AMIENS SC – Philippe Hinschberger : « Aujourd’hui on n’est pas au niveau de la Ligue 2 »

football ligue 2 amiens sc vs quevilly rouen 21 22 0007 leandre leber gazettesports
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Après une nouvelle défaite 3-1, à domicile face à Quevilly, le constat est terrible pour Amiens, battu à chacun de ses trois premiers matchs. Après la rencontre Philippe Hinschberger était très lucide sur la situation de son équipe.

Philippe quelle est votre première réaction après cette rencontre ?

Je suis très très circonspect à vrai dire de ce que j’ai vu. Finalement le match on l’a vraiment pris par le bon bout, avec une occasion pour Chadrac et ce but, c’est pas mal, on a fait 20 minutes de bonne allure. On a mis la pression sur l’adversaire, on a ouvert le score, c’est ce qui était demandé. Après le problème c’est que sur le premier ballon dans notre surface de réparation on encaisse un but donc c’est compliqué. De toute façon on ne peut pas espérer de résultat quand on prend deux à trois buts par match.
Quevilly nous a bien montré ce qu’ils savaient bien faire, c’est normal, même à 10 contre 11 ils ont encore trouvé des situations de contre. Mais nous, ces situations, on peut le dire, on est incapables de les gérer, il faut vraiment travailler là-dessus. Ce n’est pas possible de subir autant d’occasions sur nos pertes de balle.

Vous encaissez le second but suite à un contre consécutif à un corner de votre part, où Nazon se retrouve seul à 40 mètres de votre but…

On tape un corner, on sait qu’il laisse un attaquant devant, nous on a deux joueurs derrière, ce joueur doit être pris en charge. On ne fait pas attention, on ne fait pas gaffe, mais c’est simplement impossible, ce n’est pas une action de jeu. Quand on n’est pas capables de gérer ces situations avec des attaquants, qui sont des bons joueurs, on n’est pas au niveau de la Ligue 2 c’est tout, il faut appeler un chat un chat. Aujourd’hui on n’est pas au niveau de la Ligue 2.
Défensivement on n’y est pas, encore une fois il faut bien rester calme dans les analyses d’après-match, mais c’est vrai que, quand même, quand le ballon vient dans notre surface on n’est pas tranquille. À l’image du troisième but où Nazon fait un peu ce qu’il veut.

football ligue 2 amiens sc vs quevilly rouen 21 22 0050 leandre leber gazettesports
Auteur d’un triplé ce soir, Nazon, à gauche sur la photo, aura été le bourreau des Picards

Cela confirme qu’il faut vite renforcer l’équipe…

Oui, là tu ne peux pas continuer comme ça, sinon tu vas droit dans le mur. Je ne sais pas ce qu’il s’est passé dans le dernier mois, car il y a un mois on faisait quand même des matchs d’un autre calibre, même si c’était en préparation. […] Là aujourd’hui on est rentré dans une forme de doute, on le sent, ça se sent, à chercher des solutions, à hésiter. Aujourd’hui tu ne peux pas t’estimer au niveau de la Ligue 2 quand tu prends trois buts de moyenne par match.

J’ai déjà fait des débuts de saison de merde, et là c’en est un

On a l’impression que plus les mi-temps passent plus c’est compliqué, que l’équipe régresse presque ?

C’est vrai, on est dans un manque de confiance criant. Notre jeu s’en ressent. Quand tu perds tes trois derniers matchs, que tu prends deux buts, trois buts, trois buts, et que tu en marques péniblement 1… J’ai un peu de mal à comprendre ce qui s’est passé dans le dernier mois. Aujourd’hui on en est arrivé à déjouer quasiment, on a fait des trucs en dépit du bon sens.
J’ai déjà fait des débuts de saison de merde, et là c’en est un. Je ne vais pas m’énerver non plus je considère toujours que l’être humain est bon et que le footballeur professionnel fait de son mieux, donc moi mon rôle avec le staff c’est d’accompagner, de gérer, de les remettre en confiance.

Il faut d’abord digérer les choses ce soir ?

Tu as envie de faire des choses à chaud qui ne sont pas très très intelligentes. Donc il faut un peu de réflexion par rapport à tout ça. On a certainement des améliorations à amener à notre équipe aussi, faire du recrutement à l’extérieur; Aujourd’hui tu es quand même au pied du mur pour le faire, même si un moment tu hésites et tu te dis « on va voir, on va voir », mais là je m’excuse mais on a vu.

Les dirigeants en sont conscients ?

Oui oui tout à fait conscients. Je pense que l’on veut amener quelqu’un qui nous amène de la sérénité, un peu de puissance aussi, je trouve qu’on en manque au milieu aussi. […]
On a envie de récupérer plus qu’un seul joueur, dans les postes défensifs, au milieu de terrain.

Amiens SC – Quevilly : (1-2)

But pour Amiens : Akolo 11′

But pour Quevilly : Nazon 19′, 39′, 59′

AMIENS : Gurtner / Alphonse – Lomotey – Monzango – Sy (remplacé par Gomis 71′) / Fofana – Lusamba (C) – Lachuer (remplacé par Lahne 60′) / Diakhaby (remplacé par Ciss 54′) – Arokodare – Akolo (remplacé par Gomez 45+1)

QUEVILLY : Lemaître / Bansais (carton jaune 37′) – Padovani (C) – Cissokho – Tegar / Sangare – Diaby (carton rouge 51′) – Gbelle / Bahassa (remplacé par Zabou – Nazon (remplacé par Boe-Kane 71′ carton jaune 90+3) – Haddad





Propos recueillis par Quentin Ducrocq

Crédit photo Leandre Leber Gazettesports.fr