NATATION : Maxime Grousset s’est qualifié pour la finale du 100 m !

natation meeting hortillonages kevin devigne gazettesports 95
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Le nageur amiénois Maxime Grousset accède à la finale du 100m nage libre des JO de Tokyo, avec le 8e temps des demi-finales (47″82).

La veille des demi-finales et de la finale du 100m nage libre, Mathieu Neuillet nous avait déclaré que les nageurs amiénois avaient de bonnes sensations lors des épreuves des J.O. Maxime Grousset l’a amplement prouvé puisque lors des demi-finales, très tôt ce mercredi, il a arraché littéralement sa qualification en réalisant le huitième et dernier temps qualificatif pour la finale.

Cette journée de mercredi avait valu pour la France une troisième médaille d’or qui ne venait pas du judo et de l’escrime mais de l’aviron avec le sacre du duo Matthieu Androdias et Hugo Boucheron. Une médaille qui a mis l’accent sur un sport très exigeant physiquement et qui on le sait depuis longtemps, ne nourrit pas son homme. Médiatiquement, les rameurs sont ignorés et la grande presse se réveille subitement quand un Français devient champion olympique. Ce duo n’avait donc pas de pression particulière et n’avait donc rien à perdre.

La Slovénie continue d’impressionner, Simone Biles craque

Cette journée a vu le triomphe dans l’épreuve contre la montre de cyclisme du Slovène Roglic. Décidément ce petit pays brille et pas seulement en cyclisme mais aussi dans le taekwondo et bien sûr le football. Nous évoquions souvent le sujet avec Luka Elsner à l’époque entraîneur de l’Amiens SC. La Slovénie petit pays mais grande nation de sportifs de haut niveau car il ne faut pas oublier Pogacar vainqueur du Tour de  France ni ce basketteur, Luka Doncic, qui l’autre jour a inscrit près de 50 points dans un match ce qui n’était jamais arrivé. On mesure la valeur de Roglic quand on sait que le champion de France Cavagna n’a pris que la… 17e place.

Il y a un domaine qui fait peu à peu son apparition dans le sport de très haut niveau. Ce n’est pas le dopage qui gangrène toujours le sport mais tout simplement le mental ou du moins la fragilité mentale de certains grands champions. Il s’avère que 21 ans après l’immense championne Marie Jo Perec qui avait craqué psychologiquement avant les Jeux de Sydney, c’est au tour de la grande championne de gymnastique américain Simone Biles de flancher. On ne connait pas tout à fait les raisons de cet abandon avant le concours général individuel mais la Fédération américaine a employé cette formule plutôt inquiétante de « santé mentale ». Simone était venue à Tokyo pour ramasser plusieurs médailles d’or et va repartir bredouille. La préparation mentale fait certes son entrée dans le sport mais encore timidement. Récemment, nous avions consacré un article à Franck Blondeau qui est rappelons le préparateur mental de champions régionaux et notamment les nageurs d’Amiens Métropole.



Lionel Herbet

Crédit Photo image d’illustration Kevin Devigne Gazettesports.fr

Publié par Lionel Herbet

Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.