VOLLEY (F) : Le LAMVB à la force du poignet

lamvb marcq 2
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Si elles ont dû s’employer, les Amiénoises sont toutefois parvenues à préserver leur invincibilité dans le Nord.

Les demoiselles du Longueau Amiens Métropole VB auraient-elles évité, de justesse, le piège tendu en périphérie lilloise ? « Cela en a tout l’air ! » murmurait leur responsable technique, Clément Bévilacqua. Esquissant un sourire puis un soupir qui paraissait vouloir laisser traduire d’un (réel) soulagement. Une satisfaction d’autant plus grande que les réservistes de Marcq-en-Baroeul, « par leur générosité », ont parfois eu la feuille à portée de main. « À mon sens et au regard de leur prestation, les Nordistes n’évoluent pas au rang qui devrait être le leur. Ce titre peu envieux de lanterne rouge s’affiche en trompe-l’œil. Nous avons dû nous retrousser les manches avant d’éviter un faux pas  » confiait le coach amiénois. Qui, auparavant, s’est (déjà) arraché quelques cheveux en s’efforçant de composer sans Li Ywei…

À mon sens et au regard de leur prestation, les Nordistes n’évoluent pas au rang qui devrait être le leur.

Clément Bevilacqua

« Elle s’est blessée lors de l’ultime séance d’entraînement. Dans une salle où les conditions, à commencer par le chauffage, ne sont pas vraiment optimales ces derniers temps » soulignait, pestait l’intéressé, sans (re)chercher à dissimuler son agacement. Surtout que l’absence d’un de ces stratèges ne tombe pas au bon moment : « Nous allons débuter une série de rencontres périlleuses. Et disposer d’un effectif au grand complet aurait été l’idéal » mentionnait-il. Maquillant une amertume à l’égard d’un « coup dur » qui aurait pu être évité…

Pragmatique, Clément Bévilacqua ne souhaitait cependant se réfugier derrière une réorganisation précipitée avant d’analyser cette confrontation. Cette opposition (de style) qui aura durablement ménagé le suspens. Tel un jeu du chat et de la souris, les unes puis les autres se découvraient l’opportunité de faire « main basse » sur le match… avant que celui-ci ne glisse entre leurs doigts. Un « chassé croisé » qui se terminait au tie-break.

lamvb marcq 1

« À la roulette russe dirons-nous » selon les termes d’un responsable technique d’un LAMVB qui ressortira indemne de ce petit jeu à (vouloir) se faire peur. « C’est un peu notre façon d’être ces derniers temps. Pour l’heure, cela ne nous a pas causé préjudice mais il conviendrait de corriger cela. Surtout à l’approche d’échéances où notre marge risque d’être plus mince ». Du bout des lèvres, Clément Bévilacqua fait ainsi référence à cette réception dominicale de Conflant-Andressy-Jouy, prochain adversaire certes étriqué par Valenciennes (0-3) mais assurément redoutable.

« Cette formation nous avait posé d’indéniables soucis lors de l’éphémère exercice précédent. Nous avions d’ailleurs baissé pavillon » se souvient-il. Espérant, souhaitant, que l’histoire ne se découvre pas l’envie de bégayer.

  • MARCQ-en-BAROEUL. Gymnase St-Exupéry. Longueau Amiens Métropole VB bat Marcq-en-Baroeul « B » 3-2
    • (25-18, 22-25, 25-21, 20-25, 15-9) Arbitres : MM. De Parmentier et Bourez.



Fabrice Biniek

Crédit photos : Corinne Carreel (LAMVB)