FOOTBALL (F) : Un revers porteur d’espoir…

dsc 0857
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Dominées par l’actuel leader, Cambrai Amérique OM, les demoiselles de l’ESC Longueau n’ont cependant pas démérité. Loin s’en faut…

Mordre la poussière n’est jamais très agréable… Pourtant, si elles se sont résignées à le faire face à Cambrai Amérique OM, les ambassadrices de l’ESC Longueau laissaient apparaître quelques furtifs sourires. Reflet d’une satisfaction légitime au terme d’une rencontre où, sans vaincre, elles ont su rendre une copie très encourageante. « Le scénario de ce match fut conforme à celui que j’escomptais. Les filles m’ont fait plaisir, notamment par leur implication et leur prise de responsabilité. Le score nous est contraire ? Avant coup, la partie s’annonçait périlleuse, face à un adversaire qui n’avait jusqu’alors jamais concédé de buts en championnat. Il est parfois des revers qui apportent un réel enthousiasme » osait s’en justifier la responsable technique longacoissienne. Quelques mots qui lui permettait aussi de saluer « la vaillance d’une équipe où Jennifer Cytarzinski mérite légitimement une mention ».

Les filles m’ont fait plaisir, notamment par leur implication et leur prise de responsabilité.

Estelle Boëtte

Analyse empreinte d’une sensible légèreté de la part d’une coach locale qui, malgré la défaite, se révélait optimiste : « Nous avons bénéficié de la maladresse des Cambrésiennes, notamment par ce penalty manqué après vingt minutes de jeu, mais les filles n’ont pas à rougir de leur prestation. L’ouverture du score par Saïda Abdou est même parvenue à faire douter l’ogre actuel de Régional 2. De courte durée j’avoue… » Avec un réalisme identique à son équipe, Estelle Boëtte évoque une « perte de concentration évidente, sanctionnée d’une égalisation bien trop rapide ». Redistribution des cartes juste avant la pause dont Cambrai Amérique OM allait d’ailleurs tirer profit. « Au retour des vestiaires, elles ont doucement mais sûrement pris l’ascendant, obtenant même, à l’expérience, un deuxième penalty ». Opportunité que les Nordistes veillaient à ne (surtout) pas manquer cette fois.

L’emporter aurait été un peu comme une cerise sur un gâteau.

Dès lors « dos au mur », l’ESC Longueau n’avait d’autre alternative que de s’exposer aux contres adverses. « Entreprenantes mais désorganisées », les coéquipières de Tiffany Quillet succombaient – par deux fois – aux assauts cambrésiens. Abandonnant ainsi tout espoir de victoire… « L’emporter aurait été un peu comme une cerise sur un gâteau. Aurait été considéré tel un petit exploit. J’ai le sentiment que l’ouvrage a été correctement réalisé. Nous n’évoluons pas dans la même cour, n’affichons pas non plus les mêmes prétentions » indiquait Estelle Boëtte. Consciente que l’ESC Longueau ne pourra prétendre renaître de ses cendres « qu’étape après étape ». Long chemin vers le renouveau qui passera d’ailleurs par une « confirmation » face aux réservistes du RC Lens. Lesquelles se dresseront sur la route des Amiénoises en fin de semaine.

  • AMIENS. Stade Virgile Dufossé. Cambrai Amérique OM bat ESC Longueau 4-1 (1-1)

Arbitre : M. Dine

Pelouse synthétique. Temps ensoleillé.

But pour l’ESC Longueau : Saïda Abdou (25e)

  • ESC LONGUEAU : Jennifer Cytarzinski ; Heloïse Tournelle, Maëva Damis, Louane Meuk, Mylène Grison, Emeline Caillaux, Valentine Ghaouti, Tiffany Quillet, Saïda Abdou, Asrah Boinamri, Camille Biolet, Oissula Miradji, Alycia Homo, Océane Akre Amon.



Fabrice Biniek

Crédit photos : Archives Gazettesports