LES GOTHIQUES : Chasser les premiers points dans la tanière des Loups

hockey j1 gothique vs angers kevin devigne gazettesports 3
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Après leur défaite inaugurale contre Angers, les Gothiques se déplacent à Grenoble. Pour ne pas tomber dans la gueule du loup, les Amiénois devront s’appuyer sur leur assise défensive et régler leur problème de discipline.

Mardi soir, dans un Coliseum bien garni, les Gothiques ont fait déjouer les Angevins pendant près de deux tiers, avant d’encaisser quatre buts en fin de match. La faute notamment à des prisons subies dans des moments clés, où par deux fois les Ducs ont puni les locaux en penalty-killing dans le dernier tiers temps. Malgré la défaite, ce match a confirmé dans l’esprit d’Anthony Mortas que son équipe était « compétitive », bien qu’il « manque encore quelques réglages, quelques ajustements et de la discipline ». Estimant que cette dernière a « couté le match » à son équipe. Toutefois, les Amiénois pourront s’appuyer sur leur assise défensive avant d’affronter Grenoble. La défense reste un des points forts des rouges et noirs. « On l’a prouvé contre Angers sur deux tiers temps, on n’a pris qu’un but » rappelait le coach picard.

hockey j1 gothique vs angers kevin devigne gazettesports 7
Stanislav Lopachuk, auteur de deux points contre Angers, sera à coup sûr l’un des atouts offensifs d’Amiens à surveiller contre Grenoble

En face Grenoble mise sur la Finlande

Dans l’Isère, Anthony Mortas s’attend à un rapport de force similaire au match d’Angers, face à une équipe disposée à jouer les premiers rôles en Magnus. « On s’attend à être plutôt dominé dans l’ensemble, mais c’est quelque chose qui dès lors que l’on respecte les consignes, nous va bien, on procède par contre attaque et l’on sait que défensivement on peut être très solide ». L’an dernier, Grenoble avait terminé à la troisième place du championnat avec un bilan de 14 victoires pour 7 défaites.

On sait que défensivement on peut être très solide

Anthony Mortas

L’équipe grenobloise a sensiblement changé de visage au cours de l’été. L’entraîneur slovène, Edo Terglav, en poste depuis 6 ans, a cédé sa place au duo finlandais Jyrki Aho et Ari-Pekka Siekkinen. Ils emmènent dans leur bagage trois de leurs compatriotes pour renforcer l’effectif des Brûleurs de Loups. À noter que Grenoble a également renouvelé sa paire de gardiens, en s’attachant les services de l’expérimenté Jakub Stepanek et du jeune Raphaël Garnier. C’est donc une équipe new look, aux accents finnois que vont découvrir les Gothiques, puisque Grenoble n’a pas encore joué en Magnus cette année. À Polesud, les locaux qui restent sur six victoires en matches de préparation, aborderont ce match avec de la confiance.

Des absents de marque

Déjà absents mardi, Rudy Matima et Henri-Corentin Buysse ne seront pas du voyage. Le gardien international français éprouve toujours une gêne aux adducteurs et sa situation sera réévaluée lundi prochain. Lucas Savoye, auteur d’une bonne performance contre Angers tiendra la cage cette semaine. Après Grenoble, les Amiénois se rendront dans la foulée à la patinoire René Froger de Briançon. Un double déplacement « toujours particulier » pour Anthony Mortas, qui aborde les matchs les uns après les autres : « Je me concentre sur Grenoble, une fois que ce sera passé, on basculera sur Briançon, on aura très peu de temps pour préparer le match, mais c’est comme ça que je préfère faire ».

Vendredi 24 septembre 20h15
Ligue Magnus J2
Grenoble – Amiens


Julien Benesteau

Crédit photo : Kevin Devigne Gazette Sports