FOOTBALL (F) : Un Amiens SC à deux visages

football feminin amiens sc f vs puc 0069 leandre leber gazettesports
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Hors sujet durant une mi-temps, les protégées de Camille Merle n’ont pu éviter la chute à Calais. Et concèdent leur premier revers de la saison.

« Comment oser prétendre à un résultat favorable lorsque vous n’entrez dans votre match qu’après la sortie des vestiaires ? En accusant de plus un retard de trois buts face à une formation ambitieuse qui évolue, ce jour-là, une classe au-dessus… » Camille Merle ne décolérait pas au retour de Calais. Prestation en demi-teinte où son groupe s’était révélé spectateur tout au long du premier acte. Et si la responsable technique de l’Amiens SC ne contestait la « qualité, l’efficacité de son hôte », elle s’empressait de souligner le comportement d’un effectif « étonnement timoré ».  Qui n’allait pouvoir éviter de prendre l’eau sous les vagues successives des partenaires d’une… ex-coéquipière, Camille Seret.

Il aura fallu une bonne soufflante dans les vestiaires pour que l’on retrouve un semblant d’exister

Camille Merle

« L’absence de certaines joueuses « cadres » nous a pénalisée mais ne peut expliquer ce non-match ! Je l’admets, Calais Grand Pascal a fière allure, s’affirme tel un sérieux prétendant mais nous n’avons pas été capable de tenir notre rôle de trouble-fête ». Au-delà du score, c’est donc la manière qui déplait à Camille Merle. Laquelle pointait à l’index le « manque de maturité d’un groupe qui, jusqu’alors, évoluait dans un petit confort ». Une troupe visiblement surprise par l’impact physique imposé par son hôte et qui « n’a pas eu, n’a pas su lui tenir tête ». La sienne apparaissant bien basse sitôt la fin de la rencontre…

« Il aura fallu une bonne soufflante dans les vestiaires pour que l’on retrouve un semblant d’exister. C’est bien dommage » pestait encore celle dont la nervosité allait être – en partie – atténuée par le second acte. « Plus conforme à nos attentes j’oserais préciser. L’équipe a fait preuve d’un sursaut d’orgueil ». Opposée à un rival remanié durant l’entracte et qui se préoccupait de préserver son acquis.

gazette bousbecque 2

« Ce déplacement devait nous apporter des enseignements, être un révélateur. Vous l’aurez aisément compris, il me laisse sur ma faim. Il a cependant pris soin de mettre en exergue ce que nous savions déjà. Que cet effectif, assurément perfectible, doit encore et toujours progresser » commentait Camille Merle. Laissant entrevoir que le bleu de chauffe demeurera bel et bien la tenue privilégiée d’un Amiens SC jusqu’alors au « septième ciel » et brutalement (re)tombé de son petit nuage.

« Ce revers doit nous servir de leçon. Il convient d’en tirer des enseignements » admettait la responsable technique amiénoise. Qui se fera, sans aucun doute, un malin plaisir à raviver quelques souvenirs en fin de semaine. À l’occasion d’un 4e tour de Coupe de France où l’ASC accueillera… son bourreau.

  • CALAIS. Stade de l’Epopée. Calais Grand Pascal bat Amiens SC 4-1 (3-0)

Arbitre : M. Vrammout assisté de Mme Braz et M. Delbarre.

Bonne pelouse. Temps ensoleillé.



Fabrice Biniek

Crédit photos : Archives (Victor Amiens SC / Gazettesports)