AMIENS SC : Sortir les tripes pour un nouveau succès

foot asc elielber gazettesports 11 09 2021 6086
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Après une première victoire à domicile bonifiée par un point à l’extérieur, l’Amiens SC va tenter de gagner à nouveau pour céder sa place de barragiste.

Le chemin est encore long mais l’Amiens SC va mieux. C’est en substance ce que l’on retiendra du message passé par Philippe Hinschberger en conférence de presse la veille de la réception de Caen. Ainsi, la première victoire à la maison avait déjà fait du bien, libérant au fil de cette rencontre face à Valenciennes des Amiénois jusqu’ici un peu crispés, et « devrait nous mettre en confiance » pour le match du jour, selon le technicien picard. Et le match nul à Bastia, s’il n’a probablement pas soulevé les foules, a satisfait le coach amiénois dans le contenu : « On a fait notre match. » Moins du point de vue du résultat : « Avec un peu d’efficacité, on aurait pris 3 points, et dans notre situation, ça aurait été agréable. » Soulignant en effet que son équipe a eu « les meilleures occasions » en pensant très certainement à celles de Badji dans le temps additionnel de la première mi-temps et celle de Bamba dans les dix dernières minutes de la rencontre.

Ainsi, la dynamique est plutôt positive. Ce qu’exprime également la réponse ferme de l’entraîneur de l’Amiens SC sur de potentiels changements offensifs au profit d’un Arokodare, de retour dans le groupe : « On vient de faire une victoire et un nul avec Badji devant, je ne vois pas les raisons de changer. » Insistant quant au cas Adama Diakhaby en expliquant que « quand l’équipe tourne, on a moins tendance à changer. »

foot asc elielber gazettesports 11 09 2021 5749
Aliou Badji a la confiance de son coach

Et pourrait l’être encore plus en cas de victoire ce soir : « Victoire, nul, victoire, ce serait une bonne série. C’est l’objectif. » Un objectif corrélé à une volonté, autant qu’une nécessité, pour une équipe toujours barragiste, de se replacer tout doucement au classement. Pour planter le décor, l’entraîneur samarien prévient, « on va mettre du temps à se remettre à l’endroit en termes de points. » C’est pourquoi il vise « 20-22 points à la trêve », soit 7 points lors des 5 prochains matchs (contre 13 lors des 14 premiers matchs), ce qui serait nettement plus atteignable avec une victoire dès ce samedi.

Un ventre mou pas si loin

Si ce but affiché peut paraître faible, Philippe Hinschberger l’assume complètement : « Quand on ne gagne pas beaucoup comme c’est notre cas, on ne peut pas chercher à avoir 30 points à la trêve. Réviser ses objectifs à la baisse, c’est compliqué, ce n’est pas glamour, mais c’est la réalité. » D’autant que s’il est relativement bas, il correspond aussi à un championnat où un certain nombre d’équipes n’avancent pas bien vite. Ainsi, si les Amiénois l’emportent sur le Stade Malherbe, ils reviendront tout simplement à hauteur de ce qui est pour le moment le 12ème de L2. Surtout, les tendances ne sont pas les mêmes. D’un côté, les Picards restent sur une série de 7 matchs ne comprenant qu’un seul revers, à Dijon, et surtout plombé par trop de matchs nuls, les plaçant toutefois comme 11ème formation du championnat sur cette période. De l’autre, des Normands à la dérive depuis désormais 10 rencontres, durant lesquelles ils n’ont connu qu’une fois le succès pour cinq défaites. Avec 7 points inscrits depuis le 23 août, seul Nîmes fait ainsi pire en Ligue 2.

Et ce malgré « un très bon coach », Stéphane Moulin, à leur tête. Et son homologue amiénois de faire un parallèle avec sa propre situation : « Je ferais un petit parallèle avec l’Amiens SC, c’est un club qui a besoin de retrouver un état d’esprit plus conquérant et peut-être avec un peu plus d’humilité, en tout cas en ce qui nous concerne. C’est long de faire un effectif qui ressemble à son entraîneur.«  Et s’il brosse le portrait d’un effectif de qualité, sur le papier, avec de nombreux joueurs très solides avec une grosse expérience (Rivierez, Oniangué, Jeannot, Mendy, etc.), il estime aussi que son collègue arrivé cet été en terre normande « a raison » à l’occasion des mots forts qu’il a eu après la dernière défaite des siens, au regard du début de saison caennais. De quoi, finalement, craindre avant tout un sursaut d’orgueil de la part des visiteurs du soir.

Face à un Caen dans le dur en ce moment, un Amiens SC quelque peu revigoré aura toutes les cartes en main. À charge, désormais, de trouver l’efficacité d’il y a deux semaine pour transformer cela en victoire.


Ligue 2, 15ème journée

Samedi 6 novembre, 19h, Stade Crédit Agricole La Licorne : Amiens SC (18ème, 13 pts) – SM Caen (12ème, 16 pts)

Le groupe amiénois : Gurtner, Thuram – Fofana, Pavlovic, Mendy, Alphonse, Xantippe – Lusamba, Lachuer, Lomotey, Gnahoré, Benet – Akolo, Badji, Bamba, Diakhaby, Arokodare


Morgan Chaumier

Crédit photos : Léandre Leber – Gazettesports