AMIENS SC – Philippe Hinschberger : « L’idéal, ce serait de pouvoir enchaîner »

football ligue 2 amiens sc vs quevilly rouen 21 22 0003 leandre leber gazettesports
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Un peu moins d’une semaine après le premier succès tant attendu à la Licorne et avant d’affronter Bastia en Corse, Philippe Hinschberger s’est longuement entretenu avec les médias en conférence de presse. Extraits.

  1. Pour nous, ça a été difficile de regagner après la 4ème journée. Quand tu gagnes un match, tu as envie que ça puisse te porter. C’est un peu l’objectif aussi. L’idéal, ce serait de pouvoir enchaîner, ou au moins d’avancer avec des séries, qu’on puisse prendre 5-6 matchs d’ici la trêve.

  2. Bastia est dans un cas de figure compliqué. Ils ont connu un début de saison difficile. On est à peu près sur les mêmes performances. On a raté notre coup à Dijon dans des conditions similaires, demain, on va tout faire pour ramener quelque chose. Des matchs entre équipes mal classées, ça vaut des points.

  3. C’est une équipe à domicile, qui a des valeurs, ils vont vouloir gagner, on s’attend à avoir la pression, sur le terrain. Ils ont fait un très bon match à Auxerre lundi. Leur copie était très propre. On sait qu’ils sont comme nous, quand on est un peu convalescent, on cherche des solutions.

  4. Il faut savoir gérer nos émotions sur ces matchs-là, mieux qu’à Nancy, mieux qu’à Dijon. Et puis, ne pas trop réfléchir, bien se positionner, travailler sur le système qu’on a mis en place et voir ce que ça va donner pour un premier match à l’extérieur dans cette nouvelle configuration.

  5. Un changement dans l’atmosphère de travail ? Toujours, après, il ne faut pas perdre le sourire quand tu perds des matchs. Si tu perds en plus le moral dans le travail… Ce qu’on veut, c’est mettre beaucoup de concentration, le footballeur peut perdre vite cette concentration. On fait le maximum pour rester bien focus.

  6. C’est sûr que la victoire valide des choses, tes choix, tes remplacements, ton système de jeu, même si tout n’a pas été parfait contre Valenciennes.

  7. On a une multitude de milieux de terrain et on manque de défenseurs, notre effectif n’est pas très équilibré. Mais il n’y a pas de souci particulier en défense, il ne faut juste pas qu’on en perde trop. À un moment donné, il faut mettre les forces que tu as à ta disposition sur le terrain.

  8. On a changé de dispositif, ce n’est pas pour ça qu’on a gagné. On a aussi subi des occasions. On n’est pas devenus invincibles, mais ça nous fait réfléchir sur autre chose et on met peut-être des joueurs dans de meilleures dispositions.

  9. Tolu a été performant en sortant du banc, il est aussi entré à un moment où on avait un peu plus d’espaces, ça a été facilitant. C’est bien que tes entrants soient performants. Ça valide tes changements, ça renforce l’équipe.

  10. Les matchs en Corse, ce n’est jamais facile, il y a un environnement qui met beaucoup de pression. Je ne veux pas trop me prendre la tête avec ça. En Corse, ce sont des équipes qui comptent sur la ferveur de leur public, sur l’engouement autour du match.

  11. C’est une équipe joueuse, qui appuie ses actions avec ses latéraux, avec beaucoup de gens qui se portent à l’attaque. Ils se créent des situations. Par contre, l’efficacité, on ne maîtrise pas.

  12. Adama a fait une bonne semaine d’entraînement. Autant, la semaine dernière, il était passé à côté de sa semaine, autant il est revenu avec de très bonnes intentions, je l’ai trouvé performant. Ça peut être une arme, on ne peut pas condamner les gens. Il a commencé la saison, avec ma confiance, on a commencé par trois défaites, on ne peut pas rester les bras croisés, on se dit que si on continue comme ça, on va dans le mur. Mais il n’y a rien de définitif. Il faut parler aux joueurs, ils ne sont pas forcément d’accord, mais ils l’entendent.

  13. Iron, Mamadou Fofana, Gaou, il y a une surpopulation au milieu qui fait que. Je les ai rencontrés, je leur ai dit, ce n’est pas contre leurs performances, mais on a des joueurs d’expérience dont on a besoin. Ils se heurtent à une grande concurrence dans ce secteur de jeu. C’est embêtant mais il faut qu’ils gardent leur ligne de conduite et ça viendra. Je veux les encourager, parce qu’ils ont un très bon état d’esprit. Parfois, il y a un coup de mou parce qu’on est plus dans le groupe. Mais ce n’est pas lié à un manque d’implication ou de qualité de leur part.

  14. Un match peu prolifique et se jouant sur des détails ? Comme souvent dans les matchs. Après, les stats (Bastia est la dernière attaque et 8ème défense, ndlr) sont toujours là pour être tordues. On n’avait pas gagné à domicile, on bat Valenciennes 3-0. De temps en temps, dans le foot, il y a des choses non quantifiables. Après, c’est vrai que Bastia concède peu d’occasions, ça ne marque pas non plus, c’est à nous de les laisser dans leurs stats.

  15. La possible pérennisation des 5 changements : Ça permet de faire des changements plus rapidement, tu peux changer 3 joueurs à la mi-temps si tu n’es pas content alors qu’avant, tu ne pouvais pas le faire. Et ça permet de changer 50% de ton équipe de champ, l’aspect fatigue intervient moins. Ça peut être un peu gênant parce que de temps en temps, c’est ce qui permet de marquer en fin de match. Mais globalement, je trouve ça plutôt intéressant. Et il y a aussi plus de joueurs qui savent qu’ils peuvent être remplacés, donc il faut qu’ils se remuent. Ça permet de faire des modifications, de garder de la fraîcheur, mais bien sûr, la richesse de ton banc change des choses.


Morgan Chaumier

Crédit photo : Léandre Leber – Gazettesports