JEUX OLYMPIQUES : Nos nageurs samariens vont trembler jusqu’au bout

1200px new national stadium tokyo 1
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Ce ne sont pas de bonnes nouvelles qui nous parviennent de la capitale du Japon. Nous sommes à deux jours de la cérémonie d’ouverture et des bruits alarmants font état d’une possible annulation des Jeux.

Ce n’est pas n’importe qui puisqu’il s’agit de Toshiro Muto qui est le chef de l’organisation des Jeux et dont le discours est un peu différent de celui du président du CIO. Il est vrai que des athlètes ont été contrôlés positifs au COVID au sein même du village olympique. Jusqu’à présent, le CIO n’a pas voulu indiquer la nationalité de ces personnes mais on sait par ailleurs que six Britanniques sont cas contacts. Ces derniers jours, le nombre de cas positifs ont été recensés et ils augmentent chaque jour. C’est donc normal que le chef d’organisation s’impatiente et aille dans le sens du peuple japonais qui à une large majorité ne souhaite pas que les Jeux aient lieu sur leur territoire.

Nous avons une pensée pour nos trois nageurs amiénois Maxime Grousset, Mewen Tomac et Enzo Tesic qui sont dans un camp d’entrainement et attendent le moment d’aller à Tokyo. Ils doivent vivre des moments difficiles d’autant qu’il leur faut respecter au quotidien les restrictions sanitaires. Toujours pour la cérémonie d’ouverture, c’est avec plaisir que nous apprenons que le porte-drapeau du Burkina-Faso sera un athlète qui vit dans la région des Hauts de France, en l’occurrence le triple sauteur Hugues-Fabrice Zango qui poursuit ses études dans le Nord et est licencié au club  Artois Athlétisme. Vendredi c’est la  cérémonie d’ouverture qui aura lieu sans public tout comme du reste les épreuves.



Lionel Herbet

Crédit photo image d’illustration Arne Müseler