AMIENS SC – Arnaud Lusamba : « C’est le charme de la Coupe de France »

football ligue 2 amiens sc vs quevilly rouen 21 22 0032 leandre leber gazettesports
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

En conférence de presse ce vendredi, Philippe Hinschberger et Arnaud Lusamba sont revenus sur le tirage de Coupe de France qui a réservé Anzin Saint-Aubin (D1) à l’Amiens SC.

Pour le coach amiénois, le déplacement en Coupe de France à Arras, pour y affronter Anzin Saint-Aubin, pensionnaire de D1, « c’est un match qu’on doit gagner. On doit passer contre une D1. Quand on joue une N2, une N3, c’est plus compliqué. Là, on doit sanctionner la différence de niveau. » Plus globalement, alors que le 8ème tour potentiel réserve une R1 ou une R2 au club samarien, « globalement, je m’attends à ce qu’on passe les deux premiers tours de Coupe de France », affirme Philippe Hinschberger.

Arnaud Lusamba, de son côté, se montre un peu plus prudent, même s’il estime qu’un match abordé avec sérieux devrait suffire : « 7 divisions d’écart, c’est vrai que c’est beaucoup, mais c’est le charme de la Coupe de France et on n’est jamais à l’abri d’une surprise donc c’est à nous de respecter l’adversaire et d’aller faire un match très sérieux. » Le milieu de terrain amiénois porte en tout cas un regard positif sur ce tirage que ce soit pour son équipe comme pour les amateurs qui les accueilleront : « Ils doivent avoir des étoiles plein les yeux. C’est leur compétition, ça leur fait plaisir, je pense. Mais ils ne sont pas là pour nous faire de cadeaux, ce sont des matchs plaisants à jouer. C’est familial, c’est jovial, ça nous rappelle quand on a commencé le foot. C’est une bonne parenthèse dans une saison. »

De son côté, Philippe Hinschberger pourra, lui, profiter de retrouvailles avec son « vieil ami » Michel Ettorre avec qui il a joué pendant 10 années du côté du FC Metz, remportant notamment ensemble leur double confrontation contre le FC Barcelone en octobre 1984 et qui est désormais adjoint à l’ES Anzin Saint-Aubin.

Dans ce tableau presque idyllique fait de cette confrontation, n’y a-t-il toutefois pas un hic avec l’absence de plusieurs joueurs pour cause de trêve internationale programmée en même temps ? Pas pour le technicien amiénois, à l’entendre : « En rugby, ils font ça depuis la nuit des temps, ils n’en sont pas malades. On se prend bien la tête pour un match de Coupe de France. S’il nous manque 3-4 joueurs, ce n’est pas la mort. Ça permettra à d’autres qui ont besoin de temps de jeu de jouer. Ce sera plutôt une bonne chose, on va pouvoir s’en servir pour lancer des garçons, comme Eddy, qui vont pouvoir faire un match. On a l’effectif pour se priver de 3-4 joueurs. Quand tu as 3 blessés et 2 suspendus, tu ne te poses pas la question, tu en fait jouer d’autres, ça ne me choque pas du tout. »

Rendez-vous, samedi prochain à 18h30, pour cette entrée en matière de l’Amiens SC en Coupe de France.


Morgan Chaumier

Crédit photo : Léandre Leber – Gazettesports