espagnol concluait alors rapidement ce set d’ouverture, 11-5. La partie se poursuivait sur la même cadence (3-0, 10-1), mais Gusev entamait alors une longue remontée pour tenter de recoller (10-6) avant que Cantero ne parvienne enfin à boucler le set, 11-6. L’Amiénois restait alors percutant dans ses échanges et enfonçait son adversaire (4-0, 6-3), mais l’Argentenais se montrait de plus en plus résistant et élevait son jeu, revenant à égalité (7-7). Cantero conservait son idée de jeu et terminait la manche par une victoire serrée, 11-9. Amiens prenait alors le premier point de la soirée, 1/0

Tomi Lakatos (46) était ensuite défié par Maksim Kiselev (105), pour un succès largement acquis par l’Amiénois, lui aussi vainqueur 3/0. Et à l’image de la rencontre précédente, c’est le joueur visiteur qui prenait l’avantage (0-2) jusqu’à ce que Lakatos ajuste mieux ses tirs et ne se détache (5-2, 7-5). Mais Kiselev était accrocheur et testait son adversaire sur la longueur en repassant devant (7-7, 9-10), l’Amiénois ne s’imposant qu’au bout du suspens, 12-10. Nettement plus en confiance, Lakatos étouffait rapidement son adversaire au second set (4-0, 6-1) mais celui-ci luttait pour refaire surface (6-5, 7-6) avant que le Hongrois ne conclut la manche, 11-6. La troisième manche était plus disputée entre les deux joueurs (3-2, 5-4), Lakatos faisait un premier break (8-4), forçant Kiselev au temps mort. Mais le match était fait pour l’Amiénois qui s’imposait une dernière fois 11-6. Les hommes d’Arnaud Sellier prenaient alors un peu plus le large, 2/0

bs6i6440

Grégoire Jean (77) avait alors l’occasion de clore la soirée avec son match face à Vildan Gadiev (66), mais à l’image du match retour la saison passée, l’Amiénois était battu, 1/3. L’entame du premier set était cependant relativement serrée entre les deux hommes (2-2, 5-5) avant que Gadiev ne fasse le break à 6-6 et empoche le premier set, 6-11. Jean sonnait alors la révolte et revenait pour la seconde manche en dominant son adversaire (3-0, 8-2), il s’imposait ainsi 11-3, se remettant au niveau de Gadiev. Revanchard, l’Argentenais explosait en troisième manche (0-6), abandonnant l’Amiénois loin derrière et incapable de revenir suffisamment pour l’inquiéter (2-6, 3-10). Jean cédait lourdement ce point par 4-11. Un schéma qui se répétait au quatrième set (1-4), le Samarien s’accrochant tout de même un peu plus (4-6, 6-8), mais toujours pas en mesure de faire basculer la balance de son côté (6-11). Argentan revenait alors à un point des locaux, 2/1.

Le match des numéros 1 alignait Tomi Lakatos (46) et Arseniy Gusev (82), pour un duel au sommet. Une quatrième opposition qui venait libérer les Amiénois avec une belle victoire 3/2 de Lakatos. Un Hongrois pourtant bien mal embarqué dans ce match (0-3) qui se démenait tout de même pour recoller brièvement (4-4) avant que Gusev n’enchaîne les points (4-8) et s’impose 7-11. Le Normand poursuivait sur cette dynamique au second set (1-6, 3-8) et semblait prêt à plier la manche (4-9) jusqu’à ce que Lakatos ne remonte progressivement (6-10, 9-10). Et malgré un temps mort picard posé à ce moment, Gusev restait concentré et concluait, 9-11. En danger, l’Amiénois ne lâchait pas l’affaire et se détachait rapidement au troisième set (5-1, 7-3) pour s’imposer 10-4 et reprendre de l’air. La quatrième manche offrait un combat très serré entre les deux joueurs qui se rendaient coup pour coup (3-2, 5-6), Lakatos ne se détachant qu’à 8-6 pour un succès 11-8, ce qui amenait les deux hommes à la belle. Une ultime manche tout d’abord à l’avantage du visiteur (1-2, 3-5), mais l’Amiénois demeurait impliqué dans son combat et recollait jusqu’à prendre les devants (7-5, 9-6) et s’imposer définitivement, 11-7. 

« Soulagé que l’on ait gagné devant le public »

Après la rencontre, Arnaud Sellier, le coach amiénois, ne cachait pas sa satisfaction :

« Ce soir je suis soulagé d’avoir gagné ce match parce qu’on craignait vraiment cette équipe d’Argentan qui nous avait battus l’an dernier. Ce sont des joueurs qui, au top de leur forme, sont difficiles à manoeuvrer ! Ils ne l’étaient peut-être pas ce soir, et tant mieux pour nous.

On avait l’impression que le match de Jesús était facile alors que ce n’était pas le cas, il a vraiment battu un très bon joueur qui sait être dangereux. Tomi, sur le deuxième match était favori. On était très bien avant le match de Grégoire et il n’a pas mal joué, c’est l’adversaire qui lui pose des problèmes et on a le droit de perdre contre plus fort que soi. Évidemment on aurait eu envie de gagner 3/0, mais à part ça on a eu un très bon Tomi ! On le retrouve et c’est très bien ce qu’il fait en ce moment, dans l’attitude il est bon, même quand il est mené ou qu’il joue un peu moins bien. Avant il se serait agacé en étant mené 2/0, il se serait mis à faire n’importe quoi mais là il est resté concentré et il a gardé son plan. Plus le match avançait et mieux ça allait pour lui. Il y a juste eu le joueur que Grégoire a eu beaucoup de mal à jouer, il avait pris un 3/0 l’an dernier donc là c’est un peu mieux, mais il y a vraiment eu une bonne équipe d’Amiens. 

Je suis soulagé que l’on ait gagné devant le public, il y avait du monde et c’est ça qui est bien. Encore une fois le kop a bien joué son rôle, ça a aidé les joueurs et ça a fait basculer les moments un peu chauds de notre côté. C’est ce qui nous avait manqués à Thorigné donc c’est une bonne soirée. Maintenant on peut aller à Tours détendus, la prochaine fois on part chez l’ogre de la poule alors on pourra y aller détendus et essayer de faire la surprise. »

Un troisième succès en quatre rencontres qui laisse les Amiénois toujours sur la plus petite marche du podium, à 4 points du dauphin et 5 du leader. Un dauphin tourangeau qu’il leur faudra donc aller défier dans trois semaines, le mardi 7 décembre, pour leur prochaine sortie en championnat.


Amiens STT – Bayard Argentan TT : 3/1
J. Cantero / A. Gusev : 3/0 (5 6 9)
T. Lakatos / M. Kiselev : 3/0 (10 6 6)
G. Jean / V. Gadiev : 1/3 (-6 3 -4 -6)
T. Lakatos / A. Gusev : 3/2 (-7 -9 4 8 7)




Océane Kronek

Crédits photos : Léandre Leber – Gazettesports.fr