JEUX OLYMPIQUES : Déception en natation, médaille en judo et en escrime

manon brunet 2014 15 orleans wcup
Ⓒ Manon Brunet, médaillé de bronze au sabre
Publicité des articles du site GazetteSports

On attendait beaucoup ce lundi des nageurs de l’équipe de France de natation notamment les quatre de l’équipe du 4x100m. On savait depuis la veille que Florent Manaudou serait bien présent ayant volontairement été au repos en demi-finale, compte tenu que des échéances importantes l’attendent et notamment le 50m libre.

Le sociétaire d’Amiens Métropole Maxime Grousset partait en premier et au terme d’une course parfaite il réalisait un temps canon : 47s52. Les Tricolores étaient bien partis d’autant qu’ensuite, Florent Manaudou se surpassait également. À ce moment, la France était sur le podium malheureusement les deux autres relayeurs ont été moins performants. La France a dû se contenter finalement d’une sixième place et ce relais qui était en construction s’est avéré inégal en ce sens que les quatre n’avaient pas le même niveau ce qui n’était pas le cas à l’époque de Jérémy Stravius où les quatre étaient de même valeur. C’est évidemment une déception et on imagine que Maxime Grousset qui n’a rien à se reprocher aura à cœur de briller dans les épreuves individuelles.

Le judo et l’escrime apportent des médailles

Ce lundi, la judokate Sarah-Léonie Cysique a pris la médaille d’argent dans la catégorie des -57kg. Elle a été disqualifiée par l’arbitre et franchement cette décision nous a surpris. En effet, la jeune Française est tombée sur la tête ce que le règlement interdit. En judo, on est disqualifié en cas de mouvement dangereux que ce soit pour l’adversaire mais aussi pour l’athlète lui-même. Le judo tient à préserver la santé de ses pratiquants. C’est bien mais dans le cas de figure de Sarah, le règlement nous a paru  trop sévère et elle aurait mérité de continuer le combat. Sarah est née à Sarcelles mais très jeune, a fréquenté le Pôle Espoir d’Amiens. De plus, elle a intégré la SNCF qui a l’habitude d’enrôler des sportifs de haut niveau et nous nous rappelons que cela avait été le cas à Amiens avec certains hockeyeurs sur gazon. Cela permet au sportif de cumuler à la fois activité professionnelle et carrière sportive. Chez nous, l’exemple le plus marquant reste celui de Philippe Ermenault qui avant 1996 fut embauché par l’EGF où il est toujours présent aujourd’hui.
Toujours des informations concernant les origines picardes de certains de nos sélectionnés français. Tel est le cas du basketteur Evan Fournier meilleur joueur français contre les Etats-Unis. Son père qui a fait carrière dans le judo fut à une certaine époque prof d’EPS au Collège d’Ailly sur Somme

Enfin, l’autre médaille de la journée est venue de l’escrime, où au sabre, Manon Brunet a pris le bronze olympique !



Lionel Herbet 

Crédit photo DR

Publié par Lionel Herbet

Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.